Critique de film

pub

Histoires de fantômes chinois

"Sien nui yau wan"
affiche du film

Ning, jeune collecteur de créances, parcourt pendant deux ans la Chine moyenâgeuse avec son chien Lingot d'or. Il aime Lan, mais celle-ci, lassée de ne pas le voir aussi souvent qu'elle le souhaite, s'est fiancée avec un autre. Ning est désemparé. C'est au cours d'un voyage qu'il rencontre enfin l'amour en la personne de Qian, une femme fantôme qui lui sauve la vie à plusieurs reprises. Perdu dans le monde des morts, Ning apprend à surmonter sa peur pour braver les dangers qui le guettent.

pub


Trailer - Histoires de fantômes chinois (1987)
Par : Damien Taymans


Histoires de fantômes chinois - Trailer par k-chan

Les critiques à propos de ce film

Critique d’Histoire de fantômes chinois - L’amour à mort
Par : Seb Lecocq
Tags : Asiatique, Fantômes

Difficile de parler d’un classique du cinéma. Histoire de Fantômes Chinois en est un. Plus de vingt-cinq ans après sa sortie, il reste un des films emblématiques du cinéma hongkongais des années quatre-vingts qui allaient débarquer en Occident et permettre à de nombreux Européens de découvrir une des cinématographies les plus foisonnantes et réjouissantes du monde, remportant au passage un prix lors du festival d’Avoriaz de 1987. Si le film est réalisé par Ching Siu-tung, la patte de Tsui Hark imprègne le film de par son style, son rythme, ses scènes d’action et ses purs moments de magie pelliculée. S’il n’officiait, ici, qu’au poste de producteur, son esprit est bien présent dans chaque photogramme du film. Malgré l’ombre de son mentor, il ne faut pas minimiser le travail d’un réalisateur qui a fait ses preuves dans le film d’action et les chorégraphies. Ching reste l’un des plus grands chorégraphes d’action contemporains auquel on doit des monuments d’action comme The Killer, Le Syndicat du Crime 2, Shaolin Soccer, Le Roi Singe, L’Auberge du Dragon, Royal Tramp, Zu ou encore Pekin Opera Blues pour n’en citer que quelques-uns. La plus grande force du film a été de parvenir à rassembler ce qui se faisait de mieux à l’époque devant et derrière la caméra.

Tsui Hark, Ching Siu –tung, James Wong et David Wu s’occupent de créer le film tandis que sur l’écran Leslie Cheung, Joey Wong et Wu-ma apportent une réalité concrète aux personnages créés par Pu Songling. L’alchimie du couple Cheung/Wong fit beaucoup dans le succès et la réussite du film. Aujourd’hui encore, il reste l’un des plus beaux couples que l’on ait vus sur un écran de cinéma. Un couple de légende, entré dans l’histoire grâce à ce film, qui résonne d’autant plus tragiquement lorsqu’on connaît l’histoire personnelle de Leslie Cheung (ndlr : l’acteur s’est suicidé le 1er avril 2003, il souffrait de dépressions chroniques). Histoire de Fantômes Chinois représente presque à lui seul la quintessence du cinéma hongkongais des années 80, celui avec lequel beaucoup de cinéphiles ont découvert l’énorme corpus cinématographique local. C’est simple il y a tout ce qu’on aime dans ce film : action, romance, comédie, fantastique, jolies filles, beaux garçons.

Le métrage s’inspire très librement d’une courte nouvelle de l’écrivain chinois Pu Songli. L’histoire du film s’en écarte et se concentre sur l’histoire d’amour entre une jeune fille fantôme et un tout aussi jeune collecteur d’impôts. Esclave d’un démon, une jeune fantôme se voit chargée de séduire les hommes de passage afin d’offrir leurs âmes à son maître. Un moine taoïste, chasseur de fantômes, est à ses trousses quand elle rencontre un collecteur d’impôts. Elle refuse de le tuer et les deux, aidés par le chasseur de fantômes, vont vivre une puissante histoire d’amour. Un schéma classique de love story dans laquelle le personnage du moine chasseur, interprété par Wu-ma, prend une importance prépondérante. En effet, d’abord hostile, ce personnage se retourne et finit par aider et prendre fait et cause pour le jeune couple pour lequel l’amour semble impossible.

Le film est un bijou de rythme, de fantaisie, de poésie visuelle. Un festival d’émotions en tout genre. On ne s’ennuie pas une seule seconde tant l’intrigue file à la vitesse de l’éclair. Mais le vrai fil rouge et l’esprit de l’œuvre est incarné par Wu Ma, chasseur de fantômes et moine taoïste au grand cœur. Il est l’un des moteurs de l’action et un élément clé dans l’intrigue et la réussite de l’histoire entre Joey Wong et Leslie Cheung. Le couple de par sa beauté, sa naïveté et son élégance vampirise le film et place Wu-ma un peu dans l’ombre. La seule bonne chose à tirer du récent remake signé Wilson Yip est d’avoir remis ce personnage en avant. Pour le reste, ce film de 1987 reste une œuvre inégalée dans le genre, l’un des meilleurs films hongkongais jamais réalisés. Un chef-d’œuvre en somme.


Commentaires sur le film

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Un excellent film qui a bercé mon enfance. Drôle de voir sa critique ici, sûrement parce que je l’ai revu très récemment et que j’ai pris autant de plaisir à le voir que lorsque j’avais mes yeux d’enfant. Non, ce n’est pas vrai, j’ai encore plus apprécié de le revoir parce que les plans, les costumes et les couleurs étaient encore plus beaux que dans mes souvenirs. Aucun regret d’avoir forcé les copains à se taper une soirée cinéma fantastique avec "histoires de fantômes chinois" dedans : un peu de culture les gars quand même !

13 septembre 2013 à 17:09 | Par Chunli

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 38674 photo 38673 photo 38672
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage