Critique de film

pub

L'Aube rouge

"Red Dawn"
affiche du film

Par une belle journée d'automne, des centaines de parachutistes sous les ordres du colonel Ernesto Bella prennent d'assaut la ville de Calumet, au Colorado. Les Cubains alliés aux Soviétiques viennent de déclencher les hostilités contre les États-Unis.

pub


Trailer - L’Aube rouge (1984)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Red Dawn - Le standard du film anti-rouches
Par : Wizzdumb

En plein cours sur l’invasion des Mongols, une classe d’élèves voit son terrain de foot envahi par des parachutistes à double ration communiste (Soviétiques et Cubains, main dans la main). Les méchants cocos ne font pas de quartier, dézinguant toute frimousse impérialiste se dressant sur leur chemin : ça y est, la troisième guerre mondiale a commencé et tous les Américains du coin ont capitulé. Tous ? Non, un petit groupe d’irréductibles ados s’est enfui dans la montagne, faisant le plein d’armes à feu à l’épicerie du coin (à côté des langes pour bébés et au dessus des Carambars). Ils sont bien décidés à résister à l’envahisseur en pratiquant une guérilla sous le pseudo des Wolverines, nom de leur équipe de foot locale. Les blaireaux d’Amérique vont-ils sauver la bannière étoilée ? Tatatata…

Ah, quelle époque bénie, cette Guerre Froide ! Pas d’omnibus de l’axe du mal où de nouveaux méchants globalisés pointent à chaque arrêt. En 1984, il n’y en a qu’un : il est rouge, a des tendances furieusement socialo-populistes, crache sur l’impérialisme ricain et ne jure que par le marteau et l’enclume. Une opportunité en or pour John Milius, républicain réac’ créatif, de balancer son petit survival de propagande qui loue les valeurs de la NRA et de l’auto-défense mais dont le commentaire politique, 30 ans après, laisse doucement sourire.
Finaud, Milius va capitaliser sur un casting qui n’a rien d’une coïncidence : Patrick Swayze, C. Thomas Howell, Darren Dalton ou encore William Smith ont tous fait partie de l’aventure de The Outsiders, carton de 1983 réalisé par Francis Ford Coppola… qui s’avère être un très bon pote de Milius, puisque ce dernier lui avait torché le scénario d’Apocalypse Now. Un échange de bons procédés, auquel Milius introduit un petit nouveau (Charlie Sheen), Jennifer Grey et l’indéboulonnable Harry Dean Stanton (Alien, Repo Man, Escape from New York). Enfin, pour le scénario qui se base sur une étude de la CIA imaginant une attaque soviético-cubaine partant de Mexico, il s’adjoint les services d’un jeune texan, Kevin Reynolds, qui réalisera plus tard Waterworld, Rapa-Nui ou encore Robin des Bois.
A sa sortie, Red Dawn fut le premier film à subir une interdiction de moins de 13 ans par la MPAA et le Guinness Book des Records le considéra à l’époque comme le film contenant le plus d’actes violents (en moyenne 2.23 par minute).

On a évidemment fait du chemin depuis au niveau de l’horreur visuelle (même réelle puisque l’opération militaire visant à capturer Saddam Hussein en 2003 fut baptisée Red Dawn. Paraîtrait que le John en était très fier), réduisant ce monument propagandiste à un film rigolard et bourrin qui se déguste avec un second degré, une troisième bière et un gros brin de nostalgie.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News liées

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage