Critique de film

pub

The Day

"The day"
affiche du film

Un futur post-apocalyptique où le monde est en proie au chaos. Les survivants se livrent une guerre sans merci. Une poignée d’entre eux, des gens ordinaires contraints de mener une lutte incessante pour leur survie, se retrouve à errer dans un paysage de désolation, dans l’espoir de trouver un vrai refuge... Aucune mission à accomplir, aucune destination à rejoindre. Seuls l’espoir et la foi qui s’amenuisent petit à petit. Ils étaient 12. Ils ne sont plus que 5.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Day
Par : Geoffrey Marmonier

Suite à une apocalypse ayant ravagé la planète, un petit groupe de survivants parcourt les routes d’Amérique en quête d’un abri et de nourriture. Ils font halte dans une maison abandonnée qui se révèle très vite être un piège tendu par un clan de cannibales. Le petit groupe s’organise pour tenter de survivre à l’assaut de ces adversaires impitoyables.

A priori, The Day n’avait rien de franchement attirant : un univers post-apocalyptique peu original évoquant très fortement celui de La Route, un réalisateur dont les seuls faits d’armes étaient l’affreux Highlander Endgame et le très moyen Animals … Bref, rien de bien excitant. Et pourtant, ce film à petit budget s’avère au final une très bonne surprise.

Conscient de ses moyens limités, le réalisateur Douglas Aarniokoski a pris le parti de limiter le lieu de l’action à une maison abandonnée, de restreindre son nombre d’acteurs et de se reposer principalement sur eux. Pour cela, il a engagé une excellente troupe de jeunes comédiens, tous totalement impliqués dans leurs rôles : Dominic Monaghan (Lost, Le Seigneur des Anneaux), Shawn Ashmore (X-Men, Mother’s Day), Shannyn Sossamon (Les Lois de l’Attraction, Chevalier), Ashley Bell (Le Dernier Exorcisme), et Cory Hardrict (World Invasion : Battle Los Angeles). The Day leur permet à tous de livrer d’excellentes performances, assez éloignées de leurs rôles habituels. Shawn Ashmore est notamment impressionnant de rage refoulée dans son personnage d’homme brisé suite à l’enlèvement de sa femme et de sa fille par des cannibales. Ashley Bell, de son côté, fait immédiatement oublier son rôle de jeune fille possédée pour incarner à la perfection cette femme en quête de rédemption. Bref, The Day offre au spectateur des personnages fouillés et passionnants, ce qui n’est pas le moindre de ses mérites.

Car au-delà de cette étude de caractère, le film d’Aarniokoski est aussi un film de siège hargneux et violent, comme le prouve sa seconde moitié. On pense énormément au Assaut de John Carpenter, en beaucoup plus violent. Les scènes de combat sont impressionnantes de brutalité et de maîtrise (on n’hésite pas à tuer des enfants), à tel point qu’on a du mal à croire qu’il s’agit bien du même homme qui a mis en boîte le mollasson Highlander Endgame. Et le temps pris à introduire les personnages en début de film est payant, puisque chaque mort est plus douloureuse que la précédente.

Drame poignant, thriller stressant et film d’action maîtrisé, The Day est une très bonne surprise qui, malgré son léger manque d’originalité, devrait sans peine combler les fans de péloches fantastiques avec un cerveau.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Machine
2013
affiche du film
Les Aventures extraordinaires d'un apprenti détective
2013
affiche du film
The Zero Theorem
2013
affiche du film
Zombie TV
2013
affiche du film
Albator, Corsaire de l'Espace
2013
affiche du film
Tombville
2014
affiche du film
OXV: The Manual
2013
affiche du film
Dead Snow: Red vs. Dead
2014
affiche du film
Aux yeux des vivants
2014
affiche du film
Monsoon Shootout
2013

Concours

Sondage