Critique de film

pub

Hammer - Un étrange Réveil

"Rude Awakening"
affiche du film

Norman Shenley, promotteur immobilier, se rend comme tous les matins rejoindre sa ravissante secrétaire au bureau. Un certain Rayburn y vient le voir. Cet homme est-il réel ou non? Toujours est-il que le cauchemar commence pour Norman.

pub

Les critiques à propos de ce film

Un étrange réveil (Hammer) - Quand nous aussi nous perdons le Nord...
Par : Quentin Meignant
Tags : Psychologique, Hammer

Peter Sasdy se devait de se rattraper après son premier épisode de la série : Visiteur d’Outre-Tombe. Pour ce faire, il a échafaudé, en collaboration avec le scénariste Gérald Savory, une histoire particulièrement originale et beaucoup moins bancale que la précédente. Ici, le spectateur comprend de suite de quoi il retourne : Norman, le héros, sombre peu à peu dans la folie. Seulement voilà, qu’y a-t-il de réel ou d’irréel ? Nous n’en savons rien avant que l’ami Norman ne se réveille en sursaut... Après avoir vu le film, nous sommes dans le même état que le principal protagoniste : nous sommes incapable de discerner le vrai du faux et, pire encore, de nous repérer dans le temps.

C’est à cela que nous pouvons dire que le film est parfaitement réussi. Même si cela reste en définitive assez plat, Sasdy a su jouer avec nos cerveaux et les faire coller à l’intrigue. Un peu comme l’a fait Fincher avec The Game ou Fight Club, le réalisateur de Comtesse Dracula est parvenu à nous embrouiller et à nous impliquer dans son histoire rocambolesque. La répétition de scènes et de faits quasi-similaires est la clé du scénario et le film en tire toute sa force. Nous pouvons juste reprocher à cette technique d’être un peu rébarbative sur la fin : enlever un répétition n’aurait peut-être pas été du luxe !

Néanmoins, certaines scènes ont eu le mérite de nous procurer de petits frissons, notamment lors d’un troisième rêve pour le moins stressant ! Le dénouement est, quant à lui, plutôt prévisible mais formidablement orchestré grâce à une superbe mise en scène et à une très bonne prestation des acteurs. Le regretté Denholm Elliott est parfait dans son rôle d’homme à femmes perdant complètement la boule. Lucy Gutteridge fait mieux quelui donner le change : cette ravissante personne explose carrément l’écran par ses changements de caractère au gré des rêves. Ses changements de costumes ont aussi de quoi retourner le spectateur et c’est sans doute là que l’on voit à quel point Sasdy et Savory ont été précis dans leur scénario.

Une pure réussite donc ! Un bon moment de cinéma, mi-comique mi-stressant ! Sasdy a bien rattrapé le coup et relance la série Hammer : La Maison de tous les Cauchemars vers les sommets...

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage