Critique de film

pub

Vampire bat (The)

"The vampire bat"
affiche du film

Dans un petit village en Europe, des cadavres exsangues apparaissent avec de petites marques dans le cou. Le bourgmestre et son conseiller sont désespérés. Est-ce un vampire qui hante les lieux? Ou serait-ce l'oeuvre d'Herman, l'ami des chauves-souris?

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de The vampire bat - La nuit des chauves-souris
Par : Damien Taymans

The vampire bat émane de la production Majestic Pictures, née en 1930, qui livre cinq années plus tard cette œuvre, en réponse au Dracula échafaudé par Universal. Une entreprise qui fait pâlir d’envie des producteurs des majors, compte tenu de la distribution du métrage : Lionel Le fils de Frankenstein Atwill, Fay King kong Wray et Dwight Dracula Frye. Seule réelle œuvre de genre produite par le studio, et bien qu’ils l’aient indubitablement réalisée pour profiter du succès des productions d’Universal, il faut admettre que The vampire bat est supérieur à de nombreuses oeuvrettes estampillées du sceau de la major dans le courant des 30’s.

L’histoire relatée émane d’Edward T. Lowe Jr., célèbre scénariste qui fournit de nombreux scripts pour le genre, essentiellement pour le format court, dans les années 10’s. En 1923, il adapte notamment le roman de Victor Hugo pour la transposition du Bossu de Notre-Dame sur écran opérée par Wallace Worsley pour le compte des studios Universal. L’action de The vampire bat se situe en Kleinschloss, petit village de l’Europe centrale, où six habitants ont trouvé la mort, marqués invariablement de deux petites écorchures au niveau des jugulaires. Le bourgmestre et ses conseillers optent pour la thèse du vampire tandis que le docteur von Niemann, plus pragmatique, penche plutôt pour l’apparition dans la région de chauves-souris vampires géantes venues d’Amérique du Sud. Dans le village, une véritable psychose prend place. Les habitants trouvent en Herman Glieb un bouc-émissaire parfait, d’autant plus que l’idiot du village entretient de curieuses relations avec les suceuses nocturnes (les chauves-souris, pas de ça chez nous !).

Malgré quelques zones d’ombre et une deuxième partie assez inégale, The vampire bat séduit, principalement par l’entremise de sa première partie qui baigne dans une atmosphère proprement mystérieuse. Le prolifique Frank R. Strayer, réalisateur l’année précédente de deux livraisons dans le genre fantastique (The monster walks et Tangled Destinies) parvient à soutenir cette série B avec maestria de bout en bout et évite le style théâtral de certaines fournées made in Universal de la même époque à l’image de ses transitions singulières d’une séquence à l’autre qui finissent pourtant sur la durée par devenir redondantes et de ses nombreux travellings et panoramiques qui rompent avec le fixisme encore en place dans le cinéma des années 20. Une mise en scène dynamique qui soutient comme elle peut l’inertie d’un récit qui éprouve des difficultés à s’extirper des questionnements naïfs dans lesquels elle a plongé l’assistance. D’autant que le coupable est aisément identifiable, ce qui a pour conséquence de rendre l’enquête inintéressante et les interrogations du héros un brin poussives.

The vampire bat atteste de l’intérêt des petites productions de concurrencer les majors pour s’affranchir un temps des bisseries destinées à servir d’apéro aux superproductions ultrafinancées. Empire pictures emprunte, le temps d’un métrage, la voie de l’horreur afin de créer sa propre vision du mythe vampirique, déclinée sous forme d’enquête tanguant continuellement entre surnaturel et rationnel. Pas toujours foncièrement convaincante, l’oeuvre propose une première moitié anxiogène avant de s’engouffrer dans une seconde partie inerte et louvoyante.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage