Scream queen

America Olivo

2 octobre 2009 | Par : Gore Sliclez

Avec un nom pareil, certain que la belle ne restera pas inconnue chez nous très longtemps. Belle sœur de Nev Campbell, America possède néanmoins de solides atouts ("oh oui !" nous crie Mae Nak des WC) à faire valoir. Rick Jacobson ne s’y est d’ailleurs pas trompé en la choisissant parmi ses trois pin-up pour son film désormais culte et fort attendu sous nos latitudes : Bitch Slap. Également chanteuse (son single "Déjà Vu" cartonne aux States), la jolie Californienne est déjà apparue dans de solides blockbusters comme Iron Man, Transformers 2 ou encore le remake décevant de Nispel, Friday the 13th. Et le moins que l’on puisse dire à la lecture de cette interview c’est qu’America Olivo a du répondant et de la culture générale. Damien cherche d’ailleurs encore qui est ce foutu Escher (cfr. fin d’interview) après s’être pris un bide mémorable face à la belle en lui demandant quelle chanson elle appréciait de ce foooormidable chanteur helvétique qu’il aime lui aussi beaucoup, beaucoup...

- Vous êtes la fille de Miss Canada 1959. Étiez-vous, vous aussi, prédisposée à devenir mannequin ?

Ma mère fut découverte grâce au spectacle de Miss Canada alors qu’elle suivait des cours d’architecture à la University of British Canada. Elle a fini par remporter le concours mais elle n’a jamais eu le désir de devenir mannequin pour autant. Le mode de vie de ces filles est assez dur et ne m’interpelle pas. J’estime qu’il y a des gens mieux disposés à ce genre de carrière que moi.

- Vous avez fait la couverture de Playboy...

Ce fut un honneur d’être ainsi appelée pour faire la couverture de ce magazine. Pour une petite fille qui fut sans cesse harcelée par les prises de poids et des problèmes de personnalité durant toute sa vie (à la différence de beaucoup de femmes actuellement) et d’être ainsi invitée par Playboy non seulement pour sa beauté mais aussi pour son état d’esprit ce fut un réel aboutissement pour moi. J’ai cassé en moi ces appréhensions sur mon corps, sur l’image sexuelle véhiculée par le magazine et me suis sentie libre quand j’ai posé pour Terry Richardson. Quel honneur ce fut de travailler avec Terry !

- Comment fut votre mémorable rencontre avec Jason Vorhees (remake 2009) ?

Ben vous savez, après le tournage j’ai eu des cauchemars à cause de ce Jason version Vendredi 13 (2009) que je n’avais plus eu depuis l’école. Nous n’avions qu’une seule prise pour réaliser la scène, le tout sans répétition, dans laquelle je suis égorgée et je peux vous dire que la machette dans les mains de Derek Mears était bien réelle . Autant vous dire que cela aurait pu mal se terminer. Et pourtant nous l’avons faite en une seule prise, sans égratignure ou coupure. Derek est un vrai pro !

- Que pensez-vous de la fonction des scream queens dans les films d’horreur ?

Que serait un film d’horreur sans scream queen ? Hum... L’un ne peut être sans l’autre ! C’est une belle relation en fait. Dans mon nouveau film, Neighbor, je ne suis toutefois pas une scream queen. Je suis une tueuse pour une fois... Tout comme dans Bitch Slap ceci dit même si ce n’est pas un film d’horreur à proprement parler.

J’aime moi aussi "offrir" de temps en temps (rires).

- Vous avez tourné dans Transformers 2 et Iron Man...

J’adore Iron Man ! Bien que mes scènes furent entièrement tournées à Dubai et faisant partie des deleted scenes, je reste fière d’avoir fait partie de ce fabuleux film. Quant à Transformers 2 ce fut un autre grand moment et un honneur d’y être invitée. C’est une expérience incroyable d’assister au making of, d’être sur le tournage et de voir toute cette technologie autour de soi.

- Vous êtes également chanteuse avec l’album "Déjà vu". Une autre expérience positive ?

"Déjà vu" est une chanson que j’ai écrite il y a un bout de temps déjà et qui commémore mes débuts dans l’industrie de la musique. L’expression pourrait laisser croire que j’y avais déjà été mais non ! Elle est marrante cette phrase, je l’adore parce qu’il n’existe pas d’expressions équivalentes dans d’autres langues. La langue française semble capturer ce quelque chose que nous avons tous ressenti un jour mais qui pourtant n’est pas "exprimable" dans d’autre langues. Je suis assez passionnée d’ésotérisme et donc c’est quelque chose de naturellement approprié que ce "Déjà Vu". Cette chanson sonne bien et je suis fière de dire que pour la première fois j’ai écrit et interprété une chanson sur un label indépendant sans l’aide d’une grande firme de disques qui me propulse dans les charts et les nuits branchées. La chanson a débuté à la 43ème place dans le Billboard Dance Club Play Charts il y a quelques semaines et ne cesse de monter. Yes !!

- Si vous deviez choisir entre la musique et le cinéma ?

Je ne pourrai pas choisir ! C’est comme de choisir un de ses enfants ! J’ai toujours construit ma vie en fonction de l’art de la scène et il m’est impossible de choisir entre l’écriture, la production, le cinéma, posée nue ou encore de chanter. Je suis une "entertainer" et cela exige toutes ces formes artistiques.

- Quelles relations gardez-vous avec votre belle-sœur Neve Campbell ? Vous a-t-elle conseillé pour votre carrière ?

Vous savez je ne la connais pas depuis très longtemps mais c’est une grande amie et une chouette belle-sœur. C’est une personne emplie de sagesse et sans doute qu’elle aurait de nombreux conseils à me donner. J’ai hâte d’avoir un peu plus de temps avec elle.

- Quels sont vos films d’horreur favoris ?

Poltergeist, Friday the 13th, Neighbor, Shaun of the Dead, The Gate, Audrey Rose, Omen, Final Destination.

Le portrait Chinois :

Si j’étais un phénomène naturel je serais… un trou de ver de terre (ésotérique, mystérieux et un nom marrant !)

Si j’étais un métal, je serais… du papier Reynolds (flexible, pratique, portable et à multi usage)

Si j’étais un animal, je serais… une hyène (c’est difficile de m’empêcher de parler)

Si j’étais une couleur, je serais le blanc (décidément je suis partout et nul part)

Si j’étais un être mythologique, je serais… une sirène (Rrrrarghh !)

Si j’étais une personnalité célèbre, je serais... Einstein.

Si j’étais une activité humaine, je serais... le sexe ! Pratique, source de bonheur et pourtant si approprié dans de nombreuses circonstances.

Si j’étais une œuvre d’art, je serais… la Relativité d’Escher (au début c’est confus et puis après un certain temps vous y déceler de nombreux sens)

Si j’étais une arme, je serais… une langue (cruel et sage à la fois, le combat peut aller jusqu’à la mort)

Si j’étais un objet, je serais... le K-2 meter. C’est l’appareil de mesure que les chasseurs de fantômes utilisent (il faut toujours essayer de communiquer avec les morts).

Si j’étais un livre, je serais… Dr. Seuss’s Lorax

Si j’étais une actrice…Oprah

Si j’étais un aventurier… Oprah

GALERIE

SINGLE

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage