Critique de film

pub

The Canal

"The Canal"
affiche du film

David est archiviste de cinéma. En visionnant une pellicule datant de 1902, il découvre que la maison qu’il occupe avec sa femme et son fils de cinq ans a été le terrain de meurtres brutaux : un certain William Jackson y a massacré et noyé sa famille. Alors que David soupçonne sa femme de le tromper, il commence à avoir des visions cauchemardesques. La présence de Jackson le hante et semble vouloir s'en prendre à sa famille...

pub


Trailer - The Canal (2014)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Canal - L’Irlande prend l’eau
Par : Quentin Meignant
Tags : NIFFF 2014

Contrée désormais significative en matière de cinéma de genre, notamment grâce à des oeuvres telles que Grabbers, Let us Prey ou encore Citadel qui ont véritablement rythmé les festivals dédiés au fantastique ces dernières années, l’Irlande pouvait compter sur The Canal pour renforcer encore un peu plus son aura à l’internationale. Doté d’un pitch résolument alléchant, le film d’Ivan Kavanagh promettait de suivre David, un documentaliste qui découvre, au cours d’une vidéo découverte, que sa demeure a été le théâtre d’un massacre familial. La crise qui frappe alors son couple aidant, il commence à avoir des visions traumatisantes et soupçonne de surcroît sa femme d’adultère. Alors qu’il perd pied, sa femme disparaît mystérieusement.

Relisez bien les quelques lignes ci-dessus et fantasmez sur les belles promesses décrites. C’est tout ce qu’il vous reste à faire sans pour autant découvrir The Canal par la suite. La déception est en effet de taille dès les premiers instants d’un métrage qui n’épargne aucun code suranné du genre au spectateur. Hormis l’une ou l’autre scènes réellement choquantes (on pense bien entendu à la découverte de l’adultère, véritable torture pour le personnage principal ET pour le spectateur), rien ne vient sauver une oeuvre cousue de fil blanc.

Reprenant à son compte et de manière très "premier degré" toutes les ficelles les plus énormes du cinéma fantastique, Kavanagh livre une oeuvre qui se veut visuellement soignée mais qui ne parvient jamais à étonner. Des comédiens en roue libre et des raccourcis scénaristiques effroyables viennent saper le peu qu’il restait à sauver de cette fable horrifique aux rebondissements aussi multiples que prévisibles.

Avec un script qui manque cruellement d’épaisseur et des personnages à la caractérisation très mince, The Canal ne pouvait guère espérer mieux que de recycler à l’envi les clichés du genre. La déception est de taille, la trouille totalement absente et l’ennui de mise. Circulez, y’a strictement rien à voir !


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 47318 photo 47317 photo 47319
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage