Critique de film

pub

Vendredi 13, Chapitre 8 : L'Ultime Retour

"Friday the 13th Part VIII - Jason Takes Manhattan"
affiche du film

Echappé une nouvelle fois de sa "tombe", le diabolique Jason embarque à destination de New-York, à bord d'un bateau de croisière rempli d'adolescents. Ce voyage idyllique se transformera vite en croisière pour l'enfer.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Vendredi 13 Chapitre 8 - Pas d’Hedden pour Jason !
Par : Quentin Meignant
Tags : Slasher, Serial killer

Changeant à nouveau de producteurs, la moribonde franchise Vendredi 13 se retrouva, pour son huitième opus, aux mains de Randy Cheveldave (pour qui il s’agit de la première production) et de Barbara Sachs, véritable touche-à-tout en matière de cinéma et passionnée de la saga mettant en scène Jason Vorhees. Elle s’adressa d’ailleurs à un autre passionné, en la personne de Rob Hedden, pour la réalisation et la scénarisation de Vendredi 13 Part 8. Ce dernier avait en effet déjà touché à l’univers du tueur psychopathe par l’entremise de la série télévisée dérivée, signant quatre scripts et deux mises en scène. Intitulé Friday the 13th Part 8 : Jason takes Manatthan, le métrage, dont le budget atteignait tout de même cinq millions de dollars, désirait, comme son titre l’indique, changer d’air et s’éloigner quelques temps de Crystal Lake. L’action du métrage prend donc place au sein d’un paquebot rempli d’adolescents où Jason, fraîchement sorti du fond de son lac, embarque à destination de New-York. Le voyage donne visiblement des envies de meurtres au tueur psychopathe qui ne tarde pas à semer la terreur sur l’embarcation.

Traduisant au mieux cette volonté de changer d’air et de briser les tabous de la franchise, Rob Hedden tente de placer, dès le générique, la pression sur les citadins en procédant à un survol de New-York, bercé, comme à l’habitude, d’une voix-off très décevante, sauvée par un score passable et un discours assez bien élaboré. Après cette rapide séquence d’entame, le réal retrouve bien vite Crystal Lake pour mettre en scène l’énième renaissance de Jason qui se sort cette fois du pétrin grâce à l’ancre d’un petit bateau de plaisance. Ne se laissant pas prier, le tueur s’évade de sa prison aquatique pour lancer sa nouvelle vague de meurtres qui débutent, tambour battant, lors de la scène suivante. Mal mise en scène, la séquence « tombe à l’eau », à l’inverse du redoutable psychopathe, voguant déjà vers d’autres horizons.

Maniant visiblement très bien son bateau, Jason prend alors part à la croisière de fin d’études d’adolescents décérébrés, drogués jusqu’à la moelle, desquels se distinguent les deux héros de l’œuvre, une nouvelle fois traités avec niaiserie et idéalisme par le cinéaste. Ce dernier lance alors la vague de meurtres à proprement parler, cette dernière étant entachée, non pas de sang (denrée rare du métrage), mais bien d’une mise en scène peu convaincante, ne laissant quasi aucune place à l’horreur graphique. Au lieu de profiter de l’ambiance de huis-clos qui aurait pu régner sur une telle embarcation, Hedden se disperse et verse tantôt dans l’humour (quelques séquences mettant un vieux fou à l’honneur sont plutôt réussies), tantôt dans une forme de love-story peu encline à accélérer le rythme. Hormis le caractère retors de certains personnages, le fichu rafiot arrive donc à proximité de New York, moment où les survivants le désertent pour entrer dans la ville. Entre cauchemar urbain et psychopathe, Hedden ne sait alors guère que choisir et livre un joyeux mélange sans queue ni tête ne laissant que fort peu de place à un quelconque spectacle.

S’achevant de manière totalement brouillonne et clichéesque, cette nouvelle incartade à la bonne tenue de la franchise s’avère être une véritable farce pelliculée. Après les méfaits de Buechler, Jason subit les inepties d’Hedden. Y’a pas à dire, il ne fait pas toujours bon être un psychopathe immortel !


Oeuvres liées :


Vendredi 13, chapitre 2 : Le tueur du vendredi (1981)
Vendredi 13, chapitre 3 (1982)
Vendredi 13, chapitre 4 : Chapitre final (1984)
Vendredi 13, chapitre 5 : Une nouvelle terreur (1985)
Vendredi 13, chapitre 6 : Jason le mort-vivant (1986)
Vendredi 13, chapitre 7 : Un nouveau défi (1988)
Vendredi 13, chapitre 9 : Jason va en enfer (1993)
Vendredi 13, chapitre 10 : Jason X (2001)
Freddy contre Jason (2003)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage