Critique de film

pub

The Complex

"Kuroyuri danchi"
affiche du film

Asuka, une étudiante infirmière, vient d’emménager avec sa famille dans un grand immeuble collectif. Très rapidement, des sons étranges se font entendre depuis l’appartement voisin occupé par un homme âgé et solitaire. Préoccupée par le bien-être du vieillard, elle se rend chez lui et le retrouve mort de malnutrition. Lorsque les bruits reviennent, Asuka retourne sur les lieux et tombe nez à nez sur une apparition du défunt. La panique l’envahit, d’autant plus que sa famille a disparu sans laisser de trace…

pub


Trailer - The Complex (2012)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Complex - Rien de bien, Complex !
Par : Samuel Tubez
Tags : Fantômes, BIFFF 2013

En perte de vitesse depuis déjà quelques films (TV Show, Chatroom), Hideo Nakata tente un come-back dans le film de frousse qui a fait sa renommée grâce à ses deux plus célèbres hauts faits : Ring et Dark Water.

Asuka est tourmentée par les bruits venant de l’appartement voisin à celui dans lequel elle vient d’emménager avec sa famille. Elle tente alors de pénétrer dans le logement pour y découvrir le corps d’un vieil homme putréfié. Au même moment, elle sympathise avec un gamin solitaire dans le parc en bas de chez elle qui devient de plus en plus envahissant. Les bruits et phénomènes étranges persistent tandis que les membres de sa propre famille disparaissent du jour au lendemain…Bizarre, vous avez dit bizarre ?
/ !\ Attention ! Alerte spoiler ! / !\
Rien ne fonctionne véritablement dans The Complex. Reprenant une structure classique qui n’a plus aucun secret pour les spectateurs aguerris, l’histoire du nouveau Nakata ne surprend pas une seconde. Possédant toujours plusieurs longueurs d’avance sur le script, l’assistance s’ennuie ferme et a largement le temps de développer une bonne dose de chagrin pour le réalisateur qui rame comme un fou pour la rattraper. Du coup, le moindre effet prétendument choc tombe à l’eau tandis que les effets dramatiques qui parvenaient à nous émouvoir dans un Dark Water (avant, une fillette noyée dans un réservoir d’eau, maintenant, un garçonnet piégé dans une poubelle…prochaine étape un bébé jeté dans les égouts ?), n’aboutissent ici qu’à un résultat confinant au ridicule. On ne sait plus s’il faut rire ou pleurer (certainement pas frissonner, en tous cas) lorsque Nakata achève son film sur une cérémonie d’exorcisme ringarde ou lorsqu’il nous explicite les malheurs de ses protagonistes et fantômes perdus dans le monde des vivants. Force est de constater que le savoir-faire n’y est plus et que le renouvellement manque cruellement à l’appel.

Lent, ringard, prévisible, Hideo Nakata flirte involontairement avec l’auto-parodie pour nous livrer un film de frousse parsemé d’instants ridicules embarrassants ne provoquant qu’un profond sentiment d’ennui chez les aficionados.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 37787 photo 37786 photo 37785
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage