Critique de film

Trouble

"Trouble"
affiche du film
  • Genre : Thriller – Psychologique
  • Année de production : 2005
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Harry Cleven
  • Pays d'origine : Belgique, France
  • Durée : 1h38
  • Scénariste : Harry Cleven, Isabelle Coudrier-Kleist, Sophie Hiet, Yann Le Nivet, Jérôme Salle
  • Musique : George Van Dam
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Benoît Magimel, Natacha Régnier, Olivier Gourmet, Nathan Lacroix, Hanna Novak, ...
  • Récompenses : Grand prix et Prix 13ème Rue au Festival de Gerardmer 2005

Une femme, un enfant, bientôt deux. Matyas, orphelin et jeune père de famille, mène la vie dont il a été privé. A l'occasion d'une convocation chez un notaire pour une succession, il apprend l'existence de sa mère..., et d'un frère jumeau, Thomas. Dès lors Thomas n'aura de cesse de rattraper le temps perdu, tandis que Matyas, qui s'est découvert un autre lui-même, va tenter de reconstruire le puzzle de son enfance. Plus il fait la lumière sur son passé, plus son futur s'assombrit... Finalement, le jour où Matyas s'est retrouvé, il s'est peut-être perdu.

Les critiques à propos de ce film

Trouble - Heureusement, toutes les familles ne sont pas pareilles !
Par : Quentin Meignant




Benoît Magimel deux fois dans la même image ? Non, vous ne voyez pas double ! Vous êtes tout simplement devant le film le plus réussi d’Harry Cleven ! Ce film se situe à la frontière du drame dans sa première partie avant de basculer définitivement dans le thriller, dès que les événements s’accélèrent et au fur et à mesure que les personnalités s’affinent.

Le réalisateur jongle parfaitement avec les éléments de l’intrigue pour faire de cette frontière une ligne invisible et surtout, pour nous livrer un film émouvant et palpitant. Le film est sombre et l’histoire triste mais nous traversons ce petit bout de vie de Matyas avec curiosité et effroi.

Cleven arrive à faire monter la pression petit à petit et l’on se retrouve vite agrippé au canapé en priant pour qu’il n’arrive rien au héros. En parlant de héros, Benoît Magimel en est un sans aucun doute ! Il donne le meilleur de lui-même et joue deux rôles tout à fait différents dans ce film ! Matyas est foncièrement bon et ça se voit à sa démarche, tandis que Thomas est le mal incarné et cela se lit dans ses yeux.

Eh bien, Magimel joue ces deux rôles à la perfection et nous fait frémir chaque fois qu’il entre dans la peau de Thomas. Il est à noter aussi que la mise en scène a été fort bien étudiée et que l’on ne sait jamais qui de Matyas ou Thomas entre dans la pièce, ce qui renforce encore ce climat d’insécurité et d’incertitude. Le dénouement quant à lui est carrément affolant et fait toute la lumière sur les agissements de Thomas. A la fin de la lecture de cet article, mettez le DVD et faites attention à certaines scènes, comme la fellation. Le film prend alors toute sa dimension et nous apparaît comme un véritable chef-d’œuvre !

Harry Cleven nous a fait passer, dans des scènes que l’on croyait anodines, un maximum d’horreur, d’atrocité et de vengeance !

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage