Critique de film

pub

Telepolis

"La Antena"
affiche du film

Dans un monde où la Télévision dicte sa loi, les habitants ont été privés de leur voix et ne peuvent plus communiquer. Obnubilée par les programmes créés par le dictateur MR TELE, la population se doit de regarder, consommer et manger ses émissions. MR TELE a pour ambition une solution finale visant à hypnotiser toute la population pour s'assurer de sa dévotion totale. LA VOIX, seule survivante de ce monde anéanti, possède encore la parole et représente l'unique espoir de faire changer les choses.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Telepolis - Le silence est dehors
Par : Damien Taymans

La ville est devenue muette. Mr Télé dicte sa loi par le biais du petit écran, ôtant du même coup toute liberté d’expression aux citadins asservis à sa majesté télévisuelle. Son dessein est on ne peut plus clair : transformer les habitants en un troupeau de moutons incapables de bêler qui le suivent au doigt et à l’œil. Pourtant, une petite, toute petite forme de résistance lui tient tête : une curieuse femme dotée de paroles et son fils sans yeux luttent pour libérer les citoyens de cette destinée funeste…

Le synopsis laisse clairement transpirer la critique virulente à l’encontre d’une télévision qui tend à coloniser peu à peu les esprits des pauvres téléspectateurs inondés sous le flot de fausses informations et de programmes gagatisants. En réalité, en prenant dans sa ligne de mire l’objet télévisuel, Esteban Sapir en profite pour flinguer les idéologies politiques destinées à atténuer la liberté d’expression et à formater une certaine pensée unique. Si le propos est on ne peut plus sérieux, Sapir évite l’écueil de proposer une fable moralisatrice lourdingue en devenant du même coup une espèce de José Bové cinématographique. Méticuleusement, le réalisateur argentin file sa métaphore en injectant çà et là de petites attaques acerbes à l’égard de l’uniformisation culturelle entamée par la similitude des programmes diffusés et des informations distillées.

Déroulant un univers fantastique singulier, La Antena (en anglais The Aerial et en français Télépolis) renvoie aux classiques Metroplis et Brazil dont il utilise l’atmosphère particulière afin de distiller au mieux son message simpliste mais efficace. Hommage au cinéma expressionniste allemand et aux films muets qui furent les premiers balbutiements de l’art cinématographique auquel le métrage rend hommage, l’opposant au monde télévisuel réducteur car populaire et formaté. Le cinéma traité par Sapir peut se définir comme l’art de mettre en image par le biais de procédés ingénieux (les phylactères représentant les paroles des personnages intégrés, acteur à part entière de l’histoire), un art méprisé au profit de l’immédiateté et de l’univocité de l’univers télévisuel, plus enclin à offrir le tout-tout-de-suite-en-un-seul-exemplaire.

Empreint de surréalisme, baignant dans l’expressionnisme, La Antena propose un spectacle fascinant qui lui permet de glisser soigneusement son propos sociologique à l’égard de la télévision, mettant en ostentation l’envers de la médaille de cet objet quotidien devenu indispensable. Pourtant, malgré toutes ses bonnes intentions, le métrage s’effiloche au fur et à mesure qu’il avance pour ne devenir au bout du compte qu’un exercice de style ennuyeux et pompeux. Un poil trop longue, l’œuvre de l’Argentin reste néanmoins le témoin de la résurrection du cinéma sud-américain trop souvent rangé au placard au profit de productions hollywoodiennes plus médiatisées.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News associées (1)

mai 2011
La Antena projeté à Charleroi
8/05/2011

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage