Critique de film

pub

Upside Down

"Upside Down"
affiche du film

Upside Down prend place dans un monde divisé en deux par la gravité où il y a ceux d’En-Bas et ceux d’En-Haut. Adam (Jim Sturgess) tombe amoureux d’Eve (Kirsten Dunst), mais évidemment leur amour est impossible vu qu’ils appartiennent à deux mondes différents.

pub


Trailer - Upside Down (2012)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Upside Down - Oeuvre sans dessous
Par : Quentin Meignant
Tags : BIFFF 2013

Film à buzz du début de l’année 2013, Upside Down est typiquement le genre de petite production qui parvient à se frayer un chemin le menant parmi les plus grosses sorties du moment. Malheureusement largement piraté du fait d’une distribution incompréhensible (presque un an entre la sortie russe et son exploitation dans nos salles), le métrage de Juan Diego Solanas pouvait compter sur les présences conjuguées de Kirsten Dunst et Jim Sturgess qui campent respectivement Eve et Adam dans un Monde divisé entre « ceux d’en haut » et « ceux d’en bas ». Upside Down est donc l’histoire d’amour impossible entre deux personnes n’appartenant ni à la même planète ni au même rang social.

Visuellement, puisque c’est avant tout ce cela qu’il est question dans le film de Juan Diego Solanas, Upside Down tient toutes ses promesses, le cinéaste ayant misé sur une équipe de qualité et ayant consacré la majeure partie de son budget sur les effets visuels. La création de l’univers si particulier du métrage est impeccable et les décors, déclinés à l’infini, ne seraient pas reniés par les faiseurs des plus gros blockbusters américains. A dire vrai, ceux-ci ne pourraient peut-être même pas donner vie à de tels environnements même à coup de millions et ce que parvient à faire Solanas relève davantage du génie miraculeux.

Brillant de ce point de vue, Upside Down s’appuie de surcroît sur un impeccable duo de comédiens principaux, Kirsten Dunst en tête, qui n’est pas pour rien dans l’empathie générale que le spectateur porte à l’ensemble. Malgré tout, celui-ci tarde à dévoiler ses véritable enjeux et, là où Solanas aurait pu donner vie à une critique de notre société à deux vitesses en inspectant plus particulièrement les relations entre « ceux d’en haut » et « ceux d’en bas, il se borne à mettre en scène une histoire d’amour de manière assez simpliste. N’échappant pas aux trémolos dramatiques et se ménageant un happy end un brin foireux, Upside Down déçoit donc par manque de sous-texte.

Partant d’un concept graphique jamais vu encore, Juan Diego Solanas excelle au niveau visuel mais pêche par manque d’expérience concernant le volet scénaristique. L’idée est belle et aurait pu servir à un court-métrage légendaire, mais, en l’état, Upside Down est une longue histoire d’amour sans enjeu autre.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 36778 photo 36777 photo 36779
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage