Critique de film

pub

Tous en scène

"Sing"
affiche du film

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

pub


Trailer - Tous en scène (2016)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Tous en scène - The Voices
Par : Damien Taymans

Buster Moon est un koala à la dérive. Le théâtre qu’il a monté grâce à son père est à deux doigts d’être récupéré par la banque à cause des dettes que le proprio a accumulées. Mais Buster a un plan : créer un grand casting dont la récompense pour le gagnant est de 1000 dollars. Ou plutôt 100 000 $, erreur d’impression. Du coup, les candidats se pressent à la porte du théâtre. Il ne reste qu’un seul petit détail à régler : trouver les 99 000$ manquants...

Les studios d’animation Illumination offrent annuellement une nouvelle machine à émotions (et plus généralement à fous rires) pour les petits et grands. Après le double coup Moi, moche et méchant et son décevant spin-off focalisé sur ses créatures attachantes (Les Minions), la firme avait opéré un premier virage en démarrant la franchise Comme des bêtes, sorte de Toy Story animalier qui rivalisait déjà d’ingéniosité dans l’anthropomorphisme de son bestiaire. Tous en scène surpasse son prédécesseur en optant pour une faune totalement animale aux gestes et comportements calqués sur ceux des humains. Mais avec un certain brio les scénaristes évitent les préjugés liés à ces espèces comme l’illustrent les drôles de bêtes qui suivent une inaccessible étoile : l’éléphante est pétrifiée par le trac, la minuscule souris est une arnaqueuse de premier plan, le gorille pétri de douceur quand la truie prend les atours d’une chanteuse raffinée.

Les personnages, même dans leurs mauvais côtés, deviennent des êtres attachants : pétris de défauts, en constant doute, ils se révèlent plus humains que le bipède traditionnel et possèdent cette force attractive dans leurs faiblesses et leurs fragilités que ne possèdent pas la majorité des candidats de télé-crochets réels. Car, à n’en pas douter, l’une des forces de Tous en scène est d’être une oeuvre autant classique (dans les sentiments qu’elle entraîne et exploite) que contemporaine puisqu’elle se concentre sur un phénomène qui a le vent en poupe depuis des années, les concours de chants à destination d’anonymes de type Nouvelle Star ou The Voice. Mieux, Garth Jennings enfonce le clou en composant en arrière-plan une toile aux relents sociaux très prégnants. De l’arriviste (la souris) au paumé le plus notoire (le koala, patron du théâtre), tous ont un intérêt dans cette compétition pour sortir de l’anonymat (l’éléphante), de leur morosité quotidienne (la truie et ses 25 porcelets) ou plus simplement assouvir un rêve inavouable (le gorille).

En résulte une vraie comédie musicale (tous les codes sont scrupuleusement reproduits) animée nantie de personnalités excessivement attachantes et d’une bande originale qui balaie large dans le panorama musical des 70 dernières années. Il est impossible de ne pas s’émouvoir, se réjouir ou se trémousser devant ce petit joyau. Fans de Broadway, la relève est assurée...


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 55160 photo 55161 photo 55162
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Attraction
2017
affiche du film
Tunnel
2016
affiche du film
Message from the King
2016
affiche du film
Child Eater
2016
affiche du film
On l'appelle Jeeg Robot
2015
affiche du film
Get Out
2017
affiche du film
Don't Kill It
2016
affiche du film
Don't Knock Twice
2016
affiche du film
Identify
2016
affiche du film
XX
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage