Critique de film

Star Wars: The Clone Wars

"Star Wars: The Clone Wars"
affiche du film
  • Genre : Animation - Science-fiction
  • Année de production : 2008
  • Sortie belge : 2008-08-20
  • Réalisateur : Dave Filoni
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h30
  • Scénariste : Henry Gilroy, Steven Melching & Scott Murphy
  • Musique : Kevin Kiner
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Samuel L. Jackson, Matt Lander, Ian Abercrombie, Corey Burton,… (voix)
  • Récompenses : Aucune

Clone Wars décrit les évènements survenus durant le Guerre des Clones, située entre les épisodes 2 (lâ

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Star Wars : The Clone Wars - Lucasfric Ltd
Par : Romain Mollet




"Allo Lucasfilm ? Ouais, c’est moi, George. Dites les mecs, j’ai besoin d’un peu de fric pour finir ma dernière villa... Vous pouvez pas m’aider ? Vous voyez la série que vous développez depuis 2 ans, et dont vous ne savez que faire ? Et si on sortait le premier épisode en salles ? Ca attirera plus de monde ! Et ma villa sera finie à temps, avec les bénéfices du prochain Indiana...".

C’est avec ce gros stéréotype qu’a dû naître ce The Clone Wars, faux long-métrage d’animation sur l’univers galactique impitoyable du binoclard barbu, mais surtout en réalité le pilote d’une Série TV 3D prévue depuis quelques temps déjà. Ok, les intentions étaient bonnes, mais par Crom ! Pourquoi avoir sorti ce navet animé (et moche, de plus) en salles, alors qu’il était pensé pour la TV ?

Coincé quelque part entre L’Attaque des Clones et la sympathique (première) série Clone Wars, le film suit les aventures décousues de Anakin Skywalker, plus héroïque que jamais (faut bien que son côté positif plaise aux enfants), qui se voit flanquée d’une jeune Padawan, Ahsoka Tano, qui à défaut d’être "mignonne" se révèle être un personnage parfois insupportable. Plongé dans une guerre qui n’en finit pas, le jeune duo se voit confier une importante mission : afin d’élaborer de nouvelles stratégies, ils doivent retrouver le petit bébé de Jabba Le Hutt, enlevé par des Sith, le Comte Dooku et Asajj Ventress, dont les plans se révèlent manipulateurs. Ainsi, les Jedis pourront naviguer sur les terres de Jabba, et établir une nouvelle alliance avec son puissant clan.

Il ne faut pas chercher loin, The Clone Wars ne veut pas faire compliqué et se destine surtout à un public jeune, très jeune. Souffrant déjà d’un graphisme horrible et d’un manque d’ambitions évident, le "film" accumule les erreurs : les personnages n’ont quasiment aucune psychologie, les notions du Bien et du Mal définies dans les précédents épisodes étant stéréotypés. Ainsi, Anakin devient un "super-héros" basique, dont les rares pensées obscures sont vite oubliées. Les apparitions de Dooku, Mace Windu, Yoda, Padme Amidala ou même Obi-Wan Kenobi sont sans saveurs, tandis que la guerre - événement tragique dans la mythologie de la saga - prend un tournant affligeant car souvent volontairement ridiculisée (ok, ces imbéciles de droïdes m’ont
fait sourire). Et si certaines séquences peuvent paraitre efficace, ce ne sont malheureusement que de très courts moments issus de batailles interminables, copiés/collés sur tout ce qui a été fait dans la véritable saga cinématographique. Dave Filoni n’est pas Lucas, quoi. Et nom de Dieu, l’absence de John Williams se ressent terriblement, à tel point que l’on est surpris et déçus d’entendre un moment des compositions aux sonorités rock, pour coller avec l’action peu spectaculaire.

Un bâclage qui n’épargne rien, ni le scénario qui tient sur un post-it, plein d’enchainements incohérents censés maintenir l’action, ni les dialogues d’une nullité extrême que ça en devient irritant, et ni le spectateur.
C’est simple, à moins d’avoir 10 ans, les fans purs et durs de LA saga ou le spectateur lambda s’accorderont pour dire que Clone Wars est décevant, inutile. Espérons que la série animée ne s’égarera pas dans une galaxie lointaine... très lointaine.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage