Critique de film

pub

Valeurs de la famille Addams (Les)

"Addams Family Values"
affiche du film

L'arrivée de Pubert, troisième rejeton de Morticia et Gomez, va semer la zizanie dans le clan Addams. Les soins dont on l'entoure excitent la jalousie de Mercredi et Pugsley qui vont tout tenter pour l'éliminer. Quant à sa nurse, Debbie, appétissante blonde, elle va faire tourner la tête de Fester, le frère déjanté de Gomez...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Les valeurs de la famille Addams - Les valeurs des uns font le bonheur des autres
Par : Damien Taymans

L’arrivée de Puberté, troisième rejeton de Morticia et Gomez, sème la zizanie dans le clan des Addams. Jaloux de l’attention portée au chérubin moustachu, Pugsley et Mercredi tentent par tous les moyens d’éliminer cet être moins chétif qu’il n’en a l’air. Fatigués de leurs tentatives meurtrières, les parents Addams se mettent en quête d’une gouvernante. Après maints échecs survient la nounou modèle : Debbie, jolie blonde aux attributs certains, qui tape littéralement dans l’œil de Fétide…

Deux ans après La famille Addams, Barry Sonnenfeld remet le couvert en contant de nouvelles aventures de la plus obscure équipée du cinéma. Et, assez rare pour être souligné, la suite surpasse le modèle d’une demi-mesure. Pourtant, la séquelle persévère à entériner le défaut majeur du premier épisode, à savoir un scénario filiforme qui s’épanche en plusieurs sous-intrigues espacées géographiquement et formellement. Ainsi, outre la trame centrale composée du mariage de l’oncle Fétide avec Debbie, veuve noire qui n’a pour ambition que de trucider son nouveau mari pour en extirper un héritage colossal, subsistent plusieurs historiettes menées conjointement comme l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille Addams (événement déclencheur du film) et les vacances douloureuses de Pugsley et Mercredi dans le camp Chippewa.

Sonnenfeld et son nouveau scénariste, Paul Rudnick, parviennent à calfeutrer les lacunes de leur intrigue en se focalisant plus profondément sur chacun des personnages (la grand-mère dispose enfin d’un véritable temps de parole) même si les principales vedettes restent Mercredi et Fétide, tous deux aussi irréprochables que dans le précédent épisode. En marge de ces vedettes évoluent des seconds antinomiques opérant un contraste grossier mais jubilatoire avec les principaux intéressés : la famille Addams trouve son pendant négatif en la personne de Debbie, meurtrière attirée par l’argent (à l’inverse des Addams qui en ont à foison et s’en tapent royalement) mais surtout dans la population du camp Chippewa empli de blondinets nantis au sourire enjôleur qui refusent les êtres différents (l’obèse, les étrangers et le gringalet sont fréquemment mis sur la touche).

Se démarquant du ton faussement gentillet du premier métrage, Les Valeurs de la famille Addams, à grands coups d’humour noir et d’allusions féroces, donne un énorme coup de botte dans le politiquement correct, dévoilant au grand jour les prérogatives de petits richards bien mieux lotis que leurs confrères indigents. Un message sociologique dans le film de Sonnenfeld ? Bien évidemment. Contrairement au premier métrage qui dressait un tableau grossier et réducteur des Addams, la présente œuvre fait ressortir les particularités de chacun des membres pour les mettre en opposition avec les banlieusards conventionnels. Centrée sur les pérégrinations des Addams, Les Valeurs pose les autres en marge de cette famille foldingue, élevant presque Morticia et Gomez au statut de parents modèle.

Délicieusement méchante, Les Valeurs de la famille Addams se pose comme l’une des meilleures comédies fantastiques de ces dernières années. Forte d’un message sous-jacent féroce subtilement introduit, l’œuvre de Sonnenfeld ne néglige aucun de ses pré-requis, éclaboussant sans vergogne de son humour décalé les réfractaires aux frasques morbides d’une équipée de désaxés profonds qui a accédé à une maturité salvatrice en deux ans seulement.


Oeuvres liées :

La famille Addams (1991)
La famille Addams : Les retrouvailles (1998)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage