Critique de film

Bruce Tout-Puissant

"Bruce Almighty"
affiche du film
  • Genre : Comédie fantastique
  • Année de production : 2003
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Tom Shadyac
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h41
  • Budget : 80 millions de dollars
  • Scénariste : Steve Koren, Mark O'Keefe, Steve Oedekerk
  • Musique : John Debney
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Jim Carrey, Morgan Freeman, Jennifer Aniston, Philip Baker Hall, Catherine Bell, Lisa Ann Walter, Steve Carell
  • Récompenses : Meilleure chanson (Avril Lavigne et Graham Edwards) et Meilleur film du box-office aux ASCAP Film and Television Music Awards 2004
    Meilleur Acteur de second rôle aux Image Awards 2004
    Meilleur Acteur aux Kids' Choice Awards 2004
    Meilleur Miracle Divin dans un film aux MTV Movie Awards mexicains en 2004
    Meilleure Comédie aux People's Choice Awards 2004
    Meilleur Acteur de Comédie (Jim Carrey) aux Teen Choice Awards 2004

Bruce Nolan est journaliste pour une chaîne de télévision locale, où sa fantaisie le cantonne dans les reportages anecdotiques. Et bien que populaire et aimé de sa jolie compagne, Grace, Bruce rumine sa frustration, lui qui rêve de reconnaissance professionnelle. En récupérant par exemple la place vacante de présentateur des infos. Hélas pour lui, c'est le suffisant Evan Baxter qui la lui souffle. C'en est trop pour Bruce, qui déraille et vide son sac lors d'un direct. Licencié, il emboutit sa voiture dans la foulée et se met à pester contre Dieu, responsable selon lui de tous ses malheurs. Le lendemain, il est convoqué par ce dernier, qui lui lègue ses pouvoirs pour une semaine. A charge pour Bruce d'en faire bon usage...

Les critiques à propos de ce film

Critiques de Bruce Tout-Puissant - Je suis l’Omega, baby !
Par : Quentin Meignant




Les comédies fantastiques familiales font désormais partie des incontournables sorties cinéma proposées chaque année par les grosses sociétés de productions. Si tel ne fut pas toujours le cas, les financiers hollywoodiens se rendirent vite compte de la rentabilité de ces œuvres qui, même totalement ratées, demeurent de véritables machines commerciales. De plantureuses foirades en succès fous, les comédies fantastiques se sont emparé du sommet du box-office à de nombreuses reprises grâce à un aspect tous publics non négligeable. Souvent synonymes de premiers pas dans le fantastique pour les uns ou de retour en enfance pour les autres, ces œuvres à la thématique peu élaborée mais à l’intrigue réjouissante sont souvent l’apanage de metteur en scène venant du cinéma dit « traditionnel ». Ainsi, si Tom Shadyac avait déjà flirté avec le fantastique sur Apparitions, son CV ne donne pas l’image d’un réel attrait pour le cinéma de genre. Il se retrouva pourtant aux commandes de Bruce Tout-Puissant (et aussi d’Evan Tout-Puissant quatre ans plus tard) pour la firme Universal en 2003. Bruce Nolan y est journaliste pour une chaîne de télévision locale, où sa fantaisie le cantonne dans les reportages anecdotiques. Et bien que populaire et aimé de sa jolie compagne, Grace, Bruce rumine sa frustration, lui qui rêve de reconnaissance professionnelle. En récupérant par exemple la place vacante de présentateur des infos. Hélas pour lui, c’est le suffisant Evan Baxter qui la lui souffle. C’en est trop pour Bruce, qui déraille et vide son sac lors d’un direct. Licencié, il emboutit sa voiture dans la foulée et se met à pester contre Dieu, responsable selon lui de tous ses malheurs. Le lendemain, il est convoqué par ce dernier, qui lui lègue ses pouvoirs pour une semaine. A charge pour Bruce d’en faire bon usage...

Habitué aux facéties d’un Jim Carrey qu’il avait déjà dirigé à deux reprises (Menteur Menteur et Ace Ventura : Détective animalier), Tom Shadyac fait de l’acteur le centre de son récit et, bien évidemment de sa mise en scène. Omniprésent dès l’entame du film, l’artiste propose, comme à son habitude, une palette de mimiques résolument burlesques qui, une fois n’est pas coutume, paraissent de bon goût et ne dénotent aucunement avec le ton résolument rigolard de la production. Mieux encore, la réplique donnée par un Morgan Freeman des grands jours (dans le rôle de Dieu) ajoute du charisme à un ensemble parfois un peu trop faiblard. Dès lors, chaque gag proposé rencontre un franc succès tant acteurs, dialogues désopilants et mise en scène classique font ici bon ménage.

Si Tom Shadyac ne réinvente rien et ne fait preuve pour ainsi dire d’aucune originalité, se laissant même aller à un canevas fort simple et bien vendeur, l’humour présent lors de chaque séquence suffit amplement à faire oublier les carences de l’ensemble. Sans aucun risque, le metteur en scène dirige son métrage de main de maître, les zygomatiques étant de plus en plus mis à rudes épreuves au fil du temps. Délire total qui aurait néanmoins pu être plus efficace encore si les trois scénaristes (Steve Koren, Steve Oedekerke et Mark O’Keefe) ne s’étaient pas senti obligés d’infliger une dramaturgie romantique à un ensemble qui n’en avait nullement besoin. Les bons sentiments de l’œuvre sont alors utilisés à ce titre, entraînant le héros dans une quête trop insignifiante de récupération d’un amour peu crédible que pour réellement captiver.

Malgré tout, sans rien avoir offert d’autre que du déjà-vu, Bruce Tout-Puissant est une comédie fantastique drôle et de bon goût. Carrey évitant pour une fois l’exagération dans ses pitreries, le film se laisse apprécier grâce à un humour particulièrement efficace.


Oeuvres liées :

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage