Critique de film

pub

Yeti: Curse of the Snow Demon

"Yeti: Curse of the Snow Demon "
affiche du film

Un avion s'écrase dans la chaîne himalayenne. Les rescapés tentent de survivre au froid et à la fin sans se douter qu'un Yéti rôde dans les parages...

pub


Trailer - Yeti : Curse of the Snow Demon (2008)
Par : Damien Taymans


Yeti : Curse of the Snow Demon (2008) par moviestrailer

Les critiques à propos de ce film

Critique de Yeti : Curse of the Snow Demon - Hilarant !
Par : Gore Sliclez

Souvenez-vous, Paul Ziller nous avait offert il y a peu un Beyond Loch Ness tellement hilarant de médiocrité que c’en était sympathique au décompte final. Un an après, le réal remet les couverts et semble décidément vouloir mettre au goût du jour la galerie des monstres mythiques avec cette fois-ci, en héros sanguinaire… le Yéti. Après Nessie, nouvelle occasion donc pour Ziller de se vautrer dans le Z avec complaisance pour le grand plaisir (volontaire ?) de nos zygomatiques. L’histoire se déroule en pleine chaîne de l’Himalaya, où un avion transportant une équipe universitaire de rugby s’est crashé après avoir subi de terribles orages. Quelques rescapés tentent de survivre au froid et à la faim sans se soucier qu’un danger beaucoup plus important les guette, ayant l’apparence d’un grand singe très poilu, très fort et ayant très faim. Ça tombe bien se dit-il, un véritable réfrigérateur humain rempli de cadavres rôtis c’est une véritable aubaine ! Servons-nous !

Alors notre Chewbacca profite du blabla insipide et franchement emmerdant à souhait de nos compères qui décident à tout va de leur survie dans le bordel le plus total, scénario bâclé oblige sans doute. Et ce n’est pas la seule débâcle du film d’ailleurs, car comme d’habitude maintenant dans la filmographie de l’ami Ziller, les effets spéciaux sont impressionnants de nullité. Après un crash d’avion digne de celui qui fit le bonheur des films catastrophe des années 70 (et encore…), l’apparition du Yéti sonne le rappel des dieux du Z en la personne de cette créature issue de l’imagination délirante mais peu inspirée de Brant McIlroy déjà coupable des mêmes méfaits sur le Troglodyte (2008) du même réal. Notre Yéti (sorte de Damien non rasé depuis deux ans et victime d’une gastro éprouvante) censé traumatiser nous plonge plutôt dans le fou rire intégrale tant cette image de vieille folle poilue courant, que dis-je, se « projetant » dans les airs en laissera plus d’un pantois. Et comme d’habitude chez ces joyeux drilles canadiens de Vancouver, ce jusqu’auboutisme assumé, délirant et complètement barje rend l’initiative relativement sympa à défaut d’être bonne.

Ok, ce ne sont pas les personnages, honnêtement interprétés, de la petite troupe frigorifiée qui vont évidement relever la sauce compte tenu des stéréotypes affichés : le black rasta, le courageux qui se fait une atèle avec un bras humain (!), le beau gosse meneur et horriblement parfait, la jolie plante, le marrant aux blagues qui tombent à plat ou encore l’emmerdeur de service dont on rêve qu’il reçoive un coup de pied de Yéti dans les roustons histoire de nous foutre quand même un peu la paix. On notera la présence de Peter Deluise, ex-star (mais vraiment ex) de la série à succès des années 90, 21 Jump Street, revenu d’on ne sait où pour cette apparition aussi discrète que honteuse pour le malheureux has-been.

Si le côté Alive (film de 1993 racontant l’histoire des ces Uruguayens victimes d’un crash dans la cordillière des Andes et condamnés à manger au bout de quelques jours leurs condisciples morts de froids), plongeant les rescapés du crash dans le dilemme psychosocial du cannibalisme de survie, parvient à sauvegarder (et le verbe est faible) notre esprit jusqu’à la fin de cette pantalonnade himalayenne, le film ne restera dans nos mémoires que grâce à (à cause ?) de ses effets spéciaux d’un autre âge. Et si c’était justement le but non avoué de Paul Ziller ? Nous serions rassurés pour lui et son intégrité mentale…

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 35638 photo 35637 photo 35636
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage