Critique de film

pub

When the Lights Went Out

"When the Lights Went Out"
affiche du film

En 1974, la famille Maynard déménage dans ce qui doit être leur nouveau home sweet home. Le père Len est heureux de cette acquisition et sa compagne Jenny, femme au foyer exemplaire, est ravie de garder la maison propre et chaleureuse. Par contre, leur fille Sally est bien embêtée d’avoir dû quitter ses amis et le fait comprendre par sa mauvaise humeur. De fait, lorsque des bruits nocturnes émanant de sa chambre viennent perturber leur sommeil, Len et Jenny l’accusent rapidement de vouloir saboter leur nouvelle vie. Mais de plus en plus d’événements étranges surviennent dans la maison. Une présence néfaste habite les lieux et l’attention du poltergeist semble s’attarder dangereusement sur la pauvre Sally….

pub


Trailer - When the Lights Went Out (2012)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de When the lights went out - Bouh !
Par : Damien Taymans
Tags : Fantômes, NIFFF 2012

La sélection de ce douzième festival de Neuchâtel suffisait à étayer l’éclectisme auquel se plie l’événement depuis son avènement. Pensez donc : la même semaine étaient projetés un modèle et son exact contraire. Le film de maison hantée, rollercoaster attitré du cinéma d’horreur, s’est peu à peu enlisé en ce début de siècle. Ses planchers ne craquaient plus pareil, ses portes claquaient pour que dalle, ses entités fantomatiques se trouvaient dans de beaux draps. La faute notamment à un certain Oren Peli et à ses activités paranormales relayées sous forme de found footage. Le documenteur a depuis imposé ses codes : le jump scare ultra-formaté et méga-prévisible surgira d’un détail minime planqué dans le cadre que le spectateur zyeute de haut en bas et de gauche à droite quitte à s’en démettre les vertèbres. Sale temps : les frissons de l’échine, cet orgasmique redressement de la pilosité, cèdent désormais la place à des torticolis et des inflammations anales à répétition (dix euros pour voir ça au cinoche, ça vous asticote le fion !).

La figure de proue donc de ces POV DIY souvent programmés pour le DTV, Paranormal activity, se taillait une place dans la catégorie Point Of View aux côtés de dizaines d’autres représentants allant de l’incontestable coup d’éclat (Le Projet Blair witch, Rec, Punishment park) à l’indigestion cinématographique (Cloverfield entre autres). Et pendant que des brassées de désoeuvrés retournaient constater que la caméra fixe n’avait pas bougé d’un iota depuis la dernière vision, d’autres renouaient avec le plaisir des terreurs d’autrefois grâce à When the lights went out, sélectionné dans la compet’ internationale. Une fois n’est pas coutume : cette prodigieuse chronique d’une famille lambda exposée aux tourments d’une manifestation spectrale - amicale ou non, là est tout le sel de l’histoire - avait effectué la traversée de la Manche pour atterrir sur les écrans. Pat Holden, pour sa première incursion dans le registre de l’épouvante, se base sur des faits supposés réels qui auraient impliqué sa propre génitrice. Info ou intox ? Peu importe finalement au vu de la qualité de cette bande explosive qui maintient sur toute sa durée (et c’est sans doute son plus grand atout) le délicat équilibre entre un humour subtil et de vraies séquences de flippe plutôt bien menées.

Basé sur un récit évoluant sur la corde raide, When the lights went out ravive les saveurs éprouvées jadis devant des œuvres fondatrices du genre comme Poltergeist ou La Maison du diable. Quant à la touche très seventies appuyée à grands renforts de papiers peints kaléidoscopiques, de moquettes bariolées et de mobilier design (voir la cuisine équipée finale dont rêvent les protagonistes), elle semble exhumer les couloirs se déployant à l’infini d’un certain Shining.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 36145 photo 36146 photo 36147
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage