Scream queen

Maud Galet-Lalande

24 avril 2009 | Par : Gore Sliclez

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, CinemaFantastique vous présente une adorable frenchie qui a séduit l’ensemble de la rédaction. Mais Maud Galet-Lalande c’est autre chose qu’un jolis minois, c’est également une comédienne qui aiguise patiemment ses atouts charme pour se lancer dans une carrière d’actrice confirmée quitte pour l’instant à se cantonner dans des rôles de figurations à l’instar de cette scène d’ouverture des Dents de la Nuit dont les chroniqueurs de l’équipe CF se rappelle encore. C’est avec beaucoup de gentillesse que celle-ci a accepté de répondre à nos questions. Vous allez lire, la belle a de l’humour et du répondant, bref de quoi vous mettre au défit de ne pas tomber sous le charme...

- Vous êtes née à Paris, avez fait vos études à l’école de théâtre Acting International mais c’est du côté de Metz que vous semblez travailler actuellement. N’est-ce pas paradoxal ? Paris n’est-elle pas plus « place to be » pour les jeunes acteurs ?

Paris restera sans doute « the place to be » pour tout un nombre de professions artistiques, et ce, durant longtemps encore… Cependant, il y a un choix à faire lorsque l’on veut devenir acteur : être célèbre ou travailler. Le premier est possible dans notre belle capitale (même si c’est très, très difficile !), mais travailler peut se faire partout ailleurs, avec parfois plus de facilité : je n’ai pas fait le pari du sacrifice, mais celui de la sécurité… pour le moment.

- Vous avez fait une apparition dans Flawless de Michael Radford avec Demi Moore et Michael Caine notamment. Vous pouvez nous parler un peu de cette expérience et de vos éventuelles rencontres ?

C’était une toute petite apparition, hein… Mais oui, j’y ai fait des rencontres, j’ai d’ailleurs gardé contact avec Michael Radford, qui est resté depuis, un ami et un bon conseiller…

- Y a-t-il une carrière féminine en France qui vous inspire plus que d’autres actuellement ?

Mmh… Dora l’Exploratrice. Ses altercations avec le renard Chipper sont d’une rare sincérité et d’une simplicité si touchante, frôlant à la fois les codes du nouveau réalisme et des méthodes de Stanislavsky, qu’on ne peut rester insensible à ses nombreuses prestations, renouvelées à chacune de ses nombreuses apparitions. Elle a su ralier autour de son œuvres, un large public : sa mère, son cousin Diego, le singe Babou, etc… ; bref un panel de fans, toujours fidèles au rendez-vous, malgré les années qui passent. Heu… D’autres questions ?

- Vos apparitions dans quelques films de genre sont-elles des hasards ou bien une réelle volonté de se lancer dans cette voie ?

Non, un hasard ! D’ailleurs, je n’en ai fait qu’un a proprement parlé, « OUVERT 24/7 », mais je crois que vous êtes au courant !
Heu… (J’ose ?!?) J’avoue que ce genre de film (de genre, donc) n’est pas trop ma tasse de thé… Bon, comme quoi, dans ce métier, il ne faut pas être sectaire, mais curieux avant tout !

- Avez-vous déjà rencontré une nana hautaine comme celle que vous interprétez dans votre CV audio (hilarant au demeurant) ? Et si oui qu’en reste-t-il ?

Sans doute, mais je ne m’en souviens pas ! … mais parfois, on pense de moi, en me voyant pour la première fois, que je suis hautaine et froide… ce qui à priori, n’est pas vrai, hein ! Une inspiration inconsciente ?

- Continuez-vous toujours le théâtre ?

Oui, c’est d’ailleurs l’essentiel de mon activité : j’y joue beaucoup en ce moment, et je crois que tout les films de genre du moment ne parviendraient pas à faire atteindre le même niveau d’adrénaline que celui ressenti avant une entrée sur scène ! Au moment même ou je réponds à cette interview, je me trouve dans un théâtre dans lequel nous jouerons dans quelques jours, la première d’une création…

- Comment était votre rôle dans Jogging de Thierry Paya ? Éprouvant ?

Éprouvant parce qu’il s’agissait de courir durant 2 jours entiers, et que je ne suis pas vraiment une grande sportive… et réjouissant parce que l’ambiance de tournage était vraiment sympathique !! D’où ma réitération dans « OUVERT 24/7 », d’ailleurs…

- Comment expliquez-vous cet engouement du cinéma de genre dans le Nord Est de la France ? Effet Gérardmer ?

Je ne sais pas trop… Peut-être que le froid et la grisaille y sont pour quelque chose ?!

- Pouvez-vous nous parler un peu de votre travail pour le film à sketches Ouvert 24/7 ?

Oui, je le peux.

- Vous semblez remarquablement interpréter la bourgeoise… Du vécu ?

Non, non, et non ! Mais c’est vrai que j’ai été abonnée un temps à ce genre de rôle… Mon côté « nana hautaine et froide » doit y être pour quelque chose !

Et pour parler de mon travail sur « OUVERT 24/7 » (quand-même, hein…), qui se découpe donc en 3 sketches, j’y interprète deux rôles, totalement opposés, d’ailleurs : une… bourgeoise (oui, bon, ça va, !) avec de drôles de mœurs - dans le premier segment, et une chanteuse de cabaret « glamour » - dans le troisième.
Je ne dois pas trop dévoiler l’intrigue de l’histoire – au risque de me faire frapper jusqu’à ce que mort s’en suive par Thierry (Paya, le réal), mais je peux vous dire que certaines scènes ont été difficiles à tourner, aussi bien au niveau technique… qu’émotionnel.

- Le rôle que vous auriez envie d’interpréter absolument un jour ?

Le théâtre m’a permis d’interpréter un large registre de rôles : je ne me sens donc ni frustrée, ni en demande à ce niveau. Je travaille en ce moment sur le rôle d’une schizophrène dont l’intrigue se situe en Russie ; je viens de terminer une pièce qui met en scène une adolescente suicidaire et complexée, j’ai également interprété le rôle d’Arkadina dans La Mouette d’A.Tchekhov (pour les puristes) qui a 42 ans… Bien entendu, les rôles dits « de compositions » sont en général ce qui excitent le plus les acteurs, et je ne fais pas exception à cela !

- Grand moment d’émotion, vous êtes notre première Scream Queen of the Week française. Quels sont vos sentiments à l’annonce de cet auguste honneur ?

Écoutez, heu… je suis flattée ! Merci à vous, surtout !

GALERIE

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage