Critique de film

Le Retour des morts-vivants 5: Rave mortel

"Return of the Living Dead: Rave to the Grave"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Morts-vivants
  • Année de production : 2005
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Ellory Elkayem
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h26
  • Scénariste : William Butler, Aaron Strongoni
  • Musique : Aimee-Lynn Chadwick, Robert Duncan, Ralph Rieckermann
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Cory Hardict, Peter Coyote, Aimee-Lynn Chadwick
  • Récompenses : Aucune

Julian et Jenny découvrent un mystérieux baril. Dans un effort d'identifier son contenu chimique, ils finissent par le laisser aux soins de leur ami CodyÂ

Les critiques à propos de ce film

Critique de Le retour des morts-vivants 5 : Rave mortel - Il va au bout de ses rave...
Par : Damien Taymans


Dan O’Bannon imaginait-il au moment de réaliser son Retour des morts-vivants qu’il allait engendrer une longue suite de séquelles très indigestes ? Savait-il que les films diminueraient de consistance au fil du temps pour devenir des bouses indicibles ? Si non, je lui pardonne. Si oui, je lui crie ma haine en plein visage car il vient de me faire perdre une heure et demie de mon temps avec ce cinquième volet.

Au départ, le premier épisode consistait en une parodie des films de zombies très en vogue à cette époque surtout après que Romero en ait repris les rênes et ouvert la voie à tous les imitateurs et postiches du samedi soir. Rempli d’un gros humour qui tache, ce premier film signé O’Bannon engendra une suite complètement ratée signée Wiederhorn, le réalisateur du Commando des morts-vivants. Ensuite, une perle vint se glisser au sein de cette franchise grâce à une œuvre décalée réalisée par Brian Yuzna. Abandonnant provisoirement le côté rigolard de la franchise, Yuzna redonne ses lettres de noblesse à une saga presque éteinte en mettant en scène une œuvre aussi lugubre que plaisante. Depuis, un certain Ellory Elkayem s’est emparé de la continuité de la saga et plus rien ne va…

Le retour des morts-vivants 4 : Necropolis
nous l’avait déjà bien prouvé. Elkayem y avait déjà étendu la palette de son non savoir-faire en créant un film empreint d’un humour merdique et d’une intrigue inexistante. Dans ce contexte, le cinquième volet tourné à la va-vite dans la même période ne pouvait être d’un meilleur niveau. Loin s’en faut même…

Mis à part quelques très rares bonnes idées (le combat contre les zombies sous les stroboscopes, fatigant pour les yeux mais bien sympa), ce cinquième épisode suffit à faire sombrer complètement la saga entière par son utilisation risible de la technique et ses acteurs complètement démotivés (on les comprend). N’ayant pas peur du ridicule, le réalisateur s’enfonce pitoyablement dans un humour potache tout sauf drôle qui était pourtant la force de la franchise depuis ses prémisses. Un duo de flics d’Interpol aussi cocasses que Dupond et Dupont (sans la tendre maladresse) qui n’hésitent pas à se déguiser en guerriers moyenâgeux pour ne pas se dévoiler lors du rave, des zombies aux répliques sans cesse semblables (« Braaaain ») et aux maquillages très limites, un mort-vivant qui erre le long de l’autoroute brandissant des panneaux pour être pris en stop, j’en passe et des moins bonnes. Tout, absolument tout a un goût d’exagération dans ce métrage. Rien n’est de valeur…

Espérons que la fin ouverte ne donnera pas des idées à un nouveau réal sans talent (Elkayem avait pourtant fourni le moyen mais pas mauvais Arac attack)… Circulez, y a rien à voir !


Oeuvres liées :

Le retour des morts-vivants (1984)
Le retour des morts-vivants 2 (1987)
Le Retour des morts-vivants 3 (1993)
Le retour des morts-vivants : Necropolis (2005)

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage