Critique de film

Alien Apocalypse

"Alien Apocalypse"
affiche du film
  • Genre : Science-Fiction – Terrestre
  • Année de production : 2005
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Josh Becker
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h21
  • Scénariste : Josh Becker, Robert G. Tappert
  • Musique : Joseph LoDuca
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Bruce Campbell, Renée O'Connor, Remington Franklin, Michael Cory Davis, Peter Jason
  • Récompenses : Prix Inédits Vidéo au Festival Fantastic’Arts de Gerardmer en 2007

Une équipe d'astronautes, menée par le Docteur Ivan Hood, retourne sur Terre après un sommeil cryogénique de 40 ans dans l'espace. Ils découvrent que toute l'humanité est asservie par de monstrueux termites extraterrestres. Les nouveaux arrivants sont capturés et contraints de rejoindre un groupe d'esclaves. Le Docteur Hood tente alors de mobiliser les humains pour créer une armée et lutter contre l'envahisseur...

Les critiques à propos de ce film

Alien apocalypse - Les termites attaquent…. Le docteur contre-attaque !
Par : Quentin Meignant


Il y a du pour et du contre dans ce métrage de Josh Becker (réalisateur de 9 épisodes de Xena La guerrière). Malgré son détournement des règles du genre afin de faire de son oeuvre une comédie potache, force est d’avouer que le métrage de Becker est empli de défauts préjudiciables comme, notamment, ces effets spéciaux lourdingues qui minent d’emblée une oeuvre se réclamant science-fictionnelle et qui n’en garde que certaines composantes en alourdissant son intrigue d’exagérations lourdingues, en témoigne ce combat final où une lutte acharnée contre une termitière géante (le feu qui l’embrase est de plus ajouté au montage) se produit. De plus, il faut bien avouer que les bruits de flèches sont d’un ridicule infini ne serait-ce que par le décalage par rapport aux images. Tout ceci sans compter bien sûr sur un jeu d’acteurs de seconde (voire troisième) zone, encore plus en décalage avec les effets spéciaux. A leur décharge, comme les termites ont été rajoutées après que les scènes ont été filmées, il ne fallait pas que le réalisateur s’attende à monts et merveilles de leur part… A noter aussi que l’histoire d’amour superficielle et venue d’on ne sait où entre le Docteur et une astronaute n’était absolument pas indispensable au scénario !

Néanmoins, tout n’est pas à jeter dans ce film ! Ainsi, l’idée même de faire revenir sur terre des astronautes 20 ans après une invasion a quelque chose de novateur : le réalisateur ne nous laisse pas assister à l’invasion et nous met devant le fait accompli, « la terre est conquise » ! Ensuite, un autre point mérite d’être soulevé : Josh Becker nous livre une critique de la nature humaine qui, sans être profonde, a de quoi nous toucher ! Les humains vivent de plus en plus comme on leur dit de le faire ou plutôt comme on leur laisse faire, la routine métro-boulot-dodo étant remplacée par souliers usés-esclavage-crève la faim afin de nous frapper encore plus.

Les termites quant à elles ajoutent ce qu’il manquait à la loufoquerie du film pour nous faire rire juste ce qu’il faut. Ces petites bestioles pas très sympathiques sont bêtes et méchantes mais surtout profitent de la lâcheté et du manque de cohésion de notre société. Au final, un nanar assez drôle (parfois à son insu) et un tout petit peu contestataire sans pour autant provoquer une révolution.

Le caractère sympathique de la production nous incite à le sauver in extremis de la noyade dans les tréfonds du classement et de lui accorder deux étoiles.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage