DRACULA, LE PRINCE VALAQUE VLAD TEPES

13 novembre 2011 | Par : Damien Taymans | Des bulles

Titre Dracula, le prince valaque Vlad Tepes

Scénario Pascal Croci, Françoise-Sylvie Pauly

Dialogues Françoise-Sylvie Pauly

Dessins et couleurs Pascal Croci

Année 2005

Editeur EP Editions

Année d’édition 2005

Note 7,5/10

Résumé

Bram Stoker : Seriez-vous superstitieux, mon cher ?

L’archiviste : En théorie, non. Je n’accorde aucune foi
à ces choses-là, Monsieur ! Cependant, j’ai mené ma propre enquête...

Dans une ambiance terrible et crue, on assiste à la naissance du mythe de Dracula. L’album de la maturité pour Pascal Croci et, un hommage à la littérature gothique et fantastique.

Très tôt marqué par le roman de Bram Stoker, Pascal Croci nourrit l’ambition de coucher sur papier, à sa manière, une version fidèle de l’oeuvre vampirique à l’origine de toute la mythologie qui suivra. Avec l’aide de Françoise-Sylvie Pauly, il s’attaque à l’une des figures les plus mythiques du genre, en la personne du comte Vlad Tepes. Bien plus, les auteurs recourent à la mise en abyme et analysent le mythe par le truchement des yeux de son créateur, Bram Stoker, qu’ils retrouvent à Londres tandis qu’il glane des renseignements sur l’odieux prince roumain. Au British Museum, Stoker reçoit de la part d’un archiviste des documents qu’il a méticuleusement rassemblés. Parmi ceux-ci se trouve le journal de la princesse Cneajna qui fut l’épouse de celui qui sera baptisé plus tard du surnom de "comte Dracula".

A perte de vue des corps décharnés empalés sur d’immenses pieux, au loin des loups qui hurlent à la mort, un château sinistre flanqué de gargouilles inquiétantes, une neige tenace, il n’en faut pas plus pour qu’une atmosphère pesante, macabre s’installe. A coups de faits historiques avérés (comme les pals ou l’incendie de l’église) et de quelques éléments de fiction pour la plupart empruntés à Stoker, les deux auteurs tissent de manière magistrale un morceau de vie de l’un des personnages les plus mythiques. Les couleurs ténues et sombres (hormis pour décrire le faste des banquets et autres bals mondains) de Pascal Croci renforcent la noirceur ambiante et permettent au récit de s’inscrire pleinement dans le domaine de l’épouvante. De celle historique, véridique, à l’instar du carnage d’Auschwitz qu’a abordé le dessinateur lors d’un précédent ouvrage.

Pascal Croci et Françoise-Sylvie Pauly ont poursuivi l’histoire du saigneur des ténèbres dans un deuxième ouvrage intitulé Dracula, le mythe raconté par Bram Stoker, toujours édité chez EP.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage