Critique de film

Iron Man 2

"Iron Man 2"
affiche du film
  • Genre : Fantastique, science fiction, action
  • Année de production : 2010
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Jon Favreau
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h57
  • Scénariste : Justin Theroux d'après le comic book créé par Don Heck, Jack Kirby, Stan Lee, Larry Lieber
  • Musique : John Debney
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Robert Downey Jr., Don Cheadle, Sam Rockwell, Scarlett Johansson, Mickey Rourke, Samuel L. Jackson,...
  • Récompenses :

Le monde sait désormais que l'inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu'un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu'il partage sa technologie avec l'armée, Tony n'est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l'information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James "Rhodey" Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Iron Man 2 - Fer railleur
Par : Samuel Tubez




Après un premier opus parfaitement divertissant qui avait surpris les spectateurs et enchanté la majorité des critiques, il était normal que l’homme de fer revienne en force sur nos écrans. Toujours orchestré par Jon Favreau et interprété par Robert Downey Jr., Iron Man fait son come-back et il est bien décidé à faire la nique à tous ses concurrents dans la course au box-office. Ben oui, c’est aussi ça la dure lutte des super-héros au cinéma !

Tony Stark a révélé au monde entier qu’il était Iron Man (cfr la fin du premier film) mais il refuse désormais de partager avec l’armée sa technologie et de dévoiler ses secrets de fabrication. Entre-temps, un nouvel ennemi apparaît sous les traits de Ivan Vanko, qui semble être en mesure de battre Tony Stark sur son propre terrain. Epaulé par Pepper Potts (Gwyneth Paltrow, également de la partie) qui gère son industrie et James Rhodes (Don Cheadle remplace Terrence Howard) qui arborera bientôt l’armure de War Machine, Iron man va également forger de nouvelles alliances avec les membres du S.H.I.E.L.D. qui s’intéressent depuis un certain moment à ses capacités extraordinaires…

Hormis l’intervention de membres du S.H.I.E.L.D. représentés par Natasha Romanoff (Scarlett Jahansson, toute saillante) et Nick Fury (Samuel L. Jackson, tout en cuir), la trame principale de ce second opus est plutôt légère. Ecrit par Justin Theroux (auteur du script de Tropic Thunder), le scénario ne fait qu’effleurer ses personnages et thématiques, grâce à la mise en scène elliptique de Jon Favreau, davantage portée sur les blagues que sur les véritables points forts du récit. Les relations entre Tony Stark et l’armée sont ainsi passées à la moulinette du manichéisme basique et son obsession à vouloir protéger seul l’Amérique alors que sa création est en train de le consumer ne fait l’objet que d’une poignée de scènes vite expédiées. Et quid de l’alcoolisme de Tony ? Ce dernier se bourre la gueule à sa propre fiesta où il s’amuse à dégommer des magnums de champagne ! On a connu plus sombre et subversif ! Si Jon Favreau nous a surpris il y a deux ans avec Iron Man, n’oublions pas toutefois que celui-ci est également l’acteur et le réalisateur de comédies bien débilos comme Elfe ! Il est d’ailleurs tout à fait significatif de voir le filou ici s’octroyer davantage de présence à l’écran dans le rôle du chauffeur de Stark. C’est certainement plus facile et amusant que de tenir la barque d’un comic book movie adulte et réaliste ! Soit. Cependant, si l’on ressent que cette suite a quelque peu échappé des mains de Favreau, on constate malgré tout une véritable envie de respecter l’univers Marvel, ou en tout cas de créer un maximum de ponts entre ses différents personnages (en route vers Les Vengeurs !). Dommage que l’attention ne soit plus exclusivement portée sur Iron Man lui-même, parce que Robert Downey Jr. s’avère toujours aussi jubilatoire (même s’il en fait parfois un peu trop) et les scènes d’action sont plus impressionnantes que dans le premier (même si elles sont une fois de plus filmées sans le moindre souffle). Quant à Mickey Rourke dans le rôle du bad guy, eh bien, heureusement qu’il est là, parce que sans lui et Robert, cet Iron Man 2 serait quand même bien fade !

Moins surprenant et plus bordélique que son prédécesseur, Iron Man 2 sent le blockbuster vite fait bien fait pour engranger quelques poignées de dollars sans trop d’efforts. Sans être foncièrement désagréable, ce nouveau comic book movie s’apparente de plus en plus aux autres, sans vraiment chercher à se différencier. Un formatage en bonne et due forme qui est bien dans l’air du temps, sauvé de justesse par l’interprétation d’un Robert Downey Jr. qui s’amuse comme un petit fou. Ca en fait au moins un !


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage