Critique de film

pub

OXV: The Manual

"OXV: The Manual"
affiche du film

Chaque être humain produit une fréquence qui détermine sa destinée. Quiconque génère une haute fréquence sera naturellement élevé vers la haute société et doté d’une intelligence extraordinaire. Bien entendu, il en va autrement pour ceux de qui émane une basse fréquence.

pub


Trailer - OXV : The Manual (2013)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de OXV : The Manual - Les opposés s’attirent
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2014

Dans un monde où l’intelligence se mesure à la fréquence que chaque être humain émet, la discrimination règne en maître : les hautes fréquences sont promis à un magnifique avenir et les basses fréquences doivent se préparer à une existence nettement moins radieuse. Evidemment, les deux opposés ne peuvent évoluer dans la même cour, sous peine de voir l’équilibre sociétal et environnemental se déglinguer. Pourtant, la jeune Marie entend vérifier ce postulat et convie chaque année Zack, basse fréquence pour un rendez-vous de moins d’une minute. Après dix années de speed datings à distance, Zack tombe sous le charme de la belle et froide Marie et ne rêve plus que d’une chose : modifier la fréquence de son opposée afin de rendre leur idylle possible...

En deux jours, le BIFFF comptait dans sa sélection autant d’œuvres SF indépendantes étonnantes : The Machine et OVX : The Manual. Si les traditionnels cyborgs étaient à l’honneur du premier film, le second, à l’image de Earthbound l’an passé, s’illustrait dans un tout autre registre. Darren Paul Fisher modifie avec OVX : The Manual la fréquence de la comédie romantique, genre qu’il a abordé par deux fois (Inbetweeners, Popcorn), et l’intègre dans un contexte science-fictionnel minimaliste et cohérent, sans la moindre surcharge visuelle. Ce cadre lui permet d’outrepasser la simpliste amourette shaekespearienne (l’ombre des Montaigu-Capulet traîne) pour s’interroger sur le déterminisme, sur la hiérarchisation sociale, sur la lutte des classes et sur la symphonie universelle comportant une quantité de gammes dissonantes (les fameux "basses fréquences" et leur petite vie étriquée en regard des fabuleuses destinées des grands rayonnants).

Pas d’esbroufe visuelle à la manière d’Upside Down et ses mondes parallèles inversés mais un scénario complexe et ingénieux. Découpé en chapitres se focalisant chacun sur le point de vue de l’un des personnages, le récit fournit dans un premier temps une vision parcellaire d’un grand puzzle qui ne se révèlera qu’après juxtaposition des différentes strates narratives. Dans l’intervalle, la partition se déroule et compte peu de fausses notes : dans un univers futuriste des plus épuré (on songe à Vincenzo Natali et ses décors minimalistes voire ses absences de décor), une fable surréaliste (Michel Gondry n’est pas loin) se joue et se réduit aux plus simples termes (deux êtres, une relation impossible que la morale et la science réprouvent) malgré la déferlante d’axiomes mathématiques et physiques. Pourtant, sur la durée, le scénario patine quelque peu, recyclant selon trois points de vue les mêmes séquences de manière à donner un nouvel éclairage au spectateur.

En résulte une œuvre touchante, aussi délicieusement poétique que grassement rationnelle, aussi alambiquée que simple, aussi scénaristiquement ébouriffante qu’esthétiquement élémentaire. Nul conteste que le film de Darren Paul Fisher mérite une place de choix dans le panorama des films d’anticipation, bien au-dessus de certaines production plus argentées mais nettement moins inspirées...


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 45899 photo 45898 photo 45897
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage