Critique de film

pub

Voyage sur la Planète préhistorique

"Voyage to the Prehistoric Planet"
affiche du film

En 2020, des scientifiques américains partent en expédition sur la planète Venus pour y rechercher des traces de vie humaine. L'équipage est bientôt attaqué par des dinosaures...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Voyage sur la planète préhistorique - Planète nullité !
Par : Quentin Meignant
Tags : Extra-terrestres, Aventure

Roger Corman est connu pour avoir de tous temps produit et réalisé des séries Z improbables, bien ancrées dans leur temps et proposant tout un panel de clichés horrifiques jouissifs et ridicules à la fois. En 1965, devant l’émergence totale de la SF, il décide de confier à l’un de ses poulains, Curtis Harrington, la réalisation de Voyage sur la planète préhistorique, film au pitch alléchant. Partis de la base lunaire 7, les navettes spatiales Sirius et Véga entament un voyage vers la planète Vénus. Les astronautes se rendent vite compte que la vie existe sur la planète et que des monstres en tous genres y pullulent. Une lutte pour la survie s’engage alors… Tous les éléments sont réunis pour qu’Harrington propose un métrage original qui se démarque totalement des films de SF de l’époque.

Hélas, le manque de moyens est de mise comme pour toute production Corman. Le réal fait dès lors avec les moyens du bord, s’échinant à faire monter la pression comme il le peut. Cependant, Harrington n’a visiblement pas compris que pour faire un film où l’action est reine, il faut autre chose que des dialogues écrits à la va-vite sur le coin d’une table ! Procédant à une multiplication de séquences de discussions radio soi-disant tendues pour faire ressortir le côté tragique et mystérieux de l’aventure, le cinéaste parvient tout juste à susciter un ennui incommensurable. L’interprétation désastreuse des différents comédiens ajoutée à une mise en scène statique corrobore la bien pâle qualité de l’ensemble. La mignonne Fatih Domergue est sans doute la seule à tirer quelque peu son épingle du jeu et, sans nous proposer une prestation quatre étoiles, elle gère au mieux l’unité de lieu et la monotonie des dialogues.

Malgré cet ennui naissant dès les premières secondes, la découverte de Vénus suscite encore un intérêt… bien vite rendu illusoire par un Harrington bricolant comme il peut des scènes à la limite du reportage archéologique. Le manque de moyen se fait à nouveau sentir dans la présentation de décors chippés au film russe La planète des tempêtes. Les personnages, toujours aussi statiques, doivent ainsi lutter contre des dinosaures qui s’avèrent être… des figurants qui ont enfilé un costume de gros lézard. Abattus en 30 secondes, ces trois carnassiers provoquent l’hilarité mais constituent en fait la seule scène un peu plus rythmée d’un ensemble qui s’enlise par la suite, de découvertes en découvertes… Entre la lave d’un volcan qui cause le décès du sympathique John le Robot et une mystérieuse sirène horripilante par ses chants, Harrington parvient encore à caser un « requin-dauphin » parfaitement pitoyable… La naïveté de l’œuvre rend le spectacle ahurissant jusqu’à un final simplifié au possible afin d’en finir avec ce massacre cinématographique !

La curiosité du début a fait place à un écoeurement sans bornes. Cette production Corman est l’exemple type de ce qu’il ne faut pas faire et la représentation parfaite d’un kitsch de mauvais goût. Plutôt que de produire à tort et à travers le génial Roger aurait peut-être mieux fait de se concentrer sur des projets plus sérieux… Du Z, d’accord, mais pas n’importe lequel non plus !

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage