Scream queen

Scream Queen - Sara Paxton

10 juin 2014 | Par : Samuel Tubez

Bien que cette jeune californienne ait débuté sa carrière très tôt (une apparition à l’âge de 8 ans dans Menteur menteur), elle a su rebondir de film en film pour ne pas stagner dans le rôle de l’éternelle teenager ou de la blonde plantureuse.
C’était pourtant pas gagné d’avance : après des comédies pour ado voire pour marmots (Pyjama Party, Les sorcières d’Halloween 4, Miss Campus, Aquamarine…que des titres qui font rêver !) ainsi que des apparitions dans l’un ou l’autre épisode de séries à destination du même public (Lizzie McGuire, Bob L’éponge, Les sorciers de Waverly Place, Jonas,…) et quelques chansonnettes poussées pour les besoins de son premier (et unique à ce jour) album sorti aux US en 2007, elle tient en 2008 l’un des rôles principaux dans le piteux Superhero Movie, pâle succédané des Scary Movie. Heureusement, la « petite » Sara (qui a l’air petite vue comme ça à l’écran mais qui en réalité fait tout de même 1m70) se tourne ensuite davantage vers l’épouvante enchaînant ainsi presque coup sur coup le remake de La dernière maison sur la gauche, The Innkeepers signé Ti West, le forcément bas du front Shark 3D ainsi que les toujours inédits (qui a dit « heureusement ! » ?) Enter nowhere et Static. Bon, je vous l’accorde, hormis The innkeepers où, aux côtés de Pat Healy, elle offre une prestation à la fois truculente et touchante, il n’y a là-dedans rien de bien excitant à se mettre sous la dent (si ce n’est le bikini qu’elle porte dans Shark 3D, mais on ne regarde pas un film que pour ce genre de détail…si ?).

Si le (faux ?) film de fantômes de Ti West cité ci-dessus nous dévoilait enfin son véritable potentiel d’actrice, c’est bien dans l’excellent Cheap Thrills qu’elle explose littéralement. Face de nouveau à Pat Healy mais aussi aux talentueux Ethan Embry et David Koechner, elle tient parfaitement la dragée haute à ces mâles dans le rôle de Violet, la compagne insatiable qui tire les ficelles d’un jeu pervers à plus d’un titre. Une prestation marquante à la fois mystérieuse, érotique et tendue comme un string qui provoqua rires, malaise et excitation auprès des spectateurs qui eurent la chance de découvrir le film en salles (autrement dit en festival, le film étant sorti directement sur galettes numériques). On espère que ce film marquera un tournant positif dans la carrière cinématographique de la belle pour lui permettre de s’épanouir dans des rôles à la hauteur de son talent et non uniquement de son joli minois.


Commentaires

L’atout charme de Cheap Thrills...

10 juin 2014 | Par Damien Taymans

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Quelques minutes après minuit
2016
affiche du film
Personal Shopper
2016
affiche du film
Tous en scène
2016
affiche du film
Equals
2015
affiche du film
Sausage Party
2016
affiche du film
Peter et Elliott le dragon
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage