Critique de film

pub

Hammer - Les enfants de la pleine Lune

"Children of the Full Moon"
affiche du film

Tom et Sarah partent pour leur lune de miel quand leur voiture tombe en panne en pleine campagne. Ils trouvent néanmoins quelqu'un pour les héberger: Madame Ardoy. Hélas pour le couple, cette dame et ses enfants cachet un terrible secret...

pub

Les critiques à propos de ce film

Les enfants de la pleine lune (Hammer) - Original et de bon goût !
Par : Quentin Meignant
Tags : Loups-garous, Hammer

Tom Clegg avait frappé un grand coup en signant le premier épisode de la série : La Maison sanglante. Nous nous posions la question de savoir si ce réalisateur, habitué au format de 50 minutes, allait pouvoir réitérer son excellent coup de génie. La réponse est...... OUI !

Sans aucun doute, Clegg a encore fait preuve dans ce métrage de son imagination et de sa verve habituelles. Même si l’on peut trouver certains détails choquants (quelques prises ont été faites à la « va-vite »), le réalisateur nous offre un film de loups-garous intéressant et tout à fait original.

Comme lors de son premier opus, il base son intrigue avant tout sur un jeu visuel et provoque l’apparition chez le spectateur d’un sentiment de peur ou du moins, de malaise. Ainsi, la première scène se passe de tout commentaire et lance l’aventure à une vitesse V-V’ tant elle est surprenante et filmée à merveille ! Que dire alors de cette scène digne de l’inoubliable Christine de Carpenter, où Tom perd totalement le contrôle d’un véhicule devenu fou ? Un petit bijou tout simplement !

Le film continue alors sur une voie toute tracée par de jeunes acteurs très efficaces. Chaque sourire, chaque scène où l’un d’entre eux est présent nous procurent toute l’angoisse nécessaire à l’ambiance du film ! Hélas, après la séquence de l’attaque du loup-garou, l’ambiance retombe nettement et, même si l’on se prépare à une fin que l’on imagine terrible, on ne peut pas s’empêcher d’être déçus ! Nous aurions préféré nous retrouver face à un survival de 30 minutes au lieu d’assister à la grossesse d’une femme violée par un Loup...

Certes, le propos est original et s’éloigne fort des poncifs du genre, ce qui donne une touche particulière à l’oeuvre de Clegg, mais nous sommes loin de l’explosion rythmique et des courses poursuites qu’attend un fan de loups-garous... Néanmoins, nous ne pouvons pas critiquer le point de vue d’un auteur qui a avant tout voulu innover...


La fin, quant à elle, est d’une redoutable efficacité. Il s’agit d’une scène où nous suivons le destin croisé des deux amants. Les effets spéciaux et la musique sont quelque peu désuets mais se laissent tout de même déguster (avec modération !) Profitant d’une photographie sans faille, la mise en scène est par contre un très gros point fort de ce réalisateur de talent : c’est de l’Art avec un grand A ! Clegg a de quoi être fier de son travail car le film n’atteindrait sans doute pas ce niveau sans sa présence derrière les caméras !

A noter aussi, la participation de Diana Dors (impeccable dans le rôle de Madame Ardoy), actrice anglaise mondialement connue avec une centaine de films à son actif, dont ce fut l’une des dernières apparitions. Elle donne la touche qu’il manquait pour que la maison devienne vraiment angoissante ! La prestation de Celia Gregory est aussi à mettre en avant et l’on reprère de suite son talent (hélas éphémère au vu de sa carrière) lors des scènes post-viol...

Bref, une idée vraiment originale et une mise en scène exquise qui font oublier le manque de rythme et qui classe ce film au rang des réussites ! A découvrir avec grand plaisir !

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage