Critique de film

pub

Tai Chi Hero

"Tai Chi Hero"
affiche du film

Lu Chan est désormais accepté dans le clan des Chen et le grand maître Chen lui offre en plus sa fille en mariage. Mais Fang Zijing a très mal digéré sa déculottée et envisage un rapide come-back aussi sanglant que sournois.

pub


Trailer - Tai Chi Hero (2012)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Tai Chi Hero - Un héros très discret
Par : Seb Lecocq
Tags : BIFFF 2013

Tai Chi Hero est la suite directe de Tai Chi Zero, les deux films ont en effet été tournés ensemble et bénéficient d’un budget commun, un peu à la manière de Matrix Reloaded et Revolutions ou Retour Vers Le Futur 2 et 3. On retrouve donc nos deux héros heureux au village après avoir sauvé celui-ci et vaincu le méchant (mais qui en fait n’est pas vraiment mort et très en colère). Lu Chan s’est intégré au village et prépare son mariage avec la belle Yu-Niang afin de pouvoir apprendre le kung-fu tout en respectant les lois du village.

Si les deux films ont été tournés en même temps, Stephen Fung est parvenu à faire la part des choses et à dissocier les deux œuvres pour en faire deux entités à part avec leur propres qualités et défauts. Fung offre à cette suite une identité propre et identifiable qui le différencie du premier épisode tant dans l’intrigue que dans la mise en scène ou l’écriture. Zero péchait par un trop plein d’effets gratuits et de frime dans sa mise en scène tout en bénéficiant d’une trame simple mais solide. Hero, sur ce point, est l’exact opposé de son petit frère : une mise en scène apaisée et en grande partie débarrassée de ses artifices au service d’une intrigue plus touffue et parfois un peu confuse, défaut récurrent de ce type de film. Le récit se centre cette fois beaucoup plus sur les personnages et leurs relations que dans un premier opus focalisé sur l’action. Malgré ça, Hero laisse en plan plusieurs points cruciaux de l’intrigue du premier film, comme l’histoire de la corne de Lu Chan qui est ici complètement oubliée.

Le problème majeur de Tai Chi Hero, qui prône un certain classicisme bienvenu après la débauche du premier numéro, est son manque d’ampleur dans la mise en scène et le scénario déployé. Plus intime, il préconise le hérocentrisme mais peine à faire honneur à la quête des héros. Si toutes les scènes de dialogues et de comédie sont réussies, les scènes de combat et d’action s’avèrent trop timorées que pour vraiment convaincre sur la longueur. Le réalisateur préfère insister sur l’évolution de la relation entre Lu Chan et sa femme. Cela est compensé par un défilé de comédiens et de personnages qui font ici leur apparition et apportent beaucoup à l’œuvre. On citera notamment l’excellent Daniel Wu et le légendaire Yuen Biao qui, de par leur simple présence, tirent le film vers le haut. Précisons également que Peter Stormare vient cabotiner le temps de deux scènes anecdotiques.

Tai Chi Hero se laisse suivre sans déplaisir, les amoureux du genre y retrouveront les sensations du cinéma de kung fu comedy des années 80 et 90, mais le final semble expédié, ce qui laisse un goût amer en bouche. Le dernier combat est de qualité, inventif, bien exécuté et proprement mis en scène mais l’intégralité des deux films est résolue en cinq minutes montre en main. Une fois n’est pas coutume, l’ensemble aurait bien mérité une petite demi-heure supplémentaire afin d’offrir à ce diptyque le final qu’il méritait. Il n’en reste pas poins un habile divertissement qui présente les origines romancées du Tai Chi et propose un mix inédit de kung-fu et de steampunk. La vision des deux films à la suite est conseillée afin d’apprécier cette sympathique épopée qui, si elle ne marquera pas l’histoire du cinéma HK de manière indélébile, offre tout ce qu’on peut attendre d’un divertissement d’action du style.


Commentaires sur le film

4 etoiles

Bien sympa quand même et le mélange occident technologie Versus Asie tradition kung fu est agréable, me rappelle certains films de Jackie Chang.

Après les propos de Seb lecocq sont d’une exactitude rare.

Il manque certes quelque chose pour un faire un grand film mais faut il qu’il n’y ait que des grands films ?

Je viens de voir grandmaster et bien je me suis ennuyé à mourir, c’est presque aussi lent qu’un film japonais et les combats très mal filmé.... Alors que la chorégraphie est très bonne !

Au final pour un fan c’est pas degeu, pour quelqu’un qui n’aime guère ce genre passez votre chemin et allez voir les trois royaumes, le secrets des poignards volants, hero... Etc

11 septembre 2013 à 00:09 | Par Silomat

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 38121 photo 38120 photo 38119
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage