Critique de film

pub

The Circle

"The Circle"
affiche du film

Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias sociaux le plus puissant au monde. Pour elle, c'est une opportunité en or ! Tandis qu'elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l'entreprise, Eamon Bailey, l'encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l'éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l'avenir de ses amis, de ses proches et de l'humanité tout entière…

pub


Trailer - The Circle (2017)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Circle - Blank Mirror
Par : Seb Brunclair

Un job à mourir d’ennui et un père gravement malade ne font pas vraiment le bonheur de la jeune Mae. Alors quand sa meilleure amie lui décroche un job chez The Circle, LA société high-tech de référence (pensez Facebook ou Google), Mae plonge avec joie dans cette espèce d’énorme campus hyper connecté truffé de gens à rencontrer et de fêtes où s’éclater. Le tout sous l’oeil d’Eamon Bailey, le PDG le plus sympathique et bienveillant du monde, tout fier d’annoncer son nouveau projet de caméra miniature quasi invisible et amenée à rendre accessibles des flux vidéo filmés dans le monde entier. Les mots d’ordre : la transparence et l’absence de secrets pour favoriser le bien commun. Les libertés individuelles ? Pour quoi faire ?

Adapté d’un roman de Dave Eggers, qui cosigne le script cette version filmée avec le réalisateur James Ponsoldt, The Circle semble de prime abord avoir plein de choses à dire sur les dérives des réseaux sociaux, de l’hyperconnectivité et sur les dangers qui planent sur le respect de la vie privée. Un ensemble de thèmes traité avec brio dans l’excellent série Black Mirror, à grand renfort d’humour mordant et de scènes sans concession. Mais là où le show de Charlie Brooker sait taper fort pile où ça fait mal, The Circle se contente de survoler son sujet et de multiplier les lieux communs.

Le plus gros problème vient du personnage de Mae. Si on évitera de trop accabler Emma Watson, volontaire mais peu aidée par une écriture extrêmement maladroite, la personnalité et les motivations de la jeune fille semblent régulièrement se contredire, comme si les auteurs avaient été eux-mêmes incapables de se mettre d’accord sur la manière de la dépeindre. S’il dégage cette fois encore un charisme naturel qui sied à merveille au rôle, Tom Hanks peine à faire exister ce patron trop gentil pour être honnête ; le constat est malheureusement le même pour la plupart des protagonistes, dont un ancien employé de la firme joué par John Boyega (Flynn dans Star Wars VII) qui semble apparaître et disparaître du récit selon le bon vouloir des scénaristes. Tout juste arrivera-t-on à s’attacher aux parents de Mae, dont le patriarche est joué par le regretté Bill Paxton, touchant dans son tout dernier rôle.

The Circle est à la fois un épisode de Black Mirror trop long et sans aucun impact, un ersatz de The Truman Show (quand son héroïne prend une décision hallucinante sans véritable raison) et, surtout, un pétard mouillé incapable de traiter judicieusement un sujet, pourtant ô combien actuel et préoccupant. Pour autant, The Circle n’est pas un mauvais film à proprement parler, la réalisation soignée et l’interprétation impliquée sauvant un minimum les meubles. Mais à quoi bon, si toutes ses intentions tombent irrémédiablement à plat ?

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 55678 photo 55679 photo 55680
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017
affiche du film
K-Shop
2016
affiche du film
Extinction
2015
affiche du film
Attraction
2017
affiche du film
Tunnel
2016
affiche du film
Message from the King
2016
affiche du film
Child Eater
2016
affiche du film
On l'appelle Jeeg Robot
2015

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage