Scream queen

Morgane Housset

25 juin 2009 | Par : Gore Sliclez

Si Thierry Paya ne connaît pas le succès avec son très attendu "Ouvert 24/7", il pourra toujours se reconvertir dans une agence de mannequins comme agent ou comme casteur chez LionsGate. Le réal a l’œil et arrive souvent à dénicher la perle rare qui allie charme et talent et viendra rejoindre son casting de qualité 100% lu et approuvé par les chroniqueurs de chez CinemaFantastique. Après Stéphanie Kern Siebering et Maud Gallet-Lalande, c’est au tour de la très charmante toulonnaise Morgane Housset d’exprimer ses talents sur le tournage des Lorrains. La belle brune débute et semble posséder déjà une détermination et une vision très claire de son avenir comme elle nous explique dans cette interview qu’elle a accordé à CF. Plongez-vous dans ces beaux yeux verts et bonne lecture veinards !

- Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

Bonjour, je m’appelle Morgane Housset, j’ai 22 ans. Je suis originaire de Toulon où j’y ai passé toute mon enfance. Puis à 18 ans, le bac en poche et issue du conservatoire d’art dramatique de Toulon, je suis partie m’installer à Paris pour tenter de réussir dans le cinéma et le théâtre. J’ai quitté Toulon avec une grosse envie d’être comédienne et aujourd’hui, cette envie n’a pas baissé bien au contraire ! J’ai suivi plusieurs cours de théâtre dans plusieurs cours parisiens et le soir je travaille dans un restaurant en tant que serveuse.. Je suis active, je vais au devant des choses…C’est dur, je m’accroche, j’y crois…alors je verrai bien ! Un jour sur un tournage une actrice m’a dit : « une carrière de comédienne, c’est pierre par pierre ». Je suis passionnée et incarner, donner, vivre un personnage est ce que j’aime faire le plus au monde !

- Quel est votre parcours cinéma actuel ?

Eh bien avant le long métrage de Thierry Paya « Ouvert 24/7 », j’avais joué dans plusieurs court-métrages, pilotes série tv format court ainsi que dans plusieurs théâtres parisiens : théâtre du Gymnase, théâtre du Point virgule, théâtre d‘Edgar...

- Thierry Paya vous a-t-il dit pourquoi il avait pensé à vous pour « Ouvert 24/7 » ?

Ca ne s’est pas passé comme ça. J’ai vu l’annonce sur internet, ils cherchaient « une jeune femme 18-25 ans paraissant fragile ». J’ai donc envoyé ma candidature, mes photos mon cv. Puis Thierry m’a appelé et nous avons parlé du projet, du rôle. J’ai pu lui poser beaucoup de questions et j’avoue que ses réponses m’ont beaucoup aidée dans l’interprétation du personnage. Puis, je me suis documentée sur l’autisme ainsi que l’attitude, le comportement, la perception des autistes pour me nourrir et construire mon personnage. Ensuite, j’ai fais des essais vidéo, et ça a plu à Thierry. Je pense que je correspondais et que je suis parvenu à rendre le personnage tel qu’il l’avait imaginé.

- Quel est votre rôle dans le film ?

Dans le film, j’interprète le personnage d’Anette, l’un des personnages principaux de la troisième partie du film « Wenn’ se in’ d stadt komme ».
J’incarne le rôle d’une jeune fille comparée à une autiste, isolée à la campagne avec son père et sa grande sœur et qui se repasse en boucle une comédie musicale qu’elle rêve de voir un jour en vrai…La suite, vous l’a découvrirez en regardant le film (rire)....
Je tiens à dire que j’ai adoré incarner un personnage comme celui-ci, c’était vraiment intéressant et enrichissant. Dans le scénario, Anette a très peu de dialogue, c’était un vrai challenge de pouvoir faire vivre ce personnage autrement que par les mots ! J’aime ces personnages où l’on s’oublie et où il faut aller chercher ailleurs que proche de soi-même. J’adore les challenges !

- Quelles sont vos impressions après quelques semaines de tournage ?

Mes impressions après quelques semaines de tournage ? Eh bien beaucoup de joie, de plaisir à repenser au tournage. L’équipe de Singapour est comme une famille, passionnée, chaleureuse, généreuse et pro ! Je ressens beaucoup de satisfaction à avoir incarné ce rôle. C’était une super expérience de travailler avec une équipe telle que celle-ci dans des conditions si professionnelles ! Une grosse envie de retrouver l’équipe, mes partenaires de jeu et bien sûr d’assister tous ensemble à la Première, voir le film dans son ensemble, le redécouvrir…et le faire partager à mes proches.

- Comment était votre collaboration avec Stéphanie Kern Siebering ?

Ma collaboration avec Stéphanie Kern Siebering s’est très bien passée ! Nous nous sommes entendues dès le début sur le plan humain comme sur le plan professionnel. Nous nous sommes bien « renvoyé la balle ». Le jeu au cinéma c’est un peu comme au tennis. Si l’on joue avec un partenaire qui vous envoie bien la balle, vous avez de fortes chances de bien l’a renvoyer. Au cinéma c’est un peu pareil ! Stéphanie m’a envoyé de très bonnes choses…nous étions « connectées » ! J’ai eu beaucoup de plaisir à vivre cette aventure avec elle. Nous étions très à l’écoute l’une de l’autre, parlions beaucoup des séquences en amont et échangions des idées de proposition de jeu. Durant le tournage j’ai vraiment vu et senti Stéphanie (dans le rôle de Greta) comme ma grande sœur. Elle m’a beaucoup touchée !

- Et avec Thierry Paya justement ?

Ma collaboration avec Thierry Paya a été très bonne ! Dès le début, avant même d’avoir le rôle, quand nous parlions du personnage, je ressentais déjà un bon feeling ! Thierry parvient à vous mettre à l’aise ! J’ai beaucoup aimé travailler avec lui, il nous a laissé beaucoup de liberté dans le jeu, dans les propositions. Il est très ouvert, à l’écoute et il voit tout ! J’ai eu beaucoup de plaisir à être dirigée par lui, je lui faisais entièrement confiance et j’ai apprécié son humilité et sa générosité. J’ai ressenti chez Thierry beaucoup d’estime et de respect envers ses comédiens.. Je le remercie pour m’avoir fais confiance.

- Comme Stéphanie, avez-vous pris goût au cinéma de genre (horreur) avec les courts ou est-ce une sympathique parenthèse sans plus ?

Bien sûr ! Avant de faire partie du projet, j’aimais les films d’horreur, d’angoisse ! Quand je regarde un film, je n’aime pas être indifférente à ce qui s’y passe. J’aime être transportée dans un univers, voyager dans la vie des personnages et vivre à travers eux, ressentir des émotions, de la peur, de l’angoisse et même être dérangée ! Mais j’avoue que j’ignorais l’appellation « film de genre » pour ce style de film. Et si je dois être amenée à tourner à nouveau dans un film de genre, j’en serai très heureuse !! Je pars du principe que quand on démarre dans ce métier, il ne faut pas être fermé mais au contraire être ouvert à plusieurs styles. C’est beaucoup plus enrichissant pour un comédien en terme d’expérience, de jeu et de rencontres ! Et dans ce milieu les rencontres sont très importantes voir souvent déterminantes… Je pense qu’un acteur doit élargir sa palette de jeu au maximum.

- Quelle carrière d’actrice vous inspire ?

Les carrières d’actrices qui m’inspirent, il y en a beaucoup ! Mais ce sont surtout les rôles qu’elles interprètent qui me font rêver…Je pense à Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Sylvie Testud, Yolande Moreau…J’aime les actrices dont on dit qu’elles ont « quelque chose », celles qui ne trichent pas, qui ont une présence, une âme, celles qui m’émeuvent, me transporte, qui se donnent à fond dans leur rôle et qui prennent des risques ! Bien sur, tout cela est lié avec le travail de certains réalisateurs que j’aime beaucoup et avec qui j’espère un jour travailler….

- Et maintenant, quels sont vos projets ?

Eh bien, je prépare actuellement des concours d’entrée dans de très bonnes écoles sur Paris. Dans ce milieu il n’y a pas de règles alors je tente tout ce que je peux tenter ! J’entrevois l’an prochain de tenter les concours d’entrée aux grandes écoles nationales. Puis, je vais continuer à démarcher le plus possible afin de trouver des castings, de décrocher des rôles dans plein de films, de me faire connaitre, de faire de belles rencontres artistiques et de trouver un bon agent ! Bosser, bosser, aller de l’avant jusqu’à ce que ça paye et que ça décolle…Un sacré programme n’est-ce pas ! Mais je compte bien m’y tenir…

GALERIE

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage