Scream queen

SCREAM QUEEN - Summer Glau

9 février 2013 | Par : Alan Deprez (Vivadavidlynch)

Véritable fantasme ambulant pour geeks en rut, l’actrice Summer Lyn Glau est née le 24 juillet 1981 à San Antonio (Texas, USA, yiiiiiaaaaaaahhh !). Aînée d’une sororité de trois filles, ses parents (entrepreneur & institutrice) - plutôt que de l’élever au grain parmi le bétail (les clichés texans ont la vie dure…) - ont rapidement décidé de l’aiguiller vers la danse classique. La belle a suivi une formation spartiate à cet effet, avec pour objectif d’en faire son métier, avant qu’une grave blessure au pied ne l’oblige à modifier ses plans. Elle débarque donc en 2002 à Los Angeles, pour se relancer en tant qu’actrice.

La même année, le premier à lui donner sa chance sera le démiurge pop-culturel Joss Whedon, en la castant pour le rôle d’une danseuse étoile (il n’y a pas de secret…) dans l’épisode Prima Ballerina (Les Coulisses de l’éternité) de la série Angel. Le cinéaste en fera la muse de sa série de S-F Firefly (2002-2003), par l’entremise du rôle hautement iconique de River Tam. Malheureusement, cette brillante incursion de Whedon en territoire sci-fi fut tuée dans l’œuf par la Fox après une seule et unique saison. En toute logique, Summer Glau apparaît aussi dans Serenity - L’ultime rébellion (Serenity, 2005), adaptation en long-métrage du show TV précité.

Pour le reste, notre sublime amazone figure dans des tas de séries (Cold case - affaires classées, Les experts, Chuck, Grey’s Anatomy, …) - s’y inscrivant parfois dans la durée via des rôles récurrents (The Unit, Les 4400, The Cape, la récente Alphas), mais aussi dans des téléfilms dispensables (Mammouth, la résurrection, L’initiation de Sarah, La dernière noce).

Le personnage qui finira de lui attirer la sympathie de l’amicale geek sera l’action girl de Terminator : The Sarah Connor Chronicles (2 saisons, de 2008 à 2009), où sa vélocité fait merveille. Une prestation qui lui offrira un second rôle réjouissant dans l’épisode The Terminator Decoupling (Terminator dans le train, 2009) de The Big Bang Theory.

Dans un même ordre d’idée, elle collabore à nouveau avec Joss Whedon sur Dollhouse (2 saisons, 2009-2010), drama aux visées conspirationnistes et fort de son Eliza Dushku “programmable”.

Au rayon cinéma, le butin est maigre et nullement à même d’extirper Summer Glau de sa routine télévisuelle : rôle-éclair dans une comédie oubliable (Pyjama Party, 2004), doublage du DTV animé Superman/Batman : Apocalypse (2010, prêtant sa voix à Supergirl), western un peu bidon (Cavale aux portes de l’enfer, 2011) et future série B horrifico-fantasy dont on ne sait quoi penser (Knights of Badassdom, 2013, de Joe Lynch, avec Peter Game of Thrones Dinklage - petit par la taille, mais grand par le talent !).

Par contre, le physique athlétique de la brunette, lui, est loin d’être oubliable, tout comme son superbe visage mi-angélique, mi-ténébreux. Des courbes toniques façonnées par la pratique intensive de la danse et une vie saine.

Summer Glau, plus qu’un amour d’été ?

JPEG - 46.1 ko
JPEG - 71.6 ko
JPEG - 72.4 ko
JPEG - 129 ko
JPEG - 160.7 ko
JPEG - 136.5 ko
JPEG - 93.7 ko

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage