Critique de film

Soucoupes volantes attaquent (Les)

"Earth VS the Flying Saucers"
affiche du film
  • Genre : Science-Fiction - Terrestre
  • Année de production : 1956
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Fred F. Sears
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h23
  • Scénariste : Donald E. Keyhoe (roman), Curt Siodmak, George Worthing Yates, Bernard Gordon
  • Musique : Mischa Bakaleinikoff
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Hugh Marlowe, Joan Taylor, Donald Curtis, Morris Ankrum, John Zaremba, Thomas Browne Henry, Grandon Rhodes, Larry J. Blake, Fred Aldrich,...
  • Récompenses : Meilleur Montage sonore aux Motion Picture Sound Editors 1957

Le Docteur Marvin ne comprend pas pourquoi les satellites qu'il envoie dans l'espace disparaissent aussitôt. Bien vite, il se rend compte que des extraterrestres rôdent dans le but de conquérir la Terre.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Les soucoupes volantes attaquent - Un bel ovni !
Par : Quentin Meignant


Fred F. Sears fait partie de ces réalisateurs touche-à-tout des 50’s qui s’attelaient autant aux drames qu’aux comédies musicales après quelques petits détours par la SF ou le fantastique. L’homme réalisa en effet 53 films tous genres confondus entre 1949 et 1957, année de son décès. Parmi ceux-ci, Les soucoupes volantes attaquent fut sans aucun doute le plus haut fait d’armes de Sears.

Comme tout classique ancien, le film est difficile à appréhender : il faut tenir compte de l’époque à laquelle il a été tourné (1956) et aussi de son contexte (en 1956, l’astrologie n’était pas encore réellement au centre des intérêts humains, les connaissances dans ce domaine étaient donc très pauvres). Une fois ces paramètres bien en tête, les approximations scénaristiques et les aberrations déclamées d’emblée d’une voix monocorde par un pseudo-scientifique se transforment en caractéristiques sympathiques.

On ne peut dès lors que louer l’intention qu’a eue Sears de nous placer directement en pleine action : une invasion extraterrestre couve et la puissance de ces êtres mystérieux donne froid dans le dos à toute la communauté scientifique. C’est d’ailleurs dès ce moment que le réalisateur frappe très fort dans le traitement de ces envahisseurs. Loin de nous représenter de petits bonshommes verts conventionnels, Sears parvient à développer ses extraterrestres de manière très créative : les soucoupes volantes sont dotées de toutes sortes de gadgets extravagants et ce que l’on croit être de simples robots s’avèrent être des humanoïdes en armures. Cette recherche d’originalité démarque totalement le film de toutes les productions américaines de l’époque qui jouent simplement sur la peur de l’inconnu sans prendre la peine de décrire l’entité mystérieuse.

Bien entendu, la mise en scène laisse parfois à désirer, laissant entrevoir toutes les inepties et failles de l’époque. Un certain manque de logique se fait sentir lors de scènes d’action abracadabrantesques, décalage qui passe presque inaperçu caché par des effets spéciaux à la pointe de ce qui se faisait dans les 50’s. Avec des explosions ultra-réalistes, Sears booste son œuvre et les rares défauts du final sont contrebalancés par un spectacle de tous les instants, le réalisateur s’attelant à détruire les bâtiments les plus admirables des Etats-Unis (la Maison Blanche, le Capitole, ...), rendant l’ensemble totalement jouissif pour les anti-Américains de base.

Les soucoupes volantes attaquent constitue donc un sympathique divertissement peuplé de défauts inhérents à son époque mais agrémenté d’une véritable originalité et d’un spectacle de tous les instants. Un moment de cinéma déroutant et agréable !

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage