Critique de film

Ginger snaps: Resurrection

"Ginger snaps 2: unleashed"
affiche du film
  • Genre : Epouvante
  • Année de production : 2004
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Brett Sullivan
  • Pays d'origine : Canada
  • Durée : 1h34
  • Scénariste : Megan Martin
  • Musique : Kurt Swinghammer
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Emily Perkins, Tatiana Maslany, Brendan Fletcher, Katharine Isabelle, Janet Kidder,…
  • Récompenses :

La sœur de Ginger, Brigitte, devenue loup-garou à son tour, doit trouver un remède à sa soif de sang avant la prochaine pleine lune. En attendant elle reste à l'écart des autres loup-garous en se cachant dans un centre de désintoxication.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Ginger snaps 2 : unleashed - Brigitte snaps
Par : Samuel Tubez


Suite au succès du premier opus, les sœurs Fitzgerald continuent de grogner dans deux films tournés simultanément. Dans cette suite directe, c’est Brigitte qui est cette fois la proie à une mutation canine qui la fait passer pour une junkie en manque.

Après avoir tué le monstre qu’était devenu sa soeur, Brigitte est désormais elle aussi contaminée par le même virus que Ginger. Se cachant dans un hôtel miteux, elle vit telle une junkie puisqu’elle est devenue dépendante des injections d’aconit qu’elle s’administre afin de retarder sa transformation. Alors qu’elle est également traquée par un nouveau loup-garou, Brigitte se retrouve dans un centre de désintoxication à la suite d’une overdose. Privée d’aconit, elle doit lutter contre sa maladie et affronter la créature qui ne cesse de la poursuivre.

Après les tragiques évènements qui se sont déroulés dans le précédent épisode, Brigitte se retrouve plus seule et désespérée que jamais. Rongée par le mal et torturée psychologiquement par les apparitions fantomatiques de sa sœur, elle est au plus bas. Encore plus sombre et pessimiste que le premier, Ginger Snaps 2 : Unleashed met sur le devant de la scène Emily Perkins qui, une fois de plus, est parfaite. Légèrement gommée par l’envoûtante Katharine Isabelle qui crevait l’écran dans le premier film, la fille d’Anthony Perkins a ici toute la place pour étaler son talent. Traitant de l’instinct de survie et sensiblement des problèmes de dépendance, cette séquelle a de la suite dans les idées. Cependant, Ginger Snaps 2 déçoit quelque peu. S’il est assez réjouissant de retrouver la belle Ginger dans le film, il faut tout de même avouer que sa présence reste anecdotique et ne fait que justifier l’existence de son nom dans le titre. De même, si le film respecte plus ou moins un rythme identique au premier (ça ne pète qu’à la fin), on a droit à quelques longueurs en cours de route. Et enfin, l’idée du personnage de la petite Ghost a beau être sympa, on n’adhère pas totalement à la prestation de la jeune comédienne (Tatiana Maslany) qui en fait un peu trop. Notons également que, malgré un budget inférieur au précédent, les effets spéciaux tiennent la route et que le final, plutôt mouvementé, est assez original.

S’éloignant de son prédécesseur tout en restant dans la continuité, Ginger Snaps 2 : unleashed n’arrive pas au niveau de son modèle. Cependant, il s’agit d’une bonne suite qui, une fois n’est pas coutume, parvient à proposer autre chose que les sempiternelles séquelles sans idées dont on nous gave habituellement.


Œuvres liées :


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage