Ose court

OSE COURT - Paris by Night of the Living Dead

27 janvier 2009 | Par : Gore Sliclez

Paris, nouveau zombieland ?

Mais que se passe-t-il donc à Paris ces derniers mois ? Après Juan Carlos Fresnadillo qui clôture son 28 Weeks later avec une vue de Paris apocalyptique, la zombie walk d’octobre et La Horde de Dahan/Rocher en novembre, la ville lumière semble bien être en proie à une invasion inquiétante de zombies urbains de plus en plus incontrôlables. Jamais la mine renfrognée des yuppies de la capitale n’avaient fait place ainsi à une expression d’incrédulité au passage de ces morts-vivants sillonnant les rues de la ville, sirotant une bière, fumant une clope entre deux rictus tout en faisant la pose devant les touristes amusés. Toujours au même moment, Grégory Morin et sa bande de zombis zarbie est venu lui aussi s’intégrer à la bande avec son court métrage Paris by Night of the Living Dead produit par la société Bach film. Le réalisateur de Belle ordure (2004) et du Dernier Cri (2005), deux films hilarants qui ont plutôt bien marché à travers les festivals, nous revient donc avec ce film d’action mêlant humour, arts martiaux et gore bien sympa très eighties touch !

Rien que pour son projet initiateur (des films de zombies à Paris c’est plutôt rare convenons-en !), le métrage mérite un attention plus que soutenue compte-tenu également du talent du jeune réal. L’hexagone va être plutôt verni cette année avec ces sorties fort attendues et c’est Grégory Morin qui va d’ailleurs entamer le bal cette semaine (le samedi 30 plus exactement) pour une projo exclusiveà Gerardmer !
À cette occasion, et ça c’est un scoop, le film devrait être disponible gratuitement en VOD "Club Vidéo" (SD/HD) pendant 1 mois sur les Neufbox/Cegetel/SFR lors d’une opération-habillage spéciale pour le film qui débuterait à partir du mercredi 28 pour la durée du festival voire un peu après.

En attendant, voici les impressions de Grégory Morin à quelques heures de son passage au festival. Évidement, CinemaFantastique vous tiendra au courant de l’évolution du film et des premières impressions...

- Question classique mais importante : quelle est votre parcours jusqu’ici ?

Je suis originaire de Bourges et suis passionné de cinéma fantastique et d’action, Je suis venu faire des études de cinéma à Paris fin 1991, dans une école de ciné (CLCF) dans laquelle je n’ai pas appris grand chose, mais qui m’a permis de venir vivre à Paris où je me suis plongé dans les cinémas !
N’ayant aucun contact dans le milieu et faute de trouver un producteur j’ai produit mes premiers courts avec mes sous et au fil du temps j’ai
trouvé des producteurs pour mettre un peu de tunes dans mes projets, Mon précédent court, Dernier Cri, a eu une belle vie en TV et dans les festivals à travers le monde !PBN est mon 5ème court métrage et j’essaie de le finir pour le Festival Fantastique de Gérardmer 2009 !

- Belle ordure (2004) avait comme toile de fond le recyclage des déchets, Dernier Cri (2005) le télé-achat, qu’en sera-t-il pour Paris by Night of the Living Dead ?

Tout simplement une version trash d’Amélie Poulain avec des zombies !

- Pour ce dernier vous semblez laisser libre court à votre passion de la culture asiatique en privilégiant des scènes d’arts martiaux …

Je suis un grand fan des films de bastons asiatique, ado je suis devenu complétement fou en voyant les films de Bruce Lee et de Jacky Chan et c’est vrai que je suis resté bloqué dans la folie !

- Un film de Zombies à Paris c’est du jamais vu ?

Je ne suis pas assez cinéphile pour l’affirmer, mais ça doit être l’un des premiers en effet. En tout ça j’ai tourné le film en 2007 bien avant 28 semaines plus tard !

- Quelles étaient vos références pour ce film ?

Pour le côté romantique et l’action John Woo et pour l’horreur les réalisateurs italiens comme Lucio Fulci, Joe D’Amato... Enfin pour le côté délirant : Takashi Miike, Brian Yuzna, Ryuhei Kitamura, Kurt Wimmer ...

- Et en général, quelles sont justement vos références ?

Le Bon, la Brute et le Truand, Massacre à la tronçonneuse, L’Au-Delà, Bambi, Terminator, Robocop, Alien, The Thing, New York 1997, Mad Max 2, Predator, Les Aventuriers de l’Arche Perdue, Conan le Barbare, La Fureur du Dragon, Police Story, Rambo 2

- Comment avez-vous eu les autorisations et comment la population locale a réagi ?

En effet les autorisations de tournage représentaient l’un de nos gros
soucis, ce fut très dur d’avoir nos décors en région Parisienne, on
ne vous tend pas les bras quand vous voulez faire un film d’horreur dans Paris !
Nous avons dû réécrire une version édulcorée du scénario pour le présenter : "Paris by night" une histoire d’amour ...
Disposant de matos d’occasion, d’une équipe professionnelle, de comédiens, de figurants... nous ne pouvions tourner des séquences à l’arraché sans un minimun
d’autorisation (même si nous l’avons fait tout de même certaines fois !) et risquer de planter une journée entière de tournage !En pleurant, insistant et faisant preuve d’astuces, Eric Fantone (boss de la boite de production ciné MU FILMS en charge du projet pour BACH Films)nous a obtenu des décors de fou pour un court comme le notre qui bénéficiant d’un bon budget n’a quand même pas celui du Da Vinci Code !! Parvis de Notre-Dame, Quai de Seine, Arc de triomphe , les catacombes...encore bravo l’ami !!!!

- Quasi au même moment se tourne La Horde de Dahan avec un thème similaire, vous n’avez pas un peu râlé de ce malheureux hasard ?

Pas du tout, c’est vraiment super qu’un long métrage de zombies soit produit en France ! J’ai hâte de le découvrir en salle ! Par contre j’ai plutôt râlé en découvrant après mon tournage (mon court a été tourné début 2007 et a eu une longue post-prod qui se termine enfin maintenant) le premier teaser délirant de Planet Terror de Robert Rodriguez. Putain il y avait plein de points communs !
Mais c’est pas grave j’ai adoré ce film !

- Jo Prestia qui tourna pour vous dans Dernier Cri tourne d’ailleurs dans La Horde non ?

En effet, je suis très heureux que Jo tourne dans ce film, il n’est vraiment pas assez exploité dans le cinéma francais, il a vraiment été super sur Dernier cri et ce fut pas simple pour lui : recouvert de prothèses et de faux sang pendant tout le tournage !

- Vous avez déjà participé au Zombie Day à Paris ?

Non, les zombies me sortent par les yeux ! Je dois vraiment finir mon court car la folie me guette !

- Jacky, Pierre Bellemare, Jo Prestia, Karina Testa, David Saracino… comment arrivez-vous à convaincre des acteurs confirmés à participer dans vos projets ?

En général, le schéma classique : envoi du scénario à l’agent ou directement au comédien et rencontre avec lui autour d’un verre. Avec certains ce fut plus qu’un verre (rires).

- Comment était votre collaboration avec Pierre Bellemare ? Ça devait être hilarant ce « Tu vas fermer ta gueule maintenant » envoyé par Prestia à Bellemare non ?

Cela aurait même pu être encore plus extraordinaire car au départ David
Neiss (scénariste) et moi voulions faire dans cette séquence de meurtre d’ouverture une parodie d’ Irreversible de Nöe (sans le dire aux producteurs bien sûr) en plaçant Pierre Bellemare sur le ventre une main tendue vers l’avant mais j’ai été obligé d’abandonner cette idée car c’était difficile à mettre en place.

- Comment se déroule votre collaboration avec David Neiss votre scénariste ?

On discute autour d’un bon vin !

- Vous avez déjà participé à de nombreux festivals à travers le monde, que pensez-vous de votre passage à Bruxelles pour le BIFFF (pour rappel nous sommes un site franco-belge) ?

J’adore le BIFFF !!! Quelle ambiance ! J’y suis retourné un gros week-end à la dernier édition, entre autres pour soutenir mon pote réalisateur Yann Jouette qui y a présenté son court-métrage Bernie’s Doll et qui a remporté le Grand Prix .Vive la Cuvée des Trolls !!!!

- Julia Vignali, Karina Testa, Helena Noguerra…. décidément vous avez plutôt bon goût…

Merci, je vais même essayer de ne plus mettre que des belles filles dans mes films !!!

- Qu’en est-il justement de votre projet Gaga avec Helena Noguerra ?

Ça n’avance pas, sniff.

- Envie de passer au long métrage ?

J’en meurs d’envie ! J’espère que Paris by Night of the Living Dead aidera pour le montage d’un futur projet !

TEASER


PARIS BY NIGHT OF THE LIVING DEAD promo reel
par gregory-morin

GALERIE

Commentaires

hmm ? Il cite Bambi dans ses influences ?!? J’ai loup quelque chose, y’a un film d’horreur qui est sorti avec un faon zombie qui désingue des mégères ? Mon Dieu... C’est original ! xD

28 janvier 2009 | Par Metzgermeisterin

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage