Critique de film

Thomas est Amoureux

"Thomas est Amoureux"
affiche du film
  • Genre : Science–Fiction - Terrestre
  • Année de production : 2001
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Pierre-Paul Renders
  • Pays d'origine : Belgique, France
  • Durée : 1h37
  • Scénariste : Philippe Blasband
  • Musique : Igor Sterpin
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Benoît Verhaert, Aylin Yay, Magali Pinglaut, Micheline Hardy, Alexandre von Sivers, ...
  • Récompenses : Grand Prix, Prix du Jury jeunes de la région Lorraine, Prix Ciné Live au Festival de Gerardmer 2001
    GNCR Award et Procirep Award au Festival Européen de la Première Oeuvre d'Angers 2001
    Grand Prix au Festival International du Film Fantastique de Bruxelles 2002
    Nominé commeMeilleur Film au Festival International du Film Indépendant de Buenos Aires 2001
    Grand Prix au Espoo Ciné International Film Festival 2001
    Prix Spécial du Jury au Festival Nouveau Cinéma de Montréal 2000
    Meilleure Actrice (Aylin Yay au Festival du Film de Paris 2001
    Nominé pour le Grand Prix au Festival du Film de Paris 2001
    Meilleur Premier Film et Laterna Magica Prize au Festival du Film de Venise 2000

Un jeune homme de 32 ans, Thomas, souffre d'agoraphobie aiguë. Depuis huit ans, il vit reclus chez lui et ne voit les gens que par l'intermédiaire de son ordinateur. Il a confié la gestion de sa vie à la Globale, une société d'assurances qui veille sur son bien-être matériel et mental. C'est le bonheur ou presque. Mais Thomas est seul... et Clara, sa partenaire virtuelle, ne lui suffit plus.

Les critiques à propos de ce film

Thomas est amoureux - Cyber humour
Par : Quentin Meignant


Pierre-Paul Renders, un des plus grands réalisateurs belges, nous propose une comédie futuriste dont la base absurde est absolument superbe. Le tournage, réalisé avec très peu de moyens, est lui aussi très original : jamais nous n’apercevons Thomas, qui se manifeste seulement par une voix off. Tout se passe par écran interposé et nous voilà clairement mis dans la peau de ce cher Thomas, anti-héros par excellence et pervers timide à ses heures. Rien que cet effet de style original donne au film une touche personnelle de très haute qualité. Et ce n’est pas tout !

Les acteurs sont excellents et la voix de Thomas vaut à elle seule le déplacement ! L’idée de cet agoraphobe futuriste illustre surtout une question d’actualité : Internet est-il en train de changer notre vie ? Renders nous projette dans un monde où le Net a pris pour de bon le dessus sur les véritables relations humaines et remet dès lors en question notre mode de fonctionnement actuel. Les rencontres sur Internet sont surtout incriminées et même Thomas, l’homme le plus peureux de la Terre, se rend compte de l’absurdité de ces cyber-rendez-vous et se décide à sortir voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Donc, beaucoup plus qu’une comédie bon marché, ce film nous offre une critique de l’évolution de notre société et nous mets devant nos responsabilités : vivre ou régresser, il faut choisir ! Un divertissement de très bon goût, bourré d’humour et moralisateur juste ce qu’il faut !

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage