Jeux

LE RAT DU CLICK - Special Tron

Disney et Tron, ou business is business.

SOMMAIRE

Flash Info : Resident Evil 7 en VR.
Flashback Bonus Le secret des effets de brillance de Tron (1982)
Le The Game Futuristic Bike (Ayogo Games)
The Site Tron Legacy Disney.com
Flash Tron : Quelques jeux flash troniens en 2D et 3D
Flashback : Retour sur des poids lourds inspirés des films : Tron 2.0 (2003), Tron Legacy Evolution (2010), TRON RUN/r (2015)
Le Flash de Harder : A Short Story About My Uncle (Gone North Games)

RETROUVEZ LE RAT
SUR FACEBOOK

INTRODUCTION

A l’occasion de la sortie du prochain Cinemagfantastique (le numéro 9 pour ceux qui prendraient le train en route), dont le dossier est dédié aux jeux vidéo au cinéma, le Rat vous a concocté un Spécial Tron. Oui ! Oui, mais... Le problème avec les jeux d’arcades typiquement "troniens", c’est qu’on en rapidement fait le tour : l’ensemble se résume de manière générale à des combats de disques et à des courses de light cycles. Si le jeu Tron de 1982 essayait d’apporter une diversité en proposant plusieurs mini-jeux, Discs of Tron (1983), comme son nom l’indique, ne tablait que sur les combats de disques (Tron et Discs of Tron ont fait l’objet d’une réédition sur Xbox Live Arcade).

Vous l’aurez probablement compris, et c’est ce que l’on peut nommer un paradoxe : l’avant-gardisme et l’influence thématiques du film de Lisberger ne sont plus à prouver, tant au niveau des films (Matrix, eXistenZ, Avalon...) que de l’esthétique vidéoludique. L’influence de la grille déborde même des cadres strictement vidéoludique et cinématographique pour étendre sa toile dans les domaines du design et du look vestimentaire.

Malgré cela, la chasse aux jeux vidéo proprement "troniens" souffre rapidement le déjà-vu et les vaches maigres. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’inscrire cette chronique dans le prolongement direct de celle dédiée au Jeu vectoriel. Pour un peu plus de matière, reportez-vous y. Ici, on focalisera principalement sur des jeux consacrés à Tron, non sans porter un regard critique sur la politique commerciale de Disney et de Disney Interactive. Nous vous rappellerons enfin, dossier Cinemagfantastique9 oblige, qu’on vous avait déjà proposé dans ces colonnes un mini-dossier sur l’interaction jeu vidéo-cinéma, constitué d’articles glanés sur la toile. Bienvenue sur la grille.

FLASH INFO

Resident Evil 7 en VR

Les sorties 2016 de mastodontes RPG tels que Dark Souls III (fantasy) et Deus Ex-Mankind Divided (scifi, cyberpunk) auront pu être l’occasion, en matière de jeux de genre, de s’interroger sur le présent et l’avenir du Survival Horror. En effet, si on excepte The Evil Within de Shinji Mikami (2014) et The Last of Us (2013) de Naughty Dog (toujours indisponible sur Steam), qui à la reflexion, en a largement redéfini les codes, le Survival Horror n’est pas, côté gros studios, au mieux de sa forme. L’échec commercial du Dead Space 3 gèle aujourd’hui encore le lancement d’un éventuel DS4. La franchise Resident Evil n’a eu de cesse, depuis RE4 (malgré cette délicieuse madeleine de Proust que le remake du premier opus) de décevoir. Quant à Silent Hill, son plus gros succès récent aura malheureusement été le pétard mouillé Silent Hill PT (2014), une démo qui aura surtout fait parler d’elle pour sa distribution pour le moins erratique (suppression, recréation canadienne en version Unity téléchargeable ici). Un comble, dans la mesure où ce sont ces franchises, les causes génératrices de la mode du Survival Horror.

Le fait est que depuis deux ans, le Survival Horror s’illustre plus par des tentatives indépendantes que des grosses productions. Quoi que l’on puisse penser par exemple du phénomène Slender Man et de Layers of Fear (sur lequel nous reviendrons bientôt dans ces colonnes), le premier aura su faire flipper bon nombre de gamers, alors que le second est proprement original et innovant. De quoi s’interroger sur un avenir éventuel du genre. Un premier élément de réponse pourrait être technologique et venir de la VR, avec Capcom, dont l’opportunisme commercial n’est plus à prouver, et qui lance un RE7. Présenté comme un retour aux fondamentaux horrifiques de la franchise, le jeu a été pensé pour le PS VR, pour plus d’immersion. Votre rongeur préféré tient d’Alexandre Poncet (Mad Movies), selon qui l’avenir du Survival Horror se trouve dans la VR, que l’effet est sidérant. Le jeu sera disponible sur Steam fin Janvier 2017.

Reste qu’il n’est pas encore dit que tous les joueurs passent un jour à la VR. Nous espérons donc que la resucée des bonnes vieilles recettes du Survival dans les nouvelles technologies informatiques ne constituera pas la seule voie privilégiée par les gros studios. Nous l’avons déjà exprimé, et le répétons : à quand, puisque cela fonctionnne pour la Fantasy et la Scifi, une conjugaison aboutie des mécanismes du RPG et du Survival Horror ? Un Dead Space, par exemple, qui reprendrait tout ce qui a fait le succès des deux premiers opus, et qui parviendrait à les combiner avec les mécanismes éprouvés du RPG, ne serait-il pas destiné, quant à la conception, à devenir un Survival Horror nouvelle génération ? A la réflexion, tout le matériel de base est déjà là : modalités des deux premiers jeux à reprendre, personnage d’Isaac Clarke à approfondir, origines de l’infection à développer, et carte cosmique à élaborer. La question est donc ouverte.

FLASHBACK BONUS

Le secret des effets de brillance du Tron de 1982

Contrairement aux idées reçues, tous les effets de Tron ne sont pas numériques. L’infographie était à l’époque encore balbutiante. Le film recèle en conséquence d’effets réalisés à l’ancienne, comme les effets de brillance.

L’influence de Tron sur mon art graphique, par Gordon Pritchard

LE THE GAME

Futurisitic Bike

C’est du côté indé qu’on se tournera pour jouer en ligne à la course de light cycles, avec Futuristic Bike, petite pépite produite par Ayogo Games. Niveau graphique, animation et effets sonores, on reste dans les grandes lignes classiques du jeu vectoriel made in Tron. Les couleurs sont flashy avec effet transparent, et le fond est bleu foncé. La moto, en revanche se paye un sacré relooking, puisqu’elle n’a plus qu’une seule roue. Quant au pilote...

Pour les fonctionnalités, on peut choisir la couleur de sa bécane, et il y a deux modes de jeu : un Tournament, et un Quick Play. Le Tournament se joue en solo contre 3 motos contrôlées par l’IA. Le Quick Play peut se jouer seul contre l’IA, ou à deux (avec ou sans IA). Malheureusement, ce mode présente un gros bug, et n’est pas jouable (les deux écrans pour chacun des deux joueurs affichent le point de vue d’un seul et même joueur). Il y a cinq levels au choix, qui correspondent à des niveaux de vélocité. Chaque partie est unique. Il va de soi que les light cycles laissent des murs derrière elle. On peut sauter par dessus (la vitesse de saut peut être paramétrée). Les sauts ont pour effet de réduire la vitesse de la moto. Un point vue du haut, enfin, se tient dans un petit cadre en haut à droite de l’écran. Bonne course.

Jouer à Futuristic Bike

THE SITE

Le site officiel Tron Legacy de Disney aura été une petite fontaine de jouvence. Il suffisait de télécharger le plug Unity pour accéder à un généreux panel de divertissements vidéoludiques en 3D : bataille de disques, course de light cycles, exploration de la grille en moto ou par voie des airs. C’était durant les campagnes de communication autour des sorties du film Tron Legacy et du jeu Tron Legacy : Evolution en 2010. Avant donc, on pouvait généreusement s’amuser avec Tron Legacy. Mais c’était avant. Aujourd’hui, ce même site est devenu beaucoup plus avare en jeux troniens, et la ballade en light cycle sur la grille n’est plus compatible avec la dernière version de Unity. Un comble, a-t-on envie de dire. D’autant que les jeux naguère disponibles se retrouvent ça et là sur la toile, qui moulinent en connexion streaming, la faute probablement à cette incompatibilité calculée. Que voulez-vous ? On n’apprend pas à une énorme machine à fric à faire la grimace. Mais soyons sages et avisés : avec le leg de Tron, on est un peu, à l’instar du film original, dans une situation où le "concepteur" Lisberger se serait retrouvé prisonnier de la grille de l’éditeur Disney, et nous avec.

Visiter le site officiel Tron Legacy

Jouer à Tron Legacy Light Cycle

Jouer à Tron Legacy Disc Battle

FLASH TRON

BIENVENUE SUR LA GRILLE EN 2D

Fltron.com

Fltron.com est un site qui regroupe un petit ensemble de jeux dédiés aux courses de light cycles, plus deux ou trois jeux dérivés. On y retrouve entre autre le Fltron 2.5 bien connu des flash gamers, qui se joue en vue de haut, contre l’ordinateur ou à deux, et Flash Cycle, qui permet de jouer en ligne.

Jouer sur Fltron.com

Tron

Similaire à Fltron 2.5, en plus lent, ce plus que minimaliste Tron peut se jouer seul ou à deux, et permet de sélectionner au choix deux, trois, ou quatre light cycles sur la grille.

Jouer à Tron

Tron-The Spoof

Un petit jeu comique inspiré des discs battle.

Jouer à Tron-The Spoof

BIENVENUE SUR LA GRILLE EN 3D

The Tron Light Cycle Game

Jangaron propose une jeu de light cycles en 3D à la première personne, avec de nombreux réglages de paramètres. On est pas vraiment convaincu par la jouabilité. A vous de voir.

Jouer à Tron Light Cycle Game

Cycle Blob

Une course de light cycles en 3D sur un circuit cubique d’abord (le jeu comporte plusieurs circuits et paramètres). Aussi original que sympa. Vivement recommandé.

Jouer à Cycle Blob

Lightstorm

Lightstorm est un jeu de course de voiture contre la montre en 3D (Unity requis) d’inspiration tronienne. Vous courez contre vous-même. Pas d’autres concurrents. Pas de réglages de paramètres. L’intérêt est assez vite limité, mais les graphismes et l’animation valent le détour pour du jeu en ligne (option plein écran et HD)

Jouer à Lightstorm

Cycle 3D

Projet en ligne avorté de Gamieon, Cycle 3D aurait pu être, aux vues des screens shots, un très bon jeu de light cycles. Dommage. Le jeu existe en version PC téléchargeable.

Visiter la page de Cycle 3D

FLASHBACK

On l’a vu récemment avec la vacuité scénaristique du film Tron Legacy, le "paradoxe tronien" est relativement énorme. Le Tron original (qui reste un film en grande partie sur-côté) jouit certes d’une aura avant-gardiste méritée, et tient même lieu de culte sacro-saint auprès d’une bonne partie de la communauté geek. Mais une question se pose : l’héritage est-il à la hauteur de la légende ? N’est-il pas sidérant de voir qu’un tel objet d’adulation n’a rien engendré de majeur, ni dans le monde vidéoludique, ni dans celui du cinéma ? On a beau vouloir croire qu’une légende se suffit à elle-même, elle ne saurait légitimer le dilettantisme. Et pourtant, le bilan est là, sévère : si les intuitions du Tron de Lisberger demeurent incontestablement visionnaires, les productions cinématographiques et vidéoludiques "non troniennes" de la fin du XXème siècle et du début du XXIème ont déjà complètement dépassé le leg proprement tronien. Tout n’est pas honteux, certes, mais rien, non décidément, rien n’est à la hauteur de la légende. Illustration avec quelques jeux à gros budget.

Tron 2.0 (2003)

Développé par Monolith Productions pour le compte de Disney Interactive, Tron 2.0 constitue probablement la meilleure déclinaison vidéoludique de la franchise. Restituant de façon bluffante le design du premier film de Disney (l’investissement de Lisberger dans le projet n’y est certainement pas pour rien), sa trame narrative l’inscrit comme une suite directe de ce dernier. On a ici affaire à un produit sur mesure, qui vise habilement sa clientèle. Si rétrospectivement, Tron 2.0 demeure, en raison de sa reconstitution vidéoludique remarquablement fidèle au film, la plus savoureuse madeleine de Proust "tronienne", on soulignera néanmoins que ce n’est qu’un FPS parmi bien d’autres. Un FPS aussi ciblé que le film dont il s’inspire, mais certainement pas aussi innovant. Une extension qui n’a de valeur que dans la mesure où elle réanime un univers visuel unique et culte. C’est peu ; mais c’est déjà ça de pris pour les fans. On vous convie ici à opérer une lecture comparative entre trois tests, du plus nostalgeek au moins nostalgique.

Test de Sens Critique
Test de Jeuxvidéo.com
Test de Gamekult

Retrouver Tron 2.0 sur Steam

Tron Legacy Evolution (2010)

D’aucuns ont jugé qu’au final, le film Tron : L’héritage était un objet lisse et sans émotion, dont la 3D rehaussait à peine l’intérêt face à une concurrence conséquente : eXistenZ, Matrix, Avatar, Avalon, Inception... D’ailleurs, tout bien considéré, le Tron de 1982 paraît, jusqu’à preuve du contraire, destiné à demeurer un objet plus rugueux et passionné que ce que Disney accouche aujourd’hui en son nom. Ironiquement, il en va de même avec Tron Legacy Evolution, développé cette fois-ci par Games Star. Tron 2.0 suintait de bout en bout la volonté de transposer avec adéquation un univers cinémato-infographique unique sur un support vidéoludique. Tron Legacy Evolution tente de rééditer l’opération avec un jeu d’action-aventure cette fois-ci, qui se révèle être, malgré des velléités narratives de préquelle, lisse et dépourvu d’un semblant d’effort imaginatif.

Test de Jeuxvidéo.com
Test de Gamekult

Retrouver Tron Legacy Evolution sur Steam

TRON RUN/r (2015)

On vous en a déjà parlé dans la chronique dédiée au Jeu vectoriel. Développé par Sanrazu Games, TRON RUN/r possède au moins un mérite : celui de ne pas chercher à tromper sa fan base sur l’emballage. Exit les pseudos scénarios d’aventure, et place à la course vectorielle effrénée. Reste la question du prix, assez exorbitant, pour ce qui demeure un simple jeu de course looké Tron. Ça fait cher payé le costume. On est tenté de dire que de la fan base, à la couillonnade base, il n’y a qu’un tout petit pas, de course...

Retrouvez TRON RUN/r sur Steam

LE FLASH DE HARDER

A Story About My Uncle (2014)

Développé par Gone North Games, et édité par Coffe Stain Studios, A Story About My Uncle est un jeu de plateforme en 3D qui se joue à la première personne, et adopte le parti pris de la non-violence. Le jeu raconte l’histoire d’un petit garçon à la recherche de son oncle. L’accent est mis sur la narration et l’exploration du monde, et quel monde, puisque grandement inspiré de l’univers d’Avatar (lui-même inspiré en partie des pochettes de disque du groupe de rock progressif anglais YES). Les déplacements par saut se font au moyen d’un grappin magnétique, ce qui procure des sensations de vertige inédites sur un jeu de plateforme. Une belle entreprise indée, qui porte quelques traces rémanentes des néons troniens. Prometteur. (Attention, la durée de jeu plutôt courte ne saurait justifier la treizaine d’euros réclamées sur Steam. A Story About My Uncle est un petit jeu à pêcher par une belle journée de promo)

Test de Jeuxvidéo.com
Test de Gameblog
Test de Gamergen

Retrouver A Story About My Uncle sur Steam

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ouija: les origines
2016
affiche du film
Synchronicity
2015
affiche du film
Les animaux fantastiques
2016
affiche du film
Mademoiselle
2016
affiche du film
Second Origin
2015
affiche du film
Independence Day: Resurgence
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage