BIFFF 2017

BIFFF ON STREAM - Attraction

Benoît Levenkron

Suite à une pluie de météorites, un vaisseau spatial extra-terrestre s’écrase sur terre et a le malheur de choir ... en Russie. Comme la roue a tendance à tourner et que l’humanoïde rescapé de ce crash (ultra réaliste au passage) ne peut pas jouer QUE de malchance, il croisera la route de la jolie Yulya avec laquelle des liens étroits vont rapidement se tisser. Des effets spéciaux ahurissants carrément dignes des meilleurs Emmerich, une interpretation éclatante (Irina risque de faire parler d’elle à l’avenir), une bande originale des plus agréable, ainsi qu’une petite touche d’humour subtilement dosée. Attraction souffre néanmoins de quelques longueurs et à la fâcheuse tendance à sombrer dans des clichés un peu trop gentillets - assez proche des Twilight - et moralisateurs à la manière de ses alter-ego américains. Néanmoins Fedor Bondarchuk (oui, oui le fils de Sergey) nous livre une œuvre soignée qui est une bonne piqûre de rappel à ceux qui pensent que les bons films catastrophe sont obligatoirement estampillés Made in USA.

Damien Taymans

Une scène dantesque et puis, un vide scénaristique absolu. Sur un rythme de sénateur, Attraction (the big budget of Russia) suit des personnages réduits à leur silhouette et s’amuse à reprendre un à un tous les codes de la SF façon Emmerich.

Samuël Tubez

Attraction accumule sans vergogne les clichés de la bluette pour ado et du film d’invasion à l’américaine. Les fans de Michael Bay et de Roland Emmerich devraient apprécier.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage