Critique de film

pub

April Apocalypse

"April Apocalypse"
affiche du film

Après des années d'hésitation, Artie se décide à aller déclarer sa flamme à sa jolie voisine... pour découvrir que la femme de ses rêves et meilleure amie, April, s'est envolée. Artie sombre alors dans la dépression. Trois ans plus tard, Artie décide de reprendre sa vie en main et partir à la recherche d'April. Mais son voyage devient compliqué quand il est victime d'un accident de voiture qui le laisse sans ressource au milieu d'une région infestée de zombies cannibales..

pub


Trailer - April Apocalypse (2013)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de April Apocalypse - Very Bad Road Trip
Par : Seb Brunclair
Tags : BIFFF 2014

Artie est fou amoureux de la belle April, qui ne le voit que comme un fidèle ami. Quand la jeune fille décide de partir habiter loin de son prétendant, celui-ci décide enfin à lui avouer ses sentiments. C’était sans compter sur une épidémie zombiesque qui enverra Artie effectuer un road trip mouvementé et apocalyptique.

La recette d’April Apocalypse est simple : prenez Zombieland, enlevez le charisme de ses protagonistes et saupoudrez le tout de tics hérités de comédies indépendantes à la Juno. Narration du personnage principal omniprésente, inutile et faussement cynique, bande-son composée de rock alternatif la plupart du temps imbuvable et niais qui change de piste en mode aléatoire toutes les cinq minutes, division en chapitres… Les frères Tarnol (Jarret à la réalisation, Brent à l’écriture et à l’écran dans un rôle secondaire) essaient désespérément de se construire un style, une identité et semblent réellement fiers de toutes leurs prétendues trouvailles qui n’en sont jamais réellement.

Pour résumer très simplement toutes les tares du film, April Apocalypse est une zomcom romantique durant laquelle on ne rit pas, on ne tremble pas et on ne vibre pas pour les péripéties et les sentiments de son couple principal. L’assurance avec laquelle le duo de frangins mène son navire finit donc immanquablement par exaspérer, leurs prétentions étant à mille lieues du résultat qui nous est soumis.

Vide, terriblement bavard, faussement original mais véritablement fatigant, April Apocalypse contient peut-être du cœur, la motivation de l’équipe crevant l’écran, mais pas de cervelle. Avouez que pour un film de zombies, ça la fout mal.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News liées

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage