Critique de film

The Stuff

"The Stuff: Yogourt Attack"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Objets tueurs
  • Année de production : 1985
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Larry Cohen
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h33
  • Scénariste : Larry Cohen
  • Musique : Anthony Guefen
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Michael Moriarty, Andrea Marcovicci,Garrett Morris, Paul Sorvino, Scott Bloom, Danny Aiello, Patrick O'Neal, James Dixon, Alexander Scourby, Russell Nype, Gene O'Neill, Catherine Schultz,...
  • Récompenses : Aucune

Le Stuff est un nouveau yaourt qui fait sensation auprés de la population. Mais un soir, un adolescent, Jason, découvre que le Stuff est vivant. Ses parents refusent de le croire et continuent d'en absorber des pots entier. A force d'en manger, le Stuff controle totalement les esprits et agit cmme une drogue. La population est sous l'emprise du dessert. Aidé par un journaliste, l'adolescent va tenter d'eliminer l'usine à Stuff et faire prendre conscience aux gens du danger qu'ils courent...

Les critiques à propos de ce film

The Stuff - Hilarant yogourt !
Par : Quentin Meignant


Larry Cohen, excellent réalisateur de Le Monstre est vivant et du moins bon Serial Auto-Stoppeur (Masters of Horror 1), s’est lancé dans cette série B sans moyens et sans prétentions, avec la volonté affichée de nous faire rire ! Un rire qui s’avère extrêmement grinçant et satirique ! Une fois de plus, Cohen, contestataire patenté, n’a pu s’empêcher de nous faire passer ses opinions sur la société dans une délicieuse comédie menée tambour battant.

En fait, certains auront la furieuse impression de se retrouver face à un navet comme le réalisateur américain nous en a déjà offert : rappelons-nous Les Monstres sont toujours vivants ou encore La vengeance des Monstres. La seule réflexion valable que nous avons pu avoir face au ridicule de certaines scènes est que c’était sans aucun doute fait exprès !

L’histoire en elle-même n’a rien d’effrayant et avouons d’emblée qu’un yogourt tueur et fabriquant des simili-zombies, nous avons déjà vu beaucoup plus traumatisant ! Les scènes où le yogourt montre des signes de vie sont purement et simplement délirantes tant l’idée de départ est farfelue. Mais surtout, ces scènes démontrent le manque de budget d’un métrage qui aurait sans doute mérité plus grosse enveloppe !

La critique acerbe des grandes sociétés de distribution dans un premier temps et de l’armée dans la deuxième partie du film est la pierre angulaire d’un film tout simplement réussi. Cohen ose même comparer le Stuff et l’omnipotente entreprise Coca-Cola. Il dénonce ainsi la règle des secrets de fabrication de cette marque qui pourrait empoisonner en toute légalité la terre entière si elle le désirait. Il dénonce aussi tous ces produits qui rendent les honnêtes consommateurs que nous sommes totalement accros : cigarettes, coca, chocolat, alcool,... Bref, la société de consommation en prend réellement pour son grade, le tout sur un rythme agréable et un humour on ne peut plus fin.

La deuxième partie voit arriver le Colonel et donc, la deuxième vague critique ! Ce militaire, nostalgique du Viet-Nam, représente tout ce que les Américains ont détesté dans les idées développées par leurs "défenseurs" dans les 70’s et les 80’s... Le métrage prend alors carrément un tournant vers la bouffonerie militaire à l’état pur qui n’est pas sans rappler l’immense Hot Shot et qui ajoute encore un peu à la loufoquerie générale du métrage !

Un scénario sans faille donc appuyé par une mise en scène réalisée avec les moyens du bord. La musique est, quant à elle, passable sans pour autant marquer les esprits. L’ensemble est donc de bon goût sans forcément traumatiser ou faire vibrer le spectateur.

Là où Cohen a encore marqué des points, c’est au niveau du casting. Si l’ensemble du métrage se déroule sans qu’un acteur ou l’autre ne prenne le pas sur les autres, une chose marque directement : certains acteurs ont clairement été choisis grâce à leurs caractéristiques physiques. Le réalisateur a cherché la famille américaine parfaite afin de parodier les spots publicitaires des différentes chaînes de télévision. Ainsi, les enfants bruns avec de grands yeux bleus sont du plus bel effet à côté de leurs parents épanouis (à la mâchoire carrée typiquement américaine). Chaque plan de la famille centrale donne donc parfaitement le spot publicitaire type tout en le rendant ridicule de par son exagération ! Un délice !

Bref, un film qui vaut surtout pour la verve contestataire de Cohen ! Le ridicule fait pour une fois rire et ce film est un vrai bonheur pour tous les amateurs du genre !

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage