Séances

EVENTS - De la fiente à gogo chez Panic ! Cinema

17 octobre 2013 | Par : Seb Lecocq

Zombie Ass : Toilet of the Dead

Il y a des moments dans l’année, des événements qu’on ne raterait sous aucun prétexte : la reprise du championnat de foot, la date du classico, l’anniversaire du petit, la divulgation de la programmation du Bifff, les NBA Finals, Wrestlemania et la rentrée de Panic ! Cinéma. Pour cette saison 2013-2014, ils avaient choisi le 12 octobre, date symbolique de la Zombie Walk parisienne afin d’organiser une rentrée de ce nom, de faire les choses bien, de placer cette rentrée sous le signe du Z. Comme Zombie.

En guise d’apéritif, le salon rouge sis à l’étage du Nouveau Latina s’était lui aussi mis aux couleurs du zombie puisque étaient dispensées plusieurs activités telles qu’une exposition, divers stands de maquillage, de customisation de t-shirts et un petit show case histoire de mettre dans l’ambiance avant le film du soir ou de reprendre des forces après la Zombie Walk. Plusieurs invités étaient d’ailleurs présents. L’artiste Zariel, dont plusieurs toiles zombiesques étaient exposées, qui, pour l’achat d’un t-shirt, vous offrait un second t-shirt original vous représentant en zombie, dessiné en live devant vos yeux ébahis. Pendant que le groupe Magoyond assurait l’ambiance musicale. Enfin, comme lors de toute rentrée, on en profite aussi pour retrouver les vieux copains et jeter un œil aux petits nouveaux.

Place au cinéma maintenant car pour marquer les esprits d’entrée de jeu, c’est le pétardant Zombie Ass : Toilet Of The Dead de notre grand ami Noboru Iguchi qui aura les honneurs de cette première projection de la saison. Mais comme les gars, et les filles de Panic ! sont de grands coquins, ils nous ont réservé une petite surprise comme ça, au débotté. Parmi les traditionnelles bandes-annonces d’avant programme s’est glissé, sans coup férir, un petit pot pourri de l’ignominieusement légendaire 2 Girls 1 Cup. Inutile de dire que les réactions furent contrastées dans l’assistance. A ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit : je ne vous conseille pas de vous renseigner. Si vous ne connaissez pas, c’est que vous n’êtes pas prêts à voir ça. C’est aussi ça Panic ! Cinéma : le plaisir d’offrir. Gratuitement.

Enfin, après une petite présentation de deux membres de Zombie World, le site français de toute l’actu zombie, et de son réalisateur Carl Bouteiller, « Nostalgic Z », grand vainqueur de la section court-métrage du dernier Pifff qui ouvrait le bal et chauffait les spectateurs. C’est la troisième fois que je le vois en moins d’une année et le film n’a rien perdu de son mordant, c’est toujours un plaisir que de revoir cette histoire de zombies nostalgiques du bon vieux temps aux prises avec l’ineffable Sergent Denis Mitchell. Le film fut d’ailleurs très bien reçu par les spectateurs et eut droit à de chaleureuses salves d’applaudissements.

Place au plat de résistance, le fameux Zombie Ass : Toilet Of The Dead qui avait mis le feu au dernier Bifff en date. C’est d’ailleurs dans une ambiance digne du festival bruxellois que se déroulera la projection. Zombie Ass est difficilement résumable de par sa folie, son WTF ? absolu et sa générosité. On pensait avoir tout vu de Nobru Iguchi, et bien non, l’homme parvient encore à surprendre et à repousser ses propres limites en revenant à ses premières amours, rappelons que l’homme a commencé la mise en scène en signant plusieurs œuvres pornographiques et scatologiques aux titres évocateurs (que vous pouvez d’ailleurs retrouver dans le Cinémag N°3). Zombie Ass est un hommage au zombie flick traditionnel sauf qu’au lieu de mordre comme le commun des zombies, les morts-vivants d’Iguchi se baladent à reculons, les fesses à l’air, et tentent d’introduire, à l’aise d’un appendice sortant de leur anus, un ver necroanal dans le corps de leur victime. Vous avez bien lu.

Ce simple pitch donne lieu à des scènes totalement hors du commun et à des dialogues surréalistes dont voici quelques extraits : "Son cul a bouffé mon bâton" ; "Des mâchoires sortent du cul d’une fille trop canon" ; "Mon cul l’a tué" ; "C’est ton destin, tu vas mourir du cul" ; "Mon cul va littéralement exploser" ; "C’est un pet-réacteur" Le public du Nouveau Latina rit aux éclats et les vannes fusent du fond de la salle. Il faut d’ailleurs noter que le film tient la route qualitativement. La première demi-heure, absolument dantesque est probablement ce qu’Iguchi a réalisé de mieux dans toute sa carrière. Des zombies, des petits culs par dizaines, du fan service en veux-tu en voilà, des petites culottes, des fesses nues, des prouts, des pets, des lycéennes japonaises en uniforme, de la crotte sous toutes ses formes et de grosses références à Urotsukidoji. En choisissant Zombie Ass, Panic ! a fait très fort et signe une rentrée qui restera dans les annales.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage