Médusa 24 est parmi nous !

3 février 2013 | Par : Chroniqueurs | Des mags

Par Christophe Triollet

Moins d’une année après la sortie attendue du 23ème numéro du fanzine Médusa, dont nous vous parlions dans ces mêmes colonnes, Didier Lefevre récidive pour nous livrer un nouvel opus qui s’inscrit dans la pure tradition des numéros précédents. Pas de dossiers volumineux mais des rubriques, habituelles ou nouvelles, articulées autour d’un fil rouge déroulé le long des travées du cinéma bis. L’équipe de collaborateurs formée pour l’occasion (N.Cusmano, A .Deprez, D.Didelot, JS.Gaboury, L.Grenier, R.Hermant, F.Pizzoferrato, P.Thibaut et bien d’autres) nous propose un subtil équilibre entre les critiques de films bien connus et celles d’œuvres qui le sont nettement moins, dénichées on se sait où, mais qui suscitent toujours notre curiosité cinématographique. Quelques thématiques, passionnantes et synthétiques, pimentent également notre lecture (Tobe Hooper, Roger Watkins, Frank Henenlotter). Et il y en a pour tous les goûts et de toutes les nationalités : l’Asie, l’Italie ou encore l’Espagne ont bien évidemment une place de choix dans les pages du fanzine. Pour aérer le tout, Médusa nous livre de nombreux entretiens éclectiques réalisés avec le romancier Frédéric Mars (Non-Stop publié chez Blackmoon), les acteurs Bobby Rhodes ( Demons, Le Grand Alligator, Le Gladiateur du futur ...), Giovanni Lombardo Radice ( Frayeurs, La Maison au fond du Parc, Cannibal Ferox... ), le réalisateur français François Gaillard ( Blackaria, Last Caress ) et le maquilleur et concepteur d’effets spéciaux David Scherer ( The Theatre Bizarre, Mandragore, Ouvert 24/7... ). Le lecteur fidèle pourra également retrouver les rubriques qui ont fait la réputation du fanzine – « Belles foufounes et jus de roupettes », notamment – mais aussi une étude fort intéressante sur l’Amérique interdite intitulée avec un humour tout Lefevrien « Rough America ! La fesse cachée du cinéma américain »... Bref, vous l’aurez compris, Médusa Fanzine 24 est à la hauteur de sa réputation. Rien d’étonnant quand on connait la boulimie schizophrènique de Didier Lefevre : fanéditeur compulsif (Medusa, Hammer Forever, Fun News, TDCM, Zog1er, Le Cinglé salubre...), collaborateur insatiable (Vidéotopsie, Fantasticorama, Cannibale, Le Bissophile, Le Charognard, Fantastyka, Movie burger, Horror Pictures, Darkness...), menteur repenti (Médusa Fanzine 23 devait être le dernier), punk’n’roller déjanté (chanteur du groupe Dead Rats) et animateur-racoleur sur les ondes (Radio Médusa). C’est du lourd !

Médusa Fanzine 24

150 pages pour 12 euros (port-compris)

Didier Lefevre, 4 rue de la rotonde, 62217 Achicourt – France

A Paris chez Movies 2000 ou sur Internet chez Sin’Art

Commentaires

Après JPP et Mad ma vie, Didier Lefèvre : "Medusa, ma maladie"

3 février 2013 | Par nicoteen

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage