Critique de film

Les Deux Mondes

"Les Deux Mondes"
affiche du film
  • Genre : Fantastique - Comédie Fantastique
  • Année de production : 2007
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Daniel Cohen
  • Pays d'origine : France
  • Durée : 1h45
  • Budget : 18 Millions d'Euros
  • Scénariste : Daniel Cohen
  • Musique : Richard Harvey
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Benoît Poelvoorde, Florence Loiret, Augustin Legrand, Michel Duchaussoy
  • Récompenses : --

Rémy Bassano n' a jamais su trouver sa place dans la vie. Meme face a l'homme qui lui a piqué sa femme il est incapable de lui tenir tête. Quand subitement il se retrouve projeté dans une autre monde ou il est considéré comme le sauveur de l'humanité, il va enfin savoir faire face a l'adversité.

Les critiques à propos de ce film

Les Deux Mondes - One Poelvoorde Show
Par : Quentin Meignant




Daniel Cohen, qui n’avait à son actif qu’un seul film ayant un quelconque rapport avec le fantastique (Atomik Circus avec.... Poelvoorde ! Tiens tiens...), a décidé d’entreprendre la réalisation d’un film on ne peut plus loufoque ! Disposant pour ce faire d’une enveloppe assez large (20 millions d’euros) pour un film français, on pouvait s’attendre à une grande réussite. Mais voilà, quand la production fait des siennes et s’estime heureuse de n’avoir au final dépensé « que » 18 millions, ça donne forcément un résultat mitigé et cela mécontente pas mal de monde !

Certes, avec un scénario aussi loufoque que ridicule, il ne fallait pas s’attendre à du grand art, mais il faut bien avouer que Cohen n’a rien fait pour rendre le résultat final plus crédible ! Le film consiste en un va-et-vient farfelu du héros (Benoît Poelvoorde) entre deux monde, tout en nous proposant une (et même plusieurs !) romance(s) à deux sous ! Le dénouement est tout à fait ignoble et bâclé, ce qui laisse réellement un goût de trop peu au spectateur neutre, le seul que le film aurait pu séduire.

Par contre, au niveau humour, avec Poelvoorde, Cohen n’a pas pris beaucoup de risques : avec un tel acteur, impossible de se planter ! Le héros nous fait rire du début à la fin et semble être revenu à son âge d’or (Le Boulet, C’est arrivé près de chez vous,...). Certaines scènes, comme celle du chat suspendu dans l’air et dans le temps (avec l’ami Benoît qui crie « Maman, on a un problème avec Minou ») ou encore celle du test de l’épée, justifient à elles seules le déplacement. On rit presque du début à la fin, tout en supportant de temps à autre quelques petites lourdeurs !

C’est donc réellement au niveau du casting, réalisé par Antoinette Boulat, que Les Deux Mondes marque des points ! Les acteurs secondaires, sans être extraordinaires donnent parfaitement la réplique à super-Benoît qui se charge du reste.

A côté de cela, le reste est extrêmement plat et fade au niveau fantastique et les amateurs du genre se demanderont sûrement ce qu’ils font là ! Aucune consistance n’est constatée pour les scènes ayant trait à la magie ! De plus, même si des efforts ont été faits aux niveau des effets spéciaux, cela reste d’un niveau général très faible et l’on se demande parfois si on ne se moque pas un peu de nous.

Du point de vue de la photographie, il n’y a rien à dire : paysages superbes et luminosité impeccable ! Hélas, cette touche très positive est gâché par quelques décors bâclés à la limite du dépouillement complet. Dommage car il y avait vraiment de quoi gagner des étoiles dans ce domaine précis si l’équipe avait un peu mieux travaillé !

La miseen scène est quant à elle régie part lemot d’ordre suivant : « Laissez faire Poelvoorde et suivez-le ! » ! Bref, tout tourne à la loufoquerie la plus totale, même les scènes de combat ! Nous aimons l’humourmais il y a quand même des limites ! Nous n’avons pas payé notre billet pour voir un « One Poelvoorde Show » !

Au final donc, une comédie familiale qui se laisse voir grâce à un Poelvoorde au sommet de son art mais cela s’arrête là ! Fans de fantastique, passez votre chemin ! Y’a rien à voir !

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage