Jeux

LE RAT DU CLICK- Dossier Slender Man

SOMMAIRE

Le The Game : Slender : The Eight Pages
Slender on Line : Quelques sites de jeux dédiés au personnage
Slender on Download : Des maps et des déclinaisons à foison
Slender : The Arrival : Les premiers pas dans la grosse production
Quelques papiers : BBC News Magazine, Tech Crunch, Les InRocks
Slender en images : Du Slender à Slendy...
Slender, "Slendy" et "Flamby" en musique

INTRODUCTION

Faut-il encore présenter Slender Man, ce mème internet né en 2009 d’un montage photoshop d’Eric Knudsen (aka Victor Surge) lors d’un concours pour le site Something Awful, qui de creepypasta en creepypasta, atterrira en 2012 dans un premier jeu vidéo minimaliste qui aura fait flipper tous les gamers à s’y être frottés (votre serviteur inclus) ? Pour la description du personnage, vous pouvez regarder la photo ci-contre. Hormis les bras un peu trop courts, ce mème est assez ressemblant à la créature que l’on peut croiser dans les divers jeux qui suivent. On renverra en outre ceux qui prendraient en cours de route le train de ce "fantôme" ou "croquemitaine d’internet" à cette TomoNews, qui a le mérite d’être claire et concise.

C’est en juin 2012 précisément que Mark J. Hadley et Paul Cano, bien inspirés, balancent sur la toile, sous la bannière de Parsec Productions, un jeu consacré à ce mème : Slender : The Eight Pages. Appréhendant que le mythe du Slender, élaboré d’abord par des creepypastas, puis rapidement repris par un projet de found footages connus sous le nom de Marble Hornets, se suffit à lui-même, ils recourent à une économie de moyens qui chamboule les codes du jeu de type "survival horror". En résulte un petit jeu indépendant, dont l’approche aussi minimaliste qu’efficace se distingue de grosses productions telles que Resident Evil ou Silent Hill, quant à elles de plus en plus chargées et alambiquées. Un jeu, qui pour reprendre les termes de Imagine Games Network, offre un condensé d’horreur à l’état pur, et rentre dans la catégorie des très rares jeux qui vous conduisent au coeur même de la peur. Ce petit jeu underground va conquérir le coeur de gamers de tous poils, et à l’instar du Slender, devenir lui aussi un mème décliné à outrance, et faisant l’objet d’un Fan Site.

Cette chronique ne saurait prétendre être exhaustive. Il y a d’ailleurs fort à parier que de nombreux nouveaux jeux soient en cours d’élaboration, à l’heure même où le Rat écrit ces lignes. On essayera juste ici de vous proposer une vue d’ensemble, aussi complète que possible, d’un phénomène internautique qui pourrait fort bien dépasser le simple phénomène de mode fulgurant. Les plus observateurs remarqueront probablement l’absence des versions pour Minecraft, qui nécessitent pour être testées d’installer préalablement le jeu sur son système. Le Rat ne joue pas à Minecraft, et s’en excuse auprès des minecraftiens, qu’il renvoie à leur site de prédilection.

THE EIGHT PAGES (2012)

The Eight Pages est un jeu en 3D qui se joue à la première personne. Vous êtes paumés dans une forêt par une nuit de brouillard. Vous devez chercher et trouver huit pages réparties sur dix emplacements possibles, relatives à une créature paranormale du nom de Slender Man qui vous traque (les notes écrites sont directement inspirées de celles vues dans Marble Hornets). Plus vous découvrez de notes, plus le brouillard s’épaissit (le jeu peut se jouer en mode sans fog) et plus la traque se resserre. La proximité du Slender se traduit par des troubles de la vision et de l’audition. Un contact trop rapproché ou trop frontal avec lui entraîne la mort. Le jeu n’a ni story line ni sauvegarde. Le joueur dispose d’une lampe électrique, et n’a comme champ d’actions que la possibilité de ramasser les pages, d’allumer ou d’éteindre sa lampe (afin d’économiser les piles), et, à titre exceptionnel, de fuir la présence du Slender en sprintant (ce mode de déplacement ne doit pas être utilisé dans un autre cas, car il diminue votre endurance et informe le slender man sur votre présence).

Slender : The Eight Pages fait flipper. Peur du noir, désorientation, claustrophobie, parano environnante, c’est toute une gamme de terreurs que ce jeu inflige au joueur. Cette sensation de "peur garantie" tient autant à son atmosphère graphique que sonore. Si limité qu’il puisse vous paraître par ailleurs, il doit cette dimension de stress et d’angoisse indéniables, ainsi que ses irrésistibles jump scares, à son minimalisme. Avec des graphismes et un gameplay (les paramètres peuvent être réglés) parfaitement fonctionnels et adaptés aux effets recherchés par les effets sonores, la quintessence horrifique de Slender tient dans sa simplicité absolue : c’est du Pac Man en 3D relevé à une sauce hoopero-carpentérienne. Comme dans Massacre à la tronçonneuse ou Halloween, 60% de la trouille repose sur le son. Comme dans Halloween, le "monstre" fout autant les jetons par ses apparitions, que par son absence qui relève d’une forme d’omniprésence. En clair, au lieu d’être coincé dans un labyrinthe vu de haut, tu es coincé dans une map labyrinthique en 3D. Au lieu de gober des pilules, tu cherches à gober des feuilles. Au lieu d’avoir quatre fantômes aux trousses, tu n’en as qu’un. Tu n’as pas de pilule boost pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Plus tu avances dans le jeu, plus c’est difficile de rester en vie. Tu ne sortiras pas vivant du labyrinthe. Tu n’as qu’une vie. C’est le fantôme qui gagne même si tu trouves les huit pages.

Que dire de plus ? Le Slender de The Eight Pages, ce n’est pas un croquemitaine, c’est carrément le Minotaure. Pour les fils d’Ariane, voir au bas des jeux proposés dans cette chronique, après avoir jouer tant qu’à faire. Le jeu comporte en outre divers accès à la vaste communauté slenderienne, dont le site Slender Man Mythos

Astuces : Evitez autant que possible les demi-tours qui pourraient vous mettre face à face avec le Slender. Déplacez-vous de façon circulaire. Prenez le temps de vous familiariser avec les lieux avant de commencer à ramasser les pages (cela vous laissera un petit peu plus de temps avant que le Slender ne commence sa traque...). Quoi d’autre ? Ah oui, commencez par la page dans les douches...

Télécharger Slender Eight Pages (PC et Mac)

SLENDER ON LINE

Le nombre plutôt alléchant de jeux Slender disponibles en téléchargement gratuit ne doit pas vous faire perdre de vue que plusieurs artisans du flash game nous proposent des versions Unity 3D on line tout à fait honorables, quand elles ne prennent pas les devant. A l’image des Slender Man Must Die Chapter 1 : Sanatorium et Chapter 2 : Dead Space de Poison Games qui vous proposent de partir à la chasse au prédateur. Ou encore les irritants Slendytubbies 1 et 2, et ce Real Slender qui vous colle aux talons et vous réserve quelques surprises. Mais on vous laisse explorer tout ça par vous-mêmes.

Le site Dark Horror Games consacre une page au croquemitaine.

Autres sites proposant des jeux Slender ou de type slender :

GameShed
Crazy Scary Games

SLENDER ON DOWNLOAD

Slender Man’s Shadow (2012)

Dès Août 2012, soit deux mois après la sortie de The Eight Pages, Marc Steene et Wray Burgess inauguraient avec Sanatorium une série de jeux directement inspirés du travail de Mark J. Hadley. En l’espace de 3 mois à peine, les deux comparses, qui vont s’entourer au fur et à mesure d’autres allumés du jeu indépendant, ont sorti 7 déclinaisons aux ambiances diverses, toutes construites à partir du principe labyrinthique du secteur "Multiple Bathrooms" du Slender original. Simple et ultra efficace. La série, uniquement financée à partir de donations, sera regroupée début 2013 sous le nom de Slender Man’s Shadow. Avec une démo d’abord, contenant un Sanatorium dont l’atmosphère a été assombrie par rapport au Sanatorium de 2012, et un Christmas Special sur fond de musique techno plus anecdotique qu’autre chose. Puis le Slender Man’s Shadow définitif, proposé à la vente le 12 Janvier 2013, et contenant les 7 maps de 2012 (très peu modifiées), + Carnival et Christmas Special.

Si vous avez aimé The Eight Pages, il y aura forcément plusieurs maps du Slender Man’s Shadow qui sauront vous séduire. Le Rat a particulièrement apprécié Hospice et Elementary pour leurs ambiances glauques, et Mansion pour son extension sur 3 étages avec des portes fermées à clé. La pertinence de l’achat du Slender Man’s Shadow pourrait être discutée. Mais elle a l’immense mérite de vous permettre de jouer à toutes les maps, quel que soit votre système d’exploitation. Et ce pour une bien modique somme, que Marc Steene et Wray Burgess n’auront certainement pas volée.

Sanatorium
Télécharger Sanatorium
Hospice
Télécharger Hospice
Elementary
Télécharger Elementary
Mansion
Télécharger Mansion
Claustrophobia
Télécharger Claustrophobia
7th Street
Télécharger 7th Street
Prison
Télécharger Prison
Slender Man’s Shadow Demo (2013)
Télécharger Slender Man’s Shadow Demo
Slender Man’s Shadow (2013)
Acheter Slender Man’s Shadow

Slender Mod (2012)

Flying Pie nous propose un remake délicieusement gothique et morbide, en noir et blanc, avec des pages incandescentes dans la nuit, et une bande son qui noircit allègrement le ton. Ce Slender se démarque par une ambiance unique et un graphisme rugueux. Trop bon ou too much, à vous de juger. Lampe de poche illimitée. Un seul bémol : la bande son, quoi qu’hypnotique, est une boucle. Au deuxième passage, elle tend à perdre en efficacité.

Télécharger Slender Mod

Slender Woods (2012)

En octobre 2012, une équipe aux charmants noms d’oiseaux tels que Zykov Eddy, Aseptic Void ou SpyrotheFox, a publié une extension du concept original en la personne d’un modeste jeu d’aventure au scénario succinct mais approprié. Slender Woods offre deux modes : un remake où il faut récolter 6 pages seulement, et un Story mode, avec plusieurs petits puzzles à résoudre, et aux trousses un slender man beaucoup plus tenace que celui des Eight Pages. Ce petit jeu offre en outre un troisième mode si le joueur vient à bout des deux modes précédents, et comporte quelques clins d’oeil à Evil Dead. Une belle initiative indie qu’il serait injuste de laisser tomber dans les oubliettes de Haunt ou de The Arrival.

Télécharger Slender Woods

Haunt - The Real Slender (2012)

La palme 2012 de l’extension du concept élaboré par Parsec Productions revient probablement à Haunt : The Real Slender développé par l’équipe polonaise Paranormal Dev. Les versions bêtas du jeu, librement inspirées de The Eight Pages, ajoutent une histoire écrite parallèle au Slender Man Mythos exploité par The Arrival en 2013 (variation qui sera reprise dès 2013 dans la série Haunted Memories disponible sur Steam), ainsi qu’un grand nombre d’éléments alternatifs nouveaux. Le niveau graphique est sérieusement révisé à la hausse avec du HD, et exploite les limites imposées par les moyens de développement de telle sorte que le joueur évolue dans un environnement entouré par une sorte de flou artistique. Point le plus remarquable, Haunt propose trois niveaux de difficultés, ce qui vous permettra de vous acclimater avec la carte de jeu, avant de passer aux sueurs un peu plus froides. Moins axé sur une pure expérience ludique de stress et de peur que son modèle, Haunt vous plonge dans une véritable ambiance obscure, avec quelques moments de frissons. Une fort belle entreprise underground que ne doit pas vous faire oublier The Arrival. Plus d’informations sur Eazel.

Télécharger la première version de Haunt-The Real Slender ou la version améliorée 1.1

Autre lien de Téléchargement pour plusieurs systèmes cette fois-ci (attention, certains liens sont devenus obsolètes), et avec accès à toute la bande son du jeu sur Sound Cloud.

A consulter aussi : Haunted Memories, annoncé par le développeur Madman Theory Games de l’équipe Paranormal Dev comme une série de six épisodes, dont le premier est un remake gratuit de Haunt (la version présente des bugs, notamment au niveau de la fonction sauvegarde. Mais ce jeu mérite vraiment d’être joué jusqu’au bout). L’épisode 2, Welcome Home, sorti en janvier 2014, est actuellement indisponible, en raison d’améliorations en cours. A suivre.

Slender Vexation 1 & 2 (2013)

Slender Man dans les paysages aérés de Heidi, même pas en rêve ? C’est le choix plutôt casse-gueule de InRivex, qui exclut de ses jeux toutes sensations d’étouffement, de désorientation et de claustrophobie, et va jusqu’à minimiser les effets sonores dans Vexation 1. L’angle d’approche change radicalement, dans la mesure où la difficulté consiste à esquiver le slender man dans de vastes étendues de plein air, sans possibilités de se planquer. Vexation 1 propose trois maps, mais on regrette que le pourtour montagneux ne soit pas plus inquiétant et pas mieux exploité (un peu de contraste spéléologique aurait parachevé le tout). Regret que ne dissipera pas la map unique de Vexation 2. Original, faute d’être vraiment convaincant.

Télécharger Slender Vexation 1 et Slender Vexation 2
Les fous furieux peuvent aussi consulter les versions betas.

Slender : The Nine Pages (2013)

A l’instar de la plupart des maps de Slender Man’s Shadow, The Nine Pages, élaboré par Artur Petrzak, repose sur l’extension du secteur "multiple bathrooms" de The Eight Pages. Cette excursion en sous-sol est claustrophobique à souhait, même si on commence à avoir l’habitude. Aussi simple qu’efficace, avec un très bon gameplay. L’esprit du jeu original est respecté à la lettre, n’est la carotte d’un escape...

Télécharger The Nine Pages ou Jouer en ligne (Unity requis)

Slender Space (2013)

Ricky Murray développe le principe du Slender dans un environnement inspiré du premier Dead Space. Vous devez collecter 6 "powernodes" dans un vaisseau à la dérive tandis que vous subissez les attaques d’une sorte de slender-alien, qui ici, ne se contente pas de vous suivre et de vous brouiller la vue, mais courre et vous attaque. Le jeu joue efficacement la carte de la peur du noir labyrinthique avec des touches gores et de bons effets sonores. Mais cette version spatiale, qui n’offre qu’une énième déclinaison du Slender classique, doit souffrir la concurrence du Slenderman Must Die, chapter 2 : Dead Space que Poison Games propose en ligne (dans lequel vous pouvez vous armer et shooter plusieurs slender-aliens_cf plus haut SLENDER ON LINE)

Télécharger Slender Space ou jouer en ligne (Unity requis)

Slender Flashlight V.06 (2013)

Corey Horne et Michael Niland chapeautent l’équipe Triggered Games qui propose une tentative de version HD plutôt séduisante sur le papier, avec 4 modes (dont un sans lampe, et un avec quelques touches gores), et qui annonce en outre une version V.07 dotée d’une option multiplayers. Mais le gameplay est horripilant. Si à l’arrêt, les graphismes soutiennent la comparaison avec ceux de Haunt : The Real Slender, le moindre mouvement de jeu est flou, et la sensibilité de la souris, trop aiguë, ne peut être réglée. Ce parti pris ou cette erreur de conception a tôt fait d’agacer le joueur, et d’interdire en conséquence une immersion qui reste la clé de l’efficacité d’un survival horror de type Slender. Dommage. D’autant que pris dans l’étau de Haunt et de The Arrival, Slender Flashlight n’a aucune véritable originalité qui lui permette de se démarquer. La version V.07 rectifiera-t-elle le tir ? A suivre.

Télécharger Slender Flashlight
Version précédente : V0.3.9

Slender Anxiety 0.1.9 (2014)

Cette version de Slender Anxiety, réalisée par Hades Productions (Vid Lackovic, AlucardJ, Jure Jakelic), contient un double remake qui reprend au pied de la lettre The Eight Pages. La map Forest offre un agrandissement de la map originale. De quoi redonner du coeur à l’ouvrage à tous ceux qui sont venus à bout du premier Slender, ainsi que des frissons.

Télécharger Slender Anxiety 0.1.9 (windows, linux,mac)

Slender Anxiety Demo (2014)

Hades Productions récidivait dans la foulée avec ce Slender Anxiety Demo, qui présente tous les aspects d’une version HD et étendue de la map Forest lorgnant du côté de The Arrival. Si l’initiative est louable, elle doit souffrir de sa sortie tardive. La poudre aux yeux HD de cette démo ne peut en effet, en l’état, soutenir la comparaison narrative ni avec Haunted Memories ni avec The Arrival. Quant à la comparaison graphique avec The Arrival... on attend donc avec une curiosité circonspecte ce que nous réservent Vid Lackovic et ses compères.

Télécharger Slender Anxiety Demo (windows)

SLENDER : THE ARRIVAL (2013)

En 2013, Blue Isle Studios, petite compagnie canadienne indépendante fondée en 2010 et ne comptant jusque-là qu’un jeu fini, Subsistence, proposait, en étroite collaboration avec Mark J. Hadley, Slender : The Arrival. Aboutissement logique du buzz et de la frénésie créatrice de jeux suscités par The Eight Pages durant 2012, The Arrival demeure incontestablement à ce jour la grande berline de la famille vidéoludique du mème, et constitue un premier pas vers la grosse production. Un premier pas qui ne doit pas vous faire perdre de vue que l’on reste cependant au niveau d’une prod indépendante. En conséquence de quoi, le Rat sera indulgent avec les quelques imprécisions graphiques du jeu.

On ne vous répétera pas ici ce que vous pouvez déjà lire sur Wikipedia. On précisera en revanche que si The Arrival est présenté comme la suite officielle de The Eight Pages, ce jeu ne fait rien de plus foncièrement, bien qu’à un niveau de production plus élevé (plus de tunes quoi), que ce qu’avaient déjà tenté Slender Woods ou Haunt (cf plus haut). A savoir, développer le concept original de Mark J. Hadley, en lui conférant un semblant de ligne narrative. Slender The Arrival propose 9 niveaux (+ un niveau secret _ attention, spoiler), dont le deuxième est un remake de The Eight Pages. Incontournable.

Acheter Slender : The Arrival sur Steam

Coincés, figés, ou découragés ? Retrouvez quelques plans des jeux présentés dans cette chronique regroupés sur la page Facebook du Rat du Click. Et un petit like au passage vous fera même pas mal.

QUELQUES PAPIERS

Slender Man "diffère du concept de légende urbaine dans la mesure où il existe sur Internet". Eric Knudsen.

Les origines de Slender Man (BBC News Magazine_traduction google).

L’histoire de Slender Man : un monstre d’Internet (Tech Crunch_traduction google).

Qui est "Slender Man", la créature pour laquelle deux ados ont voulu tuer ? (Les InRocks).

SLENDER EN IMAGES (du Slender à Slendy)

De Slender à Slendy, il y a comme un Flamby dans la soupe qui nous chantonne : "On se lève tous pour Danette !".. euh pardon, pour "Slendette"... Bref, de la "frousse aux trousses" made in creepypastas-found footages-jeux vidéos, aux frimousses qui pouffent de rire pour tuer le temps, ce mème sera passé en très peu d’années d’un "jouons à nous faire flipper et à élaborer un mythe fantastique", à un "et après, on fout quoi ?" pour le moins consternant. Nous assistons à un dédoublement de personnalité du Slender, qui d’une part, en vertu d’une multiplication de références au genre, semble viser le statut d’icone fantastique, et de l’autre, condition de mème oblige, dévale en roues libres les pentes incontrôlables du Net. Illustration en quelques clicks youtubiens. De là à voir des peluches "slendies" roses dans les landaus d’ici à Noël prochain, dont Chucky ne voudra pas, même pas au ptit dej... Gageons que les concepteurs de jeux vidéos nous réservent quant à eux encore quelques belles surprises.

SLENDER

Marble Hornets : des creepypastas au found footage

Marble Hornets est une websérie hébergée par Youtube, apparue dès fin 2009, et dont la première saison s’est terminée en avril 2010. Depuis, cette série s’est vue agrémentée de trois autres saisons. L’histoire raconte comment Jay, un étudiant en cinéma, récupère des cassettes enregistrées par un copain à lui, Alex. Jay explique qu’Alex avait un projet de long-métrage intitulé « Marble Hornets », qu’il a décidé d’abandonner en cours de route pour d’obscures raisons. Le concept, exclusivement constitué de found footages, est en grande partie influencé par Le Projet Blair Witch. Cette websérie a indéniablement contribué à la popularité du Slender Man, qui y apparaît sous le nom de "The Operator", et a influencé les concepteurs des jeux.

Vous trouverez ici une vidéo regroupant diverses apparitions du Slender dans la série.

Longs Métrages

The Slender Man

Le long métrage fauché et poussif de Anthony Meadows, sorti en 2013, essaye de rebondir, avec un budget d’environ 10 000 dollars, sur le concept des Marble Hornets. Mais là où ces derniers suscitent notre sympathie, cette production de Super Movie Bros, qui se contente de surfer sur la popularité du mème, a comme un arrière goût irritant et prétentieux.

Regardez The Slender Man en streaming.

Entity

Entity est un autre found footage en format long de Steve Stone, daté de 2012 sur Imdb, fortement inspiré du mythe de Slender Man, et qui toute proportion gardée, a l’air beaucoup plus bandant que le film de Maedows.

Remarque : Imdb annonce déjà au moins deux autres longs métrages pour 2015 : un autre Entity et un autre The Slender Man. Manifestement, si ce mème n’a pas encore trouvé sa consécration cinématographique, ce n’est pas faute de prétendants... donc, à suivre.

Courts métrages et documenteurs

Fathom

Fathom est un court métrage produit par les studios indépendants Gearmark Pictures basés à Los Angeles (d’autres courts-métrages sont disponibles sur leur site). Fathom a l’immense mérite de sortir le Slender des cadres restrictifs du found footage, et de l’étendre au niveau narratif d’un petit thriller fantastique. Une piste obsessionnelle à suivre pour un long métrage digne de ce nom ?

Proxy : a Slender Man Story

Ce Slender Man de Mike Diva, qui lui aussi sort des ornières du found footage, explore les voies du cauchemar, de l’obsession, du trouble de la personnalité, et de la disjonction de la réalité. Autre piste à suivre ?

Slender - Always Watches

Slender-Always Watches est un found footage très classique réalisé et produit par la communauté TenRec. Ce court reste dans les sentiers battus, mais est en français dans le texte.

Slender Suits : The Documentary of Slender Man

Slender Suits est un documenteur de Jared Hudson qui présente deux qualités indéniables. Il est parfaitement rodé et calibré, et se construit à partir du travail des Marble Hornets.

SLENDY

Le "moment Slendy", c’est peut-être le moment où les internautes commencent à avoir des attouchements contre nature avec le mythe du croquemitaine.

Slender Man’s Girlfriend

Comme dans cette petite animation qui nous explique non sans ironie que le Slender est devenu "méchant" suite à une grosse peine de coeur. La peine de coeur comme origine de la peur.. bon, ok, si vous voulez...

Slender Man-Halloween

"Slendy" commencerait donc à poindre son nez lorsque les réseaux sociaux sur la toile abordent exclusivement leur rapport à la peur sous l’angle de la farce

Best of Slenderman-2014

Comme c’est le cas dans ce Best Of sur youtube, où trop d’épouvantail tue l’épouvantail.

WizGamerz-best off du slenderman

Ou encore dans cet autre Best Of d’une chronique au demeurant assez bien rodée : WizGamerz

The Daily Life of Slenderman

En somme "Slendy", c’est un gars comme vous et moi, qui se tape tous les jours son métro-boulot-dodo

The Slenderman Is My Roommate

Un gars qui cherche des amis, et pourquoi pas, des colocataires. Bref, qui justifie un quotidien dépourvu de toute force créatrice mythologique ou fantastique.

Colocation 1 & Colocation 2

De quoi s’inquiéter, on en conviendra, quant à un éventuel avenir horrifique stable et sérieux de ce mème. Slender vs Slendy, qui va avoir la peau de l’autre ? Faîtes vos jeux.

SLENDER, "SLENDY" et "FLAMBY" EN MUSIQUE

La musique n’échappe pas à la coqueluche. Et il y en a pour tous les goûts, à commencer par les musiques des jeux.

Les ptits chouchous du Rat

Mais que fait donc le Slender dans votre dos ?
Haunt : Main theme et Haunt : The ending song
The Slenderman (ELXR-electro)
Sympathy for Slender Man

Slender

Slender Man : "the official song" (ah que y-a les textes)
Slender Man Song (instrumental)
Slender Man Song (metal cover)
Slender Man Song (child cover)
Come, Little Children
The Slender Man (Temples Collide-electrotrash)
Slender Man (Dirty Night Clows-steampunk)
Slenderman (Nightstep-electro)
Slenderman (Dubstep) (Nightcore-electro)
Halloween (Dubstep Slender Man Special-electro)
Slender Man Rap

Slendy

Slendy Crooning 1
Slendy Crooning 2
Slendy’s watching me (chanson de veillée scout-girl)
Slendy’s Lullaby (berceuse)
Slender Man Tribute-Awoken (electro)

Flamby

Slenderman is love (dance) (puisqu’on vous le dit)
Slender Man dances for his 20$ (dance-rap)
Slenderman caramelldansen (ah que c’est la chanson qu’on la faîte parce qu’il fallait que quelqu’un la fasse)

Paul Shapera : Slender Man Opera (projet)

Bon, le Rat s’excuse pour le tout et n’importe quoi qui précède, et vous invite à considérer avec attention le projet d’un Slender Man Opera encore à l’état de construction dans la tête du compositeur Paul Shapera, qui se réclame du courant Steampunk. L’ouverture de 4:55 minutes alterne entre une séquence bruitiste et une séquence rock progressif. Bref, c’est du lourd.

Slender Man Opera : Ouverture

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage