Festival NIFFF de Neufchatel (Suisse)

NIFFF 2012 - Les tops et les flops

De véritables réussites effacent de gros échecs...

Tout au long de ce NIFFF 2012, les échecs ont fait place aux véritables OFNI, aux oeuvres bien barrées et autres réussites inattendues. Fort d’une programmation de haut vol, le festival neuchâtelois a une nouvelle fois prouvé sa montée en puissance au fil des ans. Avec une affluence en constante augmentation et un bouche-à-oreille qui a permis aux salles de se remplir de façon parfois inattendue, l’événement a plus souvent soufflé le chaud que le froid au niveau de la qualité des oeuvres projetées. Entre la pépite Resolution et l’arnaque Chernobyl Diaries, l’équipe de CF retrace brièvement les tops et les flops du festival.

LES TOPS :

- Resolution, de Justin Benson, Aaron Moorhead, USA

- Citadel, de Ciarán Foy, Irlande

- Replicas, Jeremy Regimbal, Canada

- Excision, Richard Bates Jr., USA

- Eddie the Sleepwalking Cannibal, Boris Rodriguez, Canada

- Grabbers, Jon Wright, Royaume-Uni

- When the Lights Went Out, Pat Holden, Royaume-Uni

- REC 3 : Genesis, Paco Plaza, Espagne

LES FLOPS :

- The Mooring, Glenn Withrow, USA

- New Kids Nitro, Steffen Haars, Pays-Bas

- Chernobyl Diaries, Brad Parker, USA

- Isn’t Anyone Alive, Gakuryû Ishii, Japon

- Petaling Street Warriors, Lee James Thim Heng et Yuen Sampson Choi-Hin, Malaisie

- The Path, Miguel Angel Toledo

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage