Critique de film

pub

Torture

"Gag"
affiche du film

Deux cambrioleurs, ayant découvert un homme sauvagement torturé dans une maison isolée, se retrouvent pris dans un effroyable piège...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Torture - Ca captive E.T.
Par : Damien Taymans
Tags : Tortures

Depuis le très mitigé Captivity de Roland Joffé, le genre torture porn movie fait peur. Non pas que les effets mis en place provoquent des retournements stomacaux chez les spectateurs. La peur vient bien avant : au moment de saisir le DVD dans ses mains. A ce moment précis, toute une série d’appréhensions vous inondent, si bien que vous hésitez longtemps à ouvrir votre portefeuille peu garni pour débourser le moindre cent pour ce type de film. En l’occurrence, s’agissant de Torture, la période de stress est plus longue encore puisqu’il s’agit d’un Z DTV tourné pour quatre euros six cents (ancien adage français transformé depuis le conformisme monétaire européen) par quelques amis passionnés de cinéma mais sans une once de talent.

La scène d’entrée confirme l’appartenance au genre. Une femme liée et bâillonnée subit les pires sévices de la part de son ravisseur. A défaut de pouvoir contempler les détails des dites tortures, on se console de pouvoir ouïr les hurlements de la sauvageonne qui secouent les tympans plus qu’il ne faut. Peu après, deux cambrioleurs débarquent dans la maison en question et trouvent un homme lié à un cadran de lit avec une belle grosse boule noire dans la bouche. Les deux imbéciles n’hésitent pas un seul instant : ils demandent à la victime de leur donner le code du coffre-fort (?!) avant de se faire lâchement assommer par le bourreau sur le retour.

Embarqués dans une trame des plus convenues faite de séquestrations psychologiques et de tortures physiques, on est relativement surpris lorsque le réalisateur nous propose une torsion narrative dès la demi-heure, torsion que je ne peux vous révéler sans vous gâcher l’effet de surprise. Pourtant, McKinlay, producteur de Toxic Avenger 4 et ici accessoirement réalisateur, ne profite aucunement de l’étonnant mini twist réalisé puisque, prenant le spectateur lambda pour un crétin notoire, ce dernier rappelle incessamment ce qui vient de se produire comme si nos neurones déconnectés n’en avaient pas saisi le sens. Ensuite, comme par crainte de paraître original, le réal se reconcentre sur le sujet du métrage à savoir les martyrs et leur sort.

Après quelques cruautés pour le moins exotiques, Torture retombe dans le conformisme le plus complet en assénant coup sur coup la traditionnelle chasse menée par l’agresseur à l’encontre de l’une de ses victimes qui a miraculeusement réussi à s’échapper, la lutte entre les deux hommes et le final banal qui consiste en la confrontation des seuls survivants. D’un bout à l’autre, les lieux communs ne sont plus jamais évités et le métrage tombe même dans un ridicule sans nom en raison des nombreuses incohérences qu’il propose : l’un des cambrioleurs se libère un nombre incalculable de fois sans jamais prendre la peine de s’enfuir, le bourreau persévère à affubler de menottes le pauvre hère malgré les évasions qu’il a déjà réalisées, …

En raison de ce qu’il nous impose durant une très courte heure et demie, Torture porte indéniablement bien son nom. Au passage, constatons que son titre original (« Gag ») constituait un présage tout aussi fidèle de la médiocrité relative de l’œuvre.


Critique de Torture - Torture pour qui ?
Par : Gore Sliclez

Exagérément intitulé Torture en français, Gag (2006) porte beaucoup mieux son nom en anglais. Surfant à l’époque sur la vague des succès rencontrés par les films très hard gore comme Hostel et consort, le réalisateur Scott W. Mckinlay, sentant le filon, se lance lui aussi dans le film bien craspeque via des scènes rebutantes et très visuelles.

Une surenchère lassante d’images empruntées aux autres modèles du genre et dont on devine très vite que le réal n’a pas d’autres arguments attractifs à nous offrir pour vendre son film. Triste spectacle donc que cette succession gratuite de séances de tortures (scène d’empalement, souris avalées de force, fellation obligatoire et incestueuse) sur des neuneux pas très futés comme ces deux cambrioleurs (dont un qui ressemble à Zidane j’vous jure) qui viennent libérer le véritable meurtrier qui n’en demandait pas tant.

Un twist sympa, seul rebondissement d’un film dont on anticipe aisément le déroulement de l’intrigue c’est vous dire comme on bâille. À ça on ajoutera de mauvais raccords entre les scènes au montage et une caméra à l’épaule d’un technicien sans doute plus enclin à vider sa bouteille derrière l’un ou l’autre décor que de se concentrer sur son sujet. Et il ne devait pas être le seul quand on voit cette scène d’hallucination vécue par une des victimes, hilarante d’amateurisme, suffisamment ridicule pour casser le rythme déjà peu énergique du film.

Reste des passages plutôt sympas par moment, essentiellement les tentatives de fuite, et une fin peu convenue mais c’est bien peu pour sauver cette œuvre indie moins talentueuse qu’un Gruesome ou qu’un Broken qui boxent pourtant dans la même catégorie…

Commentaires sur le film

Merde

0 etoiles

daube Daube !

Groossssseeee Daube de merde ma mère sent meilleure du fion que la tienne !!!!!!! D’abord je suis un singe malheureux, et je n’aime pas la façon dont ils me présentent leurs banane.

4 juin 2011 à 02:06

1 etoiles

daube Daube !

Ce film n’a rien d’un film d’horreur . Le metteur en scene doit apprendre son metier ! Même c’est mon cousin qui me l’a dis !

18 août 2011 à 01:08 | Par Monsieur et Mlle 974
Les tourments du spectateur...

0 etoiles

daube Daube !

J’ai tenu jusqu’à la fin... Mais au prix d’un effort démesuré.
Une pub pour la lobotomie...

22 août 2011 à 14:08 | Par bulldog

1 etoiles

daube Daube !

aussitôt acheter aussitôt revendu lol

17 août 2013 à 11:08 | Par didi79

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Vous parlez pour rien et utiliser un langage d’un gamin de 8ans moi je le trouve original sa nous change des film d’horreur bidon qu’ont peut rencontrer maintenant.

2 août 2014 à 20:08 | Par anonyme

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage