BIFFF 2015

BIFFF ON STREAM - The Babadook

Damien Taymans

Enfin un vrai film d’épouvante ultra-classique mais méga efficace. En sus, une réelle mythologie se développe avec un boogeyman plutôt flippant.

Quentin Meignant

Babadook n’a pas usurpé sa flatteuse réputation : doté d’un traitement horrifique particulièrement réussi, l’œuvre s’avère métaphorique et de haute volée. D’une inventivité et d’une originalité rares, le métrage désarçonne complètement dans sa dernière partie.

Alan Deprez GIF

Sous ses dehors de série B horrifique (un peu trop) calibrée pour le public du BIFFF et non dénuée de longueurs, The Babadook développe des thématiques plus profondes : de la difficulté d’assumer son rôle de mère et d’élever sa progéniture - très turbulente (euphémisme) - en l’absence du père, au poids du décès de l’être aimé. Le vide qu’il laisse ouvre la porte aux monstres de nos terreurs enfantines...

Seb Brunclair

En voilà un qui n’a pas volé sa renommée. Vrai film d’horreur, doublé d’un touchant portrait de femme, privilégiant la psychologie aux jump scares, The Babadook est une bouffée d’air frais dans le genre et un classique en devenir.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage