Critique de film

pub

Seven

"Seven"
affiche du film
  • Année de production : 1995
  • Réalisateurs : David Fincher
  • Scénaristes : Andrew Kevin Walker
  • Acteurs : Brad Pitt, Morgan Freeman, Gwyneth Paltrow, Kevin Spacey, Daniel Zacapa
  • Musique : Howard Shore
  • Genre : Thriller – Serial Killer
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 2h05
  • Budget : 30 millions de Dollars
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses : Saturn Award du meilleur maquillage et du meilleur scénario (Académie des films de science-fiction, fantastiques et d’horreur 1996) Blue Ribbon Award du meilleur film étranger (1996) Prix du meilleur film aux Critics de Chicago 1996 Empire Award du meilleur acteur (Morgan Freeman) et du meilleur film (G-B 1996) Prix des meilleur film et meilleur scénario à Fantasporto 1996 Prix du meilleur film étranger aux Hotchi Film Awards 1996 Prix du meilleur film, du meilleur méchant (Kevin Spacey) et de l’homme le plus désirable aux MTV Movie Awards 1996 Prix du meilleur acteur de second rôle (Kevin Spacey) au national Board of Review 1996 (USA)

Pour conclure sa carrière, l'inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe a sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c'est ainsi que se fait appeler l'assassin, a decidé de nettoyer la societé des maux qui la rongent en commettant sept meurtres bases sur les sept pechés capitaux: la gourmandise, l'avarice, la paresse, l'orgueil, la luxure, l'envie et la colère.

pub

Les critiques à propos de ce film

Seven - Le maître des serial killer...
Par : Damien Taymans
Tags : Serial killer

Les années 90 voient l’émergence du renouveau d’un genre : celui des thrillers mettant en lumière des serial killers. Le film qui a ouvert la voie aux autres est incontestablement Le Silence des agneaux, chef-d’œuvre de Jonathan Demme. Mais le film qui a réellement entériné le genre et qui s’est directement hissé en maître de tous les autres, c’est Se7en.

Cette magnifique œuvre est due à deux personnages hors du commun : David Fincher et Andrew Kevin Walker. Fincher est un jeune réalisateur tout juste sorti d’un fossé extrêmement profond. D’abord réalisateur de clips musicaux et de publicités, il est appelé à s’atteler à la réalisation du troisième volet de la saga Alien. Le résultat ? Malgré une liberté d’action très restreinte de la part de la maison de production, Fincher parvient à mettre au jour une œuvre grandiose qui n’a pas à pâlir de ses deux préquelles.

Trois ans plus tard, le studio indépendant New Line décide de faire confiance au réalisateur et de lui donner carte blanche pour se relancer. Grand bien lui en prit puisque le film de Fincher fera date dans l’histoire du cinéma. Naît alors un réalisateur hors du commun qui gardera ce statut pour l’ensemble de ses réalisations (The game, Fight Club, Panic room, Zodiac).

L’autre clé de la réussite ? Le scénario original d’Andrew Kevin Walker qui signera par la suite le scénario de 8mm ou encore de Sleepy Hollow. Deux stars étaient nées mais il en fallait encore quelques-unes en plus pour créer ce film mythique. Ainsi, pour réussir son casting, Fincher fait appel à son vieil ami Brad Pitt à qui il confie l’un des deux rôles principaux. On y retrouve également le magnifique Morgan Freeman, la jolie Gwyneth Paltrow et le succulent Kevin Spacey qui interprète le pire serial killer qui puisse être, rivalisant de folie avec le Hannibal Lecter de Thomas Harris.

Doté d’un budget de 30 millions de dollars, le film en remportera plus de 100 sur le seul marché américain. Sur l’ensemble de la planète, plus de 320 millions de dollars viendront renflouer les caisses d’une production extrêmement rentable.

Sous des dehors très simples, Se7en est une œuvre extrêmement complexe. Fidèle à sa réputation, Fincher a travaillé des heures durant à s’informer, à se documenter, à diriger ses acteurs du mieux qu’il le pouvait, à effectuer un montage parfait en tous points. Partant d’un processus cinématographique très simple (l’opposition entre deux policiers, conflit des générations que tout éloigne), Fincher en est arrivé à dissimuler le reste du métrage. Du coup, on suit les tribulations de ce vieux couple Somerset-Mills en arrière-plan lorsque Fincher décide de recentrer le métrage sur les meurtres et leur découverte. Petit à petit, l’effacement les gagne au profit de l’œuvre déjantée de ce John Doe qui tue selon les sept péchés capitaux.

Notons également le caractère pervers des crimes commis par ce meurtrier sanguinaire. Pourtant, contrairement à ce que prétend Mills, Doe est tout sauf un fou. Il entend seulement créer une œuvre en punissant les gens des méfaits qu’ils ont commis. Se faisant le relais de la tradition biblique, Doe tue parce qu’il doit le faire, sans éprouver aucun remord (« Je ne les pleure pas plus que je n’ai pleuré les morts de Sodome et Gomorrhe »). L’entretien de la voiture n’est encore rien comparé à la magnifique machinerie qui nous entraîne lors de la scène finale.

Que dire de plus ? Résumons rapidement en redisant qu’il s’agit de la plus grande œuvre traitant d’un serial killer et qu’il marque la naissance d’un film spirituel d’Hitchcock en la personne de David Fincher.

Commentaires sur le film

Masterpiece !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Rien à ajouter de plus mise à part que ce film a été et restera une inffluence pour beaucoup de réalisateurs.

28 octobre 2008 à 10:10 | Par Isokilla
dommage pour la fin

4 etoiles

Le château de cartes patiemment construit par Fincher (et avec brio) s’écroule lors du dénouement et c’est une grande déception. L’apparente certitude des scénaristes de vous en mettre plein la vue avec leur idée de conclusion prétendument brillante apparaît d’autant plus ridicule que la confusion est évidente, même au plus conciliants des spectateurs.
Sans spolier, il est difficile de faire valoir mon point du vue, mais je reste résolument convaincu que la fin fait honte à la logique imparable qui prévalait jusque là.

22 juin 2016 à 15:06 | Par Aguirre

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage