Critique de film

pub

Ginger snaps: Aux origines du mal

"Ginger snaps back: The beginning"
affiche du film
  • Année de production : 2004
  • Réalisateur : Grant Harvey
  • Scénariste : Stephen Massicotte et Christina Ray
  • Casting : Emily Perkins, Katharine Isabelle, Nathaniel Arcand, Hugh Dillon, David La Haye,…
  • Musique : Alex Khaskin
  • Genre : Epouvante
  • Pays d'origine : Canada
  • Durée : 1h34
  • [
  • Bande annonce
  • ]

XIXe siècle. Ginger et Brigitte, perdues dans la forêt, trouvent refuge dans un fort. Celui-ci résiste de moins en moins aux assauts des créatures, et les rations viennent à manquer. Ginger est mordue par une des créatures...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Ginger snaps back : the beginning - Gothic werewolves
Par : Samuel Tubez
Tags : Loups-garous

Pour clore la trilogie Ginger Snaps, rien de tel qu’une préquelle. En tous cas, c’est ce qu’ont jugés bon de faire les initiateurs du film qui, après Ginger Snaps 2 : Unleashed ont directement enchaînés sur Ginger Snaps Back : The Beginning qui se déroule deux siècles plus tôt. Une assez bonne initiative qui a au moins le mérite de proposer un chouïa de diversité à cette série.

1815. Durant un hiver assez rude, deux sœurs (vous les aurez reconnues) déambulent dans les bois. Trouvant refuge dans un fort protégé et habité uniquement par des hommes, Brigitte et Ginger découvrent que l’endroit est régulièrement attaqué par une horde de loups-garous sauvages. Ginger se fait mordre par une des créatures et, aidées par un chasseur indien plutôt habile, les deux filles vont devoir lutter et survivre dans un milieu plus hostile que jamais.

Revenant sur « les origines du mal » comme le dit si bien le titre en français, Ginger Snaps Back : The Beginning propose donc une nouvelle adaptation de l’histoire originale. Cette fois, les deux sœurs sont à nouveau réunies, devant affronter l’assaut de vilains lycanthropes et subir la transformation de Ginger, le tout dans un décor du XIXème siècle situé au Canada. Ce qui tranche à première vue avec les autres films, c’est le manque de psychologie et de richesse thématique propres aux deux précédents films. En effet, on est plus ici dans un film d’aventure gothique plutôt orienté action que dans le drame intimiste et pessimiste. D’un côté on perd de l’épaisseur, mais de l’autre on gagne de la splendeur visuelle. Car ce troisième Ginger Snaps est très beau, il n’y a pas photo. Ou plutôt si, et celle-ci est magnifique : les ambiances tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du fort sont sublimes, les décors sont parfaits et quelques plans forment d’admirables tableaux semblant provenir des plus grandes légendes. Et à la vision de cet ultime plan rassemblant les deux sœurs maudites, c’est bien ce que semble être au final cette trilogie qui a su apporter une variation plus qu’intéressante au mythe du loup-garou au cinéma : une belle et tragique légende fantastique confrontant deux jeunes filles aux ignobles loups-garous.

Bien qu’il se situe avant les évènements des deux précédents films, Ginger Snaps Back : The Beginning clôt donc la trilogie des sœurs Fitzgerald. Très soigné sur le plan esthétique, cet épisode oublie cependant quelque peu les richesses scénaristiques des autres longs métrages. Mais ce n’est pas trop grave, puisqu’en contrepartie on a droit à plus d’action et de grands méchants loups.


Œuvres liées :


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage