Festival NIFFF de Neufchatel (Suisse)

Journal du NIFFF - Jour 1

Sept jours à la place de cinq, c’est le cadeau que le NIFFF, le Neuchâtel International Fantastic Film Festival, a fait à ses fans assidus du festival pour fêter ses dix ans. C’est quelques 120 films qui attendent les spectateurs cette année dans les cinq salles et l’Open Air au bord du lac de Neuchâtel. Pour ses dix ans, le NIFFF a voulu mettre à l’honneur le cinéma fantastique suisse mais aussi le cinéma fantastique québécois, ainsi qu’une rétrospective consacrée au cinéaste japonais Sogo Ishii. Sans oublier les séances du New Cinema from Asia qui ont fait, entre autres, la renommée du NIFFF. C’est dans la nouvelle salle du Théâtre du Passage pleine à craquer et dans une atmosphère détendue, que le président de l’Association du NIFFF, Pierre- Yves Jeanneret et la directrice artistique, Anaïs Emery lancent les festivités.

C’est tout en douceur que commence cette dixième édition avec le film Ondine de Neil Jordan, un conte fantastico-romantique racontant l’histoire d’un pêcheur irlandais (Colin Farrell), qui attrape un jour dans ses filets une jeune femme du prénom d’Ondine. La mystérieuse jeune femme est-elle, comme le croit Annie, la fille du pêcheur, une créature des mers venue sur terre pour trouver (telle La Petite Sirène) un homme ? Le film est un régal autant par son aspect visuel, que par le jeu des acteurs. C’est pour une fois un Colin Farrell à la hauteur de son talent qui nous emporte par sa prestation dans cette histoire d’amour improbable. Quant à Alicja Bachleda, qui joue Ondine, elle nous ferait presque oublier que les sirènes n’existent pas et plus d’un garçon à mes cotés aurait payé cher pour être à la place du pêcheur. Il faut encore noter la prestation de la jeune Alison Barry qui joue le rôle d’Annie, la fille de Colin Farrell qui est gravement malade. Cette jeune actrice, dont c’est le deuxième rôle, montre un potentiel énorme et je la trouve particulièrement touchante dans le film. En outre, je n’ai pas vu passer les 111 minutes du film et même si c’est un métrage que l’on ne s’attend pas à voir au NIFFF, il annonce un début prometteur pour cette nouvelle édition.


’Ondine’ Trailer HD (2010) - The funniest bloopers are right here

Pour mon deuxième film de la soirée, changement de cadre radical avec du New Cinema from Asia. On sent aussi tout de suite la différence au niveau du public, beaucoup plus jeune et plus typé, en fait le public plus habituelle du NIFFF qui contraste fortement avec celui de la cérémonie d’ouverture. Mutant Girls Squad est le produit d’une collaboration de trois réalisateurs japonais, Yoshihiro Nishimura, Tak Sakaguchi et Noburu Iguchi. C’est l’histoire d’une jeune ado qui découvre à 16 ans qu’elle est une mutante. C’est quand ses parents se font massacrer devant elle par des anti-mutants qu’elle se ligue avec une escouade féminine de mutantes pour se venger. Sans être une grande connaisseuse de films gore asiatiques, je peux sans risque dire que le film contient tout les clichés des fantasmes masculins, de l’infirmière à l’écolière en passant par des Japonaises les unes plus belles que les autres et des insinuations phalliques et sexuelles à tout-va (peut-être pas un fantasme masculin mais qui a en tout cas bien fait rire la majorité masculine de la salle). Le concept gore et trash à souhait fait bien rire les vingt premières minutes, mais s’essouffle rapidement par la répétition des scènes qui se suivent et se ressemblent sans jamais insuffler de la nouveauté. Malgré le fait que c’est un film plutôt mauvais, je dois dire qu’à des moments j’ai bien ri. Il vaut la peine d’être vu juste pour les mutations complètements dingues des filles et pour l’invention folle du fusil nasal.

Sur cette note, j’attends avec impatience le reste de la semaine qui promet de ne pas décevoir les fans d’hémoglobine et de fantastique en tout genre.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage