Festival de Bruxelles (BIFFF)

BIFFF ON STREAM - Kiss of the Damned

Damien TaymansGIF

Un long clip avec des vampires qui se roulent des patins. Sans surprise, sans innovation, ... malgré une forme à couper le souffle !

Fred BauGIF

Un exercice de style formel rétro sur l’Eros et le Thanatos, dont les influences fondamentales sont plus à
chercher du côté de Cassavetes père, et du Scorsese des débuts, que du côté du cinéma de genre. Le film,
malgré une direction et un jeu d’acteurs qui méritent d’être soulignée, est plombé par un naturalisme
sombre peu convaincant, et un scénario indigent. En clair, n’est pas Abel Ferrara qui veut.

Quentin Meignant

Souffrant forcément de la comparaison avec le Byzantium de la veille, Kiss of the Damned n’est pourtant en rien honteux. Sensuel à l’extrême, s’appuyant sur un solide casting, le métrage, certes un peu arty à certains moments, relève le niveau du panorama vampirique récent. A ce titre, la bande originale à elle seule vaut le détour.

Fred Pizzoferrato

Une oeuvre lente mais aussi esthétique et visuellement réussie. Référentiel et porté sur l’érotisme, ce trip seventies est plutôt convaincant.

Samuël Tubez

Romantisme à deux balles, érotisme de pacotille, vampires bourges insupportables, esthétique arty prétentieuse,.... La fille Cassavetes fait un flop dans l’univers des suceurs de sang.

Alan DeprezGIF

Hormis quelques visions érotiques saisissantes (Roxane Mesquida est un irrésistible appel à la bandaison), "Kiss of the Damned" est aussi palpitant qu’une coloscopie (et encore, chacun ses goûts). Les film de vampires pour bobos dans toute sa splendeur !

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage